Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Guru Guru

KRAAN - Kraan Live (1975)
Par WALTERSMOKE le 30 Janvier 2017          Consultée 345 fois

En 1975, le krautrock commence à devenir de l'histoire ancienne pour KRAAN. Bien que le groupe ait déjà commis trois albums dans le style, ses inclinations jazz-rock sont trop fortes pour qu'il se contente de le mêler au genre si caractéristique de bien des formations teutonnes. Donc, après un Andy Nogger d'anthologie, il s'agit de marquer le coup. Or, si KRAAN s'est fait une jolie réputation, il se trouve que le groupe brille fort, très fort même sur scène, et même qu'il y donne pour certains le meilleur de lui-même.

Ni une ni deux, plutôt que de balancer une compile à la con, Spiegelei sort Kraan Live en 1975. Bon, pas de surprise niveau pochette, la laideur est toujours de mise et Andy Nogger était l'exception confirmant la règle. Mais pour ce qui de la musique en elle-même, alors là ! Pour être franc, il n'est pas choquant de voir en Kraan Live le meilleur disque de la bande tant la qualité musicale est exceptionnelle à tous niveaux. Il faut remercier les musiciens bien sûr, qui ne sont cependant plus quatre sur ces enregistrements tirés d'un live donné à Berlin. En effet, pour accompagner le quatuor, un certain Tommy Goldschmidt est venu taper sur des percussions aux côtés du batteur Jan Fride, renforçant ainsi la richesse rythmique de KRAAN.

La tracklist de Kraan Live fait partie de celles qu'on aimerait voir plus souvent, à savoir autre chose qu'un bête alignement des morceaux les plus connus d'un artiste. Le connaisseur peut encore trouver à râler, ceci étant, car l'album, bien que double, dénote l'absence de morceaux issus de Wintrup (1973). En contrepartie, on a droit à des morceaux inédits, et les autres sont au pire rallongés d'une poignée de minutes, au mieux transformés en prétextes à de longues improvisations instrumentales. On peut craindre le pire, avec les envolées instrumentales qui, dans le pire des cas, deviennent un prétexte masturbatoire pénible. Mais pas chez KRAAN. Non, chez les natifs d'Ulm, on prend la musique et on met la technique à son service, pas l'inverse. Preuve est faite avec "Nam Nam", qui devient une cavalcade plus qu'animée pendant un quart d'heure. En particulier, le dernier tiers du morceau fait s'enchaîner une sorte de dialogue entre la basse d'Helmut Hattler et la batterie de Jan Fride, avant de partir dans un délire vocal suffisamment bien géré pour ne paraître ni gênant ni pénible à écouter – mais qui reste quand même un peu risible.

Mais "Nam Nam" n'est pas le seul de son espèce. "Kraan Arabia" se dévoile ainsi sous un jour des plus brillants, avec un son plus brut lui permettant de se démarquer avec brio de sa version studio de 1972. Un vrai régal, qui a en plus la bonne idée de s'arrêter quand il commence à devenir lassant, ce qui n'est pas le cas de trop d'odyssées musicales. Côté inédits, "Hallo Ja Ja, I Don't Know" démontre ce qu'est un morceau à tiroirs, certes très simple ici, mais contenant un lot joliment constitué entre autres d'une ligne de guitare inventive. Et entre ces deux derniers morceaux, "Lonesome Liftboy" fait office de pause permettant de ménager son souffle avant le grand final.

Kraan Live, en résumé, c'est un live fabuleux, qui souffre très peu de baisses de régime. Certains extraits peuvent déplaire, mais cela relève des goûts personnels (par exemple, je ne goûte guère quelques passages de "Holiday am Marterhorn"). On se serait volontiers contenté du déjà très réussi Andy Nogger (1974) pour terminer la première partie de carrière de Kraan, mais ce live met la barre au moins tout aussi haut, en plus de démontrer en quoi le groupe excelle dans l'exercice si difficile du concert. Donc, un classique du krautrock ? Oui, pourquoi pas.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


MARTIN CIRCUS
Acte Ii (1971)
L'Anakin Skywalker du prog français




KING CRIMSON
West Coast Live (projekct Four) (1999)
L'apothéose


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Peter Wolbrandt (guitare, chant)
- Helmut Hattler (basse, chant)
- Jan Fride (batterie, percussions)
- Johannes Pappert (saxophone)
- +
- Tommy Goldschmidt (percussions)


1. Jerk Of Life
2. Nam Nam
3. Holiday Am Marterhorn
4. Sarah's Ritt Durch Den Schwarzwald

1. Andy Nogger
2. Andy Nogger - Gutter King
3. Hallo Ja Ja, I Don't Know
4. Lonesome Liftboy
5. Kraan Arabia



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod