Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 ...>...>>... 527
Comment poster un commentaire ?


QUEEN
QUEEN


Le 28 Avril 2005 par FANTOMAS


Premier album du groupe et déjà la réussite. 10 titres (dans sa version originale) qui passent assez vite parce qu'on a pas le temps de s'ennuyer. On est complètement immergé dans le "monde" de Queen surtout à partir de "Doin all right", non pas qu'il faut laisser tomber "Keep yourself alive" mais pour moi ce titre est à part du reste de l'album, un peu comme "Modern times r'n'r", ce qui n'empêche que ces titres n'ont pas à rougir face aux autres. Pour le reste tout y est et chaque instrument, y compris "la-les" voix forment une ambiance magique sur cet album. L'alchimie comme dit The soulforged.
Je n'ai pas envie de tirer un titre ou l'autre de cet album, j'aime tout mais je vais quand même donné mon moment fort: la montée en puissance sur Jesus!





QUEEN
A DAY AT THE RACES


Le 28 Avril 2005 par FANTOMAS


ADATR, en voilà un p***** d'album! Rien n'est à jeter. Freddy est magique sur des morceaux comme "You take my breath away" et "The millionnaire waltz". D'ailleurs avec ce morceau j'ai eu du mal au début, je ne l'écoutais presque pas et puis petit à petit je l'ai trouvé magnifique, ce morceau est du pur Queen comme j'aime et Freddy en est le maître de cérémonie. Il y a aussi bien sur l'ultra connu "Somebody to love " que l'on ne présente plus. Le côté hard rock est bien présent bien sur avec "Tie your mother down" et surtout "White man" sans doute un des meilleurs titres que Brian ait écrit et là encore Freddy démontre tout son talent, qui est assez vaste, on peut s'en rendre compte autant sur cet album que sur les autres! Le morceau de Taylor est bien lourd qui contraste complètement avec le titre qu'il suit "Good old...", délicieusement kitsh et rétro(dans la lignée des Lazinf.. et Seaside.. de ANATO) et le titre qui termine l'album "Teo Torriate" que j'aurais préféré légèrement plus aggressif par moment.
Note maximale pour cette oeuvre!





The MARS VOLTA
FRANCES THE MUTE


Le 28 Avril 2005 par LE STO


Intéressant comme point de vue, je trouve a contrario que Mars Volta a dépassé la limite qui fait passer ce disque dans le mauvais goût et l'excès, à trop vouloir en faire, ca en devient vraiment indigeste. Enfin voici plus précisément ce que j'en pense :

http://www.musique-chroniques.ch/chronique.php?c1=416&titre=Frances%20the%20Mute







QUEEN
QUEEN ON FIRE - LIVE AT THE BOWL


Le 28 Avril 2005 par FANTOMAS

Alors là, c'est la grosse surprise. Je ne connaissais pas l'existence de ce live! Ca fait aussi un petit temps que je n'écoute plus Queen mais cette chronique me donne l'envie d'aller l'acheter. C'est surtout également la curiosité d'entendre des titres comme "Flash", "The hero", "Back Chat" en live qui m'en donne l'envie. J'adore ces morceaux!





QUEEN
LIVE KILLERS


Le 28 Avril 2005 par FANTOMAS


Totalement d'accord avec The Soulforged concernant le problème du son. Il n'empêche l'album déboule avec 3 titres complètement transcendés en live: une version bien plus pêchue et hard rock de "We will rock you", "Let me entertain you" et "Death on two legs". Je retiendrai encore tout particulèrement sur le 1er cd les morceaux "I'm in love with my car" et "39" avec encore là, une intensité bien plus prenante qu'en studio.

Pour le 2ème cd, je les moins écouté que le 1er mais on y trouve également par mal de bonnes choses. Pour Brighton Rock, là j'ai une préférence pour la version album. Tie your mother down et Don't stop me now sont d'excellents moments!

Seul regret, l'absence d'un titre de la trempe de "It's late".

Je lui mets 4/5 car c'est le 1er live tous groupes confondus que j'ai acheté et il reste encore maintenant un de mes favoris.





QUEEN
NEWS OF THE WORLD


Le 28 Avril 2005 par FANTOMAS


NOTW, en voilà un album difficile d'appréhender. La pochette et le "design" de l'album sont pour moi les plus réussis de la carrière de Queen. Le 1er problème avec cet album c'est que l'auditeur en commence l'écoute avec les 2 morceaux les plus connus du groupe mais certainement pas les meilleurs (attention je les aime qd même!) et je pense qu'à chaque écoute, l'auditeur aimera directement commencer par le n°3. "Sheer Heart Attack", "All dead, all dead"(la ballade de Brian que je préfère) et "Spread your wings" sont 3 titres complètement différents mais je trouve l'enchaînement de ces morceaux très intéressant et agréables à l'écoute. Pour le reste il me faudra attendre "It's late", excellent morceau lorgnant vers le côté hard rock du groupe avant de retrouver le sourire. En effet, "Fight from the inside", "Get Down, make love", "Sleeping on the sidewalk" et "Who needs you" sont assez insipides. Enfin "My melancholy blues" finit d'achever ma légère déception de cet album. Pourtant après les "Greatest Hits", NOTW sera le 1er véritable album que j'achèterai de Queen. Je mets 3/5 mais ma côte serait plutôt de 2,5/5.





QUEEN
THE GAME


Le 28 Avril 2005 par FANTOMAS


Premier album avec synthé, quelle révolution pour Queen! Mais on voit tout de suite que cet apport se fond directement dans la musique du groupe. The game, le 1er morceau est une de mes chansons préférées et Brian s'en donne à coeur joie vers les 3/4 de la chanson! Les titres de Roger Taylor font partie de mes morceaux préférés du batteur, terriblement accrocheurs surtout "Rock It". Je dirais la même chose également pour ceux de Deacon allant même jusqu'à donner une légère préférence à Dragon Attack (quoique finalement je ne sais plus si c'est un morceau écrit par le bassiste???). Les morceaux qui m'empêchent de donner la note maximale sont "Don't try suicide" et "Sail away soul sister". L'album se cloture par une grosse prestation de Freddy, le magnifique Save Me, ballade qui me touchera à chaque écoute.





The SISTERS OF MERCY
FIRST AND LAST AND ALWAYS


Le 27 Avril 2005 par JULIEN

A noter que le groupe brésilien SHAAMAN (ex-SHAMAN) a également réservé une piste de son album "Reason" à une reprise pêchue mais écourtée de "More"... En tout cas, l'influence de THE SISTERS OF MERCY sur tout ce que l'on cataloguera comme "gothique" semble effectivement indéniable !





MARILLION
MARBLES


Le 26 Avril 2005 par SEOSAMH


Je ne suis pas un gros fan de Marillion, il n'y a aucun album que j'arrive à écouter en entier, pas que j'aime pas le style, au contraire, mais il n'y a pas ce petit quelque chose qui me fait accrocher.
Marbles est le premier album du groupe que j'aime vraiment.
Calme, beau, reposant mais possédant ses quelques montées en puissance, cet album est jouissif de bout en bout.





The ROLLING STONES
LIVE LICKS


Le 25 Avril 2005 par SOPHIE


Mon dernier bon concert Stonien date de Longchamp en 95. Le SDF 2003 a été une catastrophe sans nom et m'a formidablement déçue. Les versions 2003 des grands classiques sont molles du genoux, sans hargne, noyées sous les cuivres et le clavier de l'insupportable Chuck Leavell, dont les Stones ne semblent pas pouvoir se passer. Les Stones dangereux et rock'n roll de jadis ont disparu.

Ron Wood est un guitariste faible et sans aucune imagination, son solo sur You can't always get présenté ici prête à sourire, mais comment peut on laisser passer ça ?

Mon dieu qu'on est loin de la flamboyance des années Jones et Taylor.





The ROLLING STONES
BRIDGES TO BABYLON


Le 25 Avril 2005 par SOPHIE


4 étoiles pour ce disque insipide pseudo moderne, avec une multitude de musiciens additionnels qui lui ôtent toute cohérence et unité et... 3 seulement pour IORR. C'est une mauvaise plaisanterie. J'aime les Stones mais ce n'est pas pour autant que je vais perdre tout sens critique devant Bridges to Babylon au prétexte qu'il s'agit du dernier opus stonien.


8 ans que ce disque est paru, il fallait bien ce long délai pour que les Stones eux mêmes se remmettent de ce disque brouillon et accessoire, à des années lumières de leus grands disques.

Une étoile et encore...





GRATEFUL DEAD
ANTHEM OF THE SUN


Le 25 Avril 2005 par LIONSKULL


Pas désagréable mais, certes, pas le plus inventif. Heureusement, les albums suivants sauront dévoilés un Grateful Dead beaucoup plus inspiré, notamment sur "Workingman's Dead" ou le somptueux "American Beauty". Ne pas non plus oublier les performances live, la marque de fabrique du groupe.





VAN DER GRAAF GENERATOR
PRESENT


Le 24 Avril 2005 par THE ANCESTOR


Je dirais même plus que Ziggy, un très grand disque ! :)

Fichtre, que ça fait plaisir de retrouver ce logo sur un album de 2005… ! Et ce son… limpide, quasi liquide. Dès les premières mesures c'est l'assaut. Translation instantanée dans un autre univers... Ouvrez grand les esgourdes ! Ici, les notes sont improbables, elles échafaudent des palais baroques et fragiles, où le tragique côtoie le grandiose. A coup d'orgue Hammond luminescent, de flûte tourbillonnante, de piano électrique saturé ou cristallin, de saxo magnifique, torturé et fantasque. Scandée par une batterie stupéfiante d'à propos, la musique fluctue, tantôt évaporée et délicate, tantôt envahissante, agressive, en perpétuelle évolution. Harmonieuse, belle, mais imprégnée de mystère, peuplées d'étranges dissonances. Et même quand l'on semble être en terrain connu, un changement de tonalité impensable survient, et tout bascule. Quant au chant... Unique. Voix au bord du cri, susurrée ou hystérique, souvent arrogante, tourmentée. Décidemment, le monde de VAN DER GRAAF GENERATOR est toujours si particulier... Et je l'aime toujours autant.

Ce qui précède concernait le premier CD. Le second... ben, le second... Vous aimez les choses un brin Jazz, quelque peu free, déstructurées, les improvisations... ? Bah même si vous aimez, va falloir s'accrocher... Une heure de 'délires', parfois très inspirés, parfois moins. Relativement difficile, j'avoue. Cela oscille entre grands moments jubilatoires et dérapages incontrôlés. Cadeau disons... A apprivoiser !






PORCUPINE TREE
IN ABSENTIA


Le 24 Avril 2005 par MARCO


Un excellent album mais un peu en dessous de son prédécesseur à mon gout. Porcupine Tree a évolué intelligemment en intégrant des influs heavy à leur musique (en n'abusant pas trop toutefois) et ça donne des morceaux très interessants comme Strip The Soul.
Blackest Eyes est un tube en puissance et Heartattack in A Layby est une superbe ballade simple et intimiste. Mais j'ai véritablement craqué pour Collapse The Light Into Heart qui clôt l'album avec un final très orchestral absolument boulversant.
Un très bon groupe à suivre!





RADIOHEAD
OK COMPUTER


Le 24 Avril 2005 par MARCO


Radiohead a signé ici un OVNI, un album qui a fait et qui fera date dans l'histoire du rock. En laissant libre cours à leurs expérimentations et à des sons dont seuls les anglais ont le secret, la bande à Thom Yorke arrive à créer une ambiance unique et froide. Le ton est plutot triste et l'émotion est omniprésente (comme sur Karma Police ou la magnifique explosion vers la fin de Exit Music après un début intimiste). Paranoid Android est aussi l'un des morceaux les plus réussis des anglais.
Bref un groupe et un album qui n'a pas fini d'influencer nombre de formations (par ex: Muse, Elbow, The Gathering etc...). INDISPENSABLE!





RADIOHEAD
THE BENDS


Le 24 Avril 2005 par MARCO


Un très bon album qui fait suite au très moyen et plutôt impersonnel Pablo Honey. Radiohead trouve enfin sa personnalité et sort de la pop formatée du premier album pour nous livrer un chef-d'oeuvre de rock mélancolique avec des passages calmes avec des sons de synthé très caractéristiques du groupe qui sont parfois suivis par des passages énervés plutôt inattendus (comme sur Nice Dream ou My Iron Lung).
Bref, on ne s'ennuie pas une seconde à l écoute de cet album avec une mention spéciale pour Street Spirit (sniff! trop triste cette chanson).
Je ne mets que 4 étoiles car je réserve la note maximale à l'album suivant.





RADIOHEAD
OK COMPUTER


Le 23 Avril 2005 par MICROCUTS


C'est un bon album, j'ai découvert Radiohead avec celui la, et j'ai tout de suite accroché sur "Karma Police", "lucky", "Exit Music (for a film)".

On se sent à la fois transporté dans un autre monde et retourné à la réalité quand on écoute cet album, le ton est souvent mélancolique, voire dépressif ("No Surprises"), mais aussi plus "léger", "planant" ( Karma Police), et meme quelque peu trippant ("Fitter Happier" est une parodie du métro boulot dodo, je vous conseille de regarder les paroles !)

On ne sait plus vraiment si ce qu'on écoute est humain ou si ça a été fait par un extra terrestre ("subterranean Homesick Alien", ou litéralement "alien nostalgique des sous-terrains" !!), c'est vrai que cet album est assez mystérieux.
Et c'est ce que j'aime chez Radiohead, du moins cet album, cette ambiance unique qu'aucun autre groupe ne pourrait reproduire, les paroles sont assez "space", certaines nous rapportent des faits concrets, et d'autres totalement imaginaires et délirants !

Radiohead est un groupe tellement à part, comment pourrait on le classer dans une catégorie, une genre bien défini ? Il y a des groupes comme ça... ;-)

OK Computer reste une oeuvre inaltérable, dont il m'a fallu pas mal d'écoutes pour en saisir les principales nuances, mais la récompense était au bout !





Neil YOUNG
ON THE BEACH


Le 20 Avril 2005 par LIONSKULL


Un album inhabituel du Loner qui explore ici sa face la plus sombre. On est en effet très loin de "Harvest" et de ses ballades, devenu des tubes. Ici, très peu de morceaux connus, l'album a même eu du mal à sortir au format CD (aah, les problèmes juridiques...).
C'est avec une curiosité non feinte que j'ai écouté cet album il y a un peu moins d'un an. Grosse décéption, ayant entendu beaucoup d'éloges à son sujet. Puis j'ai laissé Neil Young de côté pendant quelques temps...pour revenir à l'assaut après une nouvelle écoute de "Harvest". Depuis, plus rien ne m'a arrété. C'est donc avec un certain recule et avec une connaissance assez approfondie du style youngien que j'ai reécouté cet album. L'approche n'a pas été facile, l'oeuvre étant toujours aussi insaisissable qu'à la première écoute. Mais au fur et à mesure, l'apprivoisement des mélodies et de l'atmosphère s'est efféctué et j'ai de plus en plus de mal à m'en passer. D'ailleurs, je ne me le suis pas encore totalement approprié. Peut-être me faudra-t-il un an de plus jusqu'à ce que mon pied ai totalement arpenté cette plage de sable fin. Alors, moi aussi, peut-être, je me tournerais vers la mer et je me laisserais bercer par la houle...





VAN DER GRAAF GENERATOR
PRESENT


Le 20 Avril 2005 par ZIGGY


Un grand disque de Van Der Graaf Generator, ça c’est acquis. Le premier disque est un album, un vrai, du groupe, avec tout ce qu’on attend d’eux, et des choses en plus : un son digne du nouveau millénaire, un coté plus jazz qu’avant, et des textes étonnamment explicites (un dictateur, l’industrie destructrice, des morts en sursis…). D’ailleurs l’instru est le seul morceau à m’ennuyer un brin. Quoi qu’il en soit, l’acide coule des enceintes pendant tout ce disque, et c’en est un ravissement. Every Bloody Emperor : entrée directe au panthéon du rock dur, quoique progressif ! Quelle violence, mes aïeux !

Pour ce qui est du second disque : l’exercice de style est passionnant, la musique parfois moins, mais des concerts ainsi menés seront sans doute inoubliables. Ces impros montrent en tout cas que les musiciens ont nettement évolués, et que Van Der Graaf Generator n’est plus le même groupe. Il n’était déjà pas le plus représentatif des progueux en 78, c’est en 2005 un météore libéré et hurlant seul dans l’espace : une version musicale du « metal hurlant » évoqué par Jodorovski dans les récents numéro du magasine du même nom. Je retombe d’ailleurs sur mes pieds avec la BD : On The Beach, évocant le surfer d’argent, est l’autre merveille du premier disque, conclusion aussi douce que l’ouverture est rageuse.





Neil YOUNG
ON THE BEACH


Le 20 Avril 2005 par ZIGGY


Un très bel album. Pour moi On the Beach n'est pas le disque des grandes chansons de Neil Young, ni celui des grandes performances... Il est celui de l'ambiance parfaite. Un album que j'écoute donc entiers ou pas du tout.
Assez calme, il serait pour moi plutôt un plaisir nocturne et solitaire, une sorte d'équivalent léger et loin des villes du Transformer de Lou Reed, une occasion de mettre de côté la réalité pour profiter de la voix de Neil Young, tendance raconteur d’histoires. Des histoires pas très nettes d’ailleurs. Je sais bien que c’est souvent le cas avec lui, en tout cas quand il réussit ses morceaux les plus calmes, mais ici il y a du sublime. Et puis derrière cette voix, la musique porte ma fois bien l’auditeur, quoi qu’un peu moins que dans certains disques postérieurs, que ce soit les électriques ou les ambiances cool.







Commentaires :  1 ...<<...<... 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 ...>...>>... 527






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod