Recherche avancée       Liste groupes



      
HORROR PUNK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Black Flag, Samhain, Danzig
- Style + Membre : The Ramones
 

 Site Officiel (457)
 Misfits Central (395)

The MISFITS - 3 Hits From Hell (1981)
Par RED ONE le 2 Mai 2015          Consultée 775 fois

En 1980, les MISFITS reviennent une nouvelle fois de loin : leur tentative de partir en tournée en Angleterre avec les DAMNED en novembre 1979 s'est soldée par un lamentable échec, et Glenn Danzig passera même quelques jours en prison à Londres après s'être battu avec des skinheads. De retour au bercail en Amérique, les MISFITS compilent alors en vitesse un petit EP 7 titres (Beware) en rééditant d'anciens singles de la période 78-79, puis s'attaquent enfin durant le mois d'août 1980 à un vrai nouveau projet d'album longue durée ! Après la malheureuse tentative avortée Static Age de 1978, il était quand même grandement temps de s'y remettre...

Le line-up des MISFITS continue cependant toujours d'évoluer : le batteur Joey Image prend alors la porte et se fait remplacer par un certain Joseph McGuckin, qui adoptera rapidement le pseudonyme d'Arthur Googy. Parallèlement, Jerry Only suggère à Glenn Danzig d'auditionner son petit frère Paul "Doyle" Caiafa, à l'époque simple roadie du groupe, comme remplaçant de Bobby Steele à la guitare. N'étant pas totalement convaincu, Glenn Danzig demande alors aux deux guitaristes d'enregistrer les nouvelles chansons chacun de leur côté, ne conservant que la meilleure des deux prises pour chaque titre. Le groupe enregistre alors une douzaine de morceaux, dont certains sont des réenregistrements de titres antérieurs ("Where Eagles Dare", "Night Of The Living Dead"...)

Mais en cette fin d'année 1980, le mixage final des sessions du mois d'août ne semble toujours pas satisfaire Glenn Danzig, et ce second projet d'album studio finit lui aussi par avorter. Les MISFITS étant alors en pleine restructuration de leur line-up suite au départ de Bobby Steele et au recrutement définitif de Doyle, Glenn Danzig se contentera d'éditer un simple EP 3 titres durant le mois d'avril 1981 dans le but de rentabiliser les enregistrements. 3 Hits From Hell, vous l'aurez compris, est donc un disque des MISFITS assez similaire à Bullet, le single 4 titres sorti en 1978 en lieu et place de l'album avorté Static Age. C'est à dire qu'il s'agit là encore d'un disque "par défaut", contenant des enregistrements qui auraient du figurer sur un opus beaucoup plus long.

Néanmoins il n'y a toujours pas grand chose à reprocher musicalement aux MISFITS durant cette période de perpétuelle instabilité et d'incertitude : le groupe de Lodi cherche ainsi toujours à nous tabasser la gueule sans complexe, à grand renfort de basse lourde, de guitares macabres et de paroles complètement allumées. "London Dungeon", sombre et angoissante, inspirée par les quelques jours de cabane de Glenn Danzig à Londres fin 1979, est assurément l'une des meilleures chansons composées par le groupe à cette époque. Les deux titres de la face B, "Horror Hotel" et "Ghouls Night Out", sont un peu plus classiques et globalement situés dans la veine des deux singles de l'année 1979, à savoir celle d'un punk rock bien crado et plus horrifique que jamais. Les MISFITS n'affinent alors rien du tout, continuent de vouloir faire peur en disant des bêtises, et ça fait toujours autant plaisir. Conclusion : encore un excellent EP de punk horrifique, à défaut de pouvoir être enfin un album...

Pendant bien longtemps, l'intégralité des sessions de l'été 1980 demeurera un secret jalousement gardé par les différents membres du groupe. Un autre inédit issu de ces mêmes sessions, "Halloween", sera toutefois édité en format single au mois d'octobre 1981. Quelques uns des titres de ce deuxième "album fantôme" seront pour leur part retravaillés et figureront sur Walk Among Us, le premier LP officiel des MISFITS qui sortira finalement en 1982.
L'album avorté de 1980 finira donc par devenir lui aussi un mythe mort-vivant, jusqu'à ce que la publication posthume en 1997 des bandes de Static Age ne finisse par donner des idées à un petit malin. Idées qui aboutiront logiquement en 2001 à la publication de l'intégralité des sessions de 1980 sous la forme d'un album non officiel baptisé "12 Hits From Hell". Mais ça, c'est une autre histoire...

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


Les WAMPAS
Tutti Frutti (1986)
"Hey hey hey hey ! On supporte le rock'n'roll !!!"




DISCHARGE
State Violence State Control (1982)
Discharge à son meilleur


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Glenn Danzig (chant)
- Bobby Steele (guitare)
- Doyle (guitare)
- Jerry Only (basse)
- Arthur Googy (batterie)


1. London Dungeon
2. Horror Hotel
3. Ghouls Night Out



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod