Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Depeche Mode

DURAN DURAN - Medazzaland (1997)
Par ERWIN le 29 Juin 2015          Consultée 712 fois

Bon, l'heure est grave, le précédent opus de reprises n'ayant convaincu personne, va falloir trouver une solution pour pouvoir payer la consommation quotidienne de coke de John Taylor... soit le dernier des tailleurs encore embarqué dans l'aventure DURAN ! Mais ça se passe pas super bien, la maison de disques EMI va les envoyer balader suite aux résultats catastrophiques dès la sortie. Ce sera donc un nouveau deal pour les anglais. Du coup, John finit par en avoir lui aussi ras la casquette. Tout n'est pas rose pour les icônes des romantiques de la new wave, tout est même au plus mal !

Alors surprise, on entend la voix grave de Nick Rhodes sur l'introductive « Medazzaland », un exercice quelque peu bruitiste pas inintéressant mais manquant un peu de profondeur question mélodie tout de même, d'autant qu'on se croirait en Inde et sous substance hautement hallucinogène. On sait que les fab five pourraient en remontrer à pas mal de ce point de vue , mais bon... Si on voulait se taper de la dissonance on écouterait du BARTOK, les gars... Vous ne faites plus de new wave ?

Il faut reconnaître cependant que le chouette refrain de « Big Band Generation » est plutôt séduisant : la voix de Simon est toujours aussi sexy, lorsqu'il le faut... La mélodie est à nouveau proche de la dissonance, c'est marrant cette nouvelle tendance, mais le morceau est assez réussi. « Out of My Mind » fut utilisé quelque mois plus tôt pour illustrer la BO du Saint avec Val Kilmer. A nouveau un morceau à l'ambiance noirâtre, proche des thèmes développés sur « A View to a Kill » qui avait eu beaucoup de succès... Dix années plus tôt... Dure la vie de rock star ! Ceci n'enlève rien à ses qualités !

Ah ! Ecrire un titre comme « Electric Barbarella » quand on s'appelle DURAN DURAN, voilà qui ne manque pas d'une certaine logique, un peu de gratitude, bordel ! Les aspects techno trance se signalent immédiatement, le refrain est bien salé, comme... souvent ! C'est rassurant, et ce beat de gratte est bien cool, Mr Cucurollo is in the place ! Heureusement qu'il en reste deux pour bosser : Warren et Nick se tapent tout le turbin ! J'aime, mais le public n'en a cure visiblement, et le succès d'estime ne sera même pas là. La gratte de « Undergoing Treatment » lance une nouvelle tentative d'attirer les oreilles alternatives avec une certaine dissonance, joli refrain... Ouais les gars sont sous traitement, cela s'entend !

Pour 97, l'orchestration de « Silver Halo » est assez remarquable. Il y a du taf derrière et pas mal d'efforts pour enfin rebondir. Pas simple, le public peut abhorrer ce qu'il avait adoré peu de temps auparavant. Pourtant, il est indéniable que la recherche est là. Un violoncelle sur « Midnight Sun » rappelle les atmosphères trip hop à la BJÖRK pratiquées sur Homogenic la même année, mais la compo s'écoute mal.

L'opus est pessimiste, rien ne va plus, le titre « Michael You’ve got a Lot to Answer » est dédié à Michael HUTCHENCE, le chanteur de INXS qui se suicidera un mois après la sortie de Medazzaland... D'ailleurs « So Long Suicide » évoque entre autres le décès de Kurt COBAIN, avec quelques réminiscences grungy sur le rythme et la gratte, mais sans le talent des NIRVANA... « Buried in the Sand » est dédiée à John Taylor, l'ambiance hallucinatoire du morceau rend justice aux dépendances du bassiste.

Pour dire la vérité, cet album est loin d'être mauvais, mais la situation est désespérée pour les DURAN, le deal avec EMI ne leur permettait pas même de distribuer l'album en Europe, où il restera un import, une cata quoi ! C'est injuste, mais c'est ainsi. « Avoir été » doit être une véritable épreuve quand on a été au sommet !

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


FRANKIE GOES TO HOLLYWOOD
Welcome To The Pleasure Dome (1984)
Les guerriers gays de la new wave.

(+ 1 kro-express)



Les RITA MITSOUKO
Systeme D (1993)
Ce D vaut un A


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Simon Le Bon (chant)
- Nick Rhodes (claviers)
- Warren Cucurollo (guitare, basse)


1. Medazzaland
2. Big Bang Generation
3. Electric Barbarella
4. Out Of My Mind
5. Who Do You Think You Are
6. Silva Halo
7. Be My Icon
8. Buried In The Sand
9. Michael Youve Got A Lot To Answer
10. Midnight Sun
11. So Long Suicide
12. Undergoing Treatment



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod