Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Guru Guru

KRAAN - Andy Nogger (1974)
Par WALTERSMOKE le 25 Janvier 2017          Consultée 440 fois

Des trois premiers albums studio de KRAAN, relevant clairement du krautrock, lequel est le meilleur ? D'aucuns affirmeront haut et fort que c'est le premier, car le plus progressif et contenant une improvisation dantesque. D'autres, en revanche, estiment que c'est Wintrup qui décroche la timbale en étant plus équilibré grâce à une dilution pop-rock fort bienvenue. Et puis, il y a Andy Nogger, qu'on peut simplement qualifier comme étant le meilleur album de KRAAN, que ce soit durant la période krautrock ou dans l'absolu.

Ce n'est pas forcément étonnant. De nombreux signes avant-coureurs ne laissent en rien présager le pire. La pochette, déjà, n'est pas un sommet de beauté, loin de là, mais rien qu'à ce niveau, KRAAN marque le pas par rapport à ses précédents exploits. Ensuite, il suffit de voir le nom de Conny Plank au poste d'ingénieur du son (qui est aidé par Hans Lampe, un ex-A.R. & Machines et futur La Düsseldorf) pour comprendre que la qualité de la production, toujours assurée par le groupe lui-même, sera très bonne. Et la fine équipe présente depuis 1970 tient toujours debout côté line-up, tout démarre bien, donc. Fatalement, seules deux options se présentent : ou bien c'est la baraka avec un opus d'anthologie, ou bien c'est la ruine. Pas d'entre-deux. Avec Andy Nogger, KRAAN frappe judicieusement et très haut.

Andy Nogger, ce sont avant tout trois pièces d'anthologie. Tout d'abord, il y a l'incontournable "Nam Nam". Dans la catégorie du morceau « chill » qui s'emballe sur une cavalcade rock déchaÎnée, on tient là une pépite délirante et trépidante qui a en plus le bon goût d'être instrumentale. Le morceau deviendra d'ailleurs un grand classique de KRAAN en concert. Exactement comme le morceau-titre et "Holiday am Martenhorn", en fait. Le premier démontre par la pratique que Helmut Hattler est un bassiste énorme, au jeu marquant et truculent. Sur "Holiday am Martenhorn", c'est encore une fois la synergie des quatre musiciens qui fait mouche sur ce long instrumental (le plus long morceau de l'album, du haut de ses 7 minutes 42). Un instrumental certes moins « fou » que "Nam Nam", mais qui mérite clairement l'AOC « chef-d'oeuvre », rien que ça.

Il est donc dur pour les quatre autres morceaux d'Andy Nogger de leur survivre. Et pourtant, la qualité est également de mise. Home, le morceau le plus psychédélique du lot, traîne par moments en longueur, mais dans l'ensemble, le morceau se tient très bien. À titre personnel, je ne goûte que moyennement à "Son of the Sun", mais il faut reconnaître qu'il s'agit d'une bien solide performance, incapable de laisser indifférent.

Bref, inutile de s'attarder 107 ans, Andy Nogger est le meilleur album studio de KRAAN, et synthétise ce qu'a pu accomplir le groupe depuis ses débuts. Une belle victoire artistique, mais doublée d'une déception. En effet, si KRAAN a bel et bien fait le tour du sujet concernant le krautrock jazzy et coloré, il n'a plus rien à gagner à continuer dans la même veine, au contraire. Sachant qu'en plus les années de gloire des différents courants progressifs alors en vogue tendent vers leur fin, il faut donc changer de registre, sous peine de devenir la risée du rock. Mais la suite ne sera pas catastrophique.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


ELOY
Ocean 2: The Answer (1998)
Ce qui est rare est-il bon ?




GURU GURU
Dance Of The Flames (1974)
Incandescence


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Peter Wolbrandt (guitare, chant)
- Helmut Hattler (basse, chant)
- Jan Fride (batterie, percussions)
- Johannes Pappert (saxophone alto)


1. Stars
2. Andy Nogger
3. Nam Nam
4. Son Of The Sun
5. Holiday Am Marterhorn
6. Home
7. Yellow Bamboo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod