Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROGRESSIF  |  E.P

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Chroma Key

DREAM THEATER - A Change Of Seasons (1995)
Par ARP2600 le 11 Juin 2016          Consultée 814 fois

Tout indique que Dream Theater a eu un peu de mal à se remettre du départ du claviériste Kevin Moore. Il avait son importance aussi bien au niveau du son que de la composition, sans parler du moral des troupes après un tel événement. D'où une temporisation dans les publications, plutôt habilement négociée grâce à la sortie de l'EP dont il sera question ici en 1995 ; l'album suivant, du reste peu inspiré, ne sortira qu'en 1997, 3 ans après Awake.

Le truc, c'est qu'ils avaient un as dans leur botte. Déjà à leurs débuts, ils jouaient un long morceau nommé A Change of Seasons. Ils avaient déjà l'intention de l'inclure dans Images and Words, mais leur label ne voulait pas encore d'un disque de 80 minutes ni d'une suite longue d'une vingtaine. Ils ont donc finalement eu cette occasion de le publier, sous une version étoffée et policée, réenregistré proprement pour l'occasion, avec leur nouveau claviériste Derek Sherinian. Notons que les membres du groupe avaient déjà jeté leur dévolu sur Jordan Rudess à l'époque mais que celui-ci participait à un autre projet. Dès qu'il a été libre, il a pris la place de l'intérimaire Sherinian. Long de 23 minutes, A Change of Seasons est logiquement classé comme EP, même s'il propose une bonne demi-heure de bonus live ensuite.

Alors, que vaut-il ce morceau ? Beaucoup d'amateurs du groupe le considèrent comme la quintessence de DT, sans doute plus à cause de son histoire particulière que par sa qualité. Il s'agit d'un titre typique de leurs débuts, la version de 95 ouvrant peut-être quelques portes vers la suite. Il n'y a rien ici de bien surprenant : du metal prog pur, avec parties chantées romantiques, passages bien virtuoses, harmonies et rythmes à la RUSH, etc. La structure n'est pas mauvaise, un peu décousue mais c'est leur style. Personnellement, je lui préfère la plupart des plages d'Awake, mais il n'aurait certainement pas juré sur Images and Words. La note s'impose donc d'elle-même.

Quant aux bonus, ils proviennent tous d'une soirée de concert nommée Uncovered, où ils avaient interprété toutes sortes de reprises avec l'aide de quelques invités, comme Steve Howe (sur un medley YES bien sûr) ou des membres de MARILLION. Néanmoins, les quatre plages choisies pour compléter cet EP sont jouées par le groupe seul (peut-être une question de droits). Pas de YES ou de MARILLION donc, pas plus que de RUSH, de METALLICA ou de U2, mais bien : Elton JOHN, DEEP PURPLE, LED ZEPPELIN, PINK FLOYD, KANSAS, QUEEN, JOURNEY, DIXIE DREGS et GENESIS. Tout ceci est bien joué et agréable à entendre. Les musiciens de DREAM THEATER sont parfaitement capables techniquement d'interpréter tout ça. Évidemment, ça n'a pas le cœur des originaux, mais ce n'est pas mauvais pour autant. Il est également intéressant de constater le nombre (trop grand ?) et la variété de leurs influences.

A Change of Seasons mérite donc clairement d'être acquis par tout amateur de DREAM THEATER – et certainement pas par ceux qui ne les aiment pas. Ce n'est pas un essentiel, plutôt un bon complément, et le seul disque valable avec ce Derek Sherinian, Falling Into Infinity étant une longue erreur.

Note : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ARP2600 :


YES
Yes (1969)
Au commencement du prog, il y avait déjà yes.




YES
Fly From Here (2011)
Le nouveau yes est bien fichu, ça fait plaisir !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- James Labrie (chant)
- John Myung (basse)
- John Petrucci (guitare)
- Mike Portnoy (batterie)
- Derek Sherinian (claviers)


1. A Change Of Seasons
2. Funeral For A Friend/love Lies Bleeding
3. Perfect Strangers
4. The Rover/achilles Last Stand/the Song Remains The
5. The Big Medley
- i In The Flesh?
- ii Carry On Wayward Son
- iii Bohemian Rhapsody
- iv Lovin, Touchin, Squeezin
- v Cruise Control
- vi Turn It On Again



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod