Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos

ACCEPT - Russian Roulette (1986)
Par ERWIN le 12 Avril 2019          Consultée 342 fois

D'après le groupe, la production de leur dernier né Metal Heart devait leur permettre d'intégrer les top au pays de l'oncle Sam. Et oui ! Dans les années 80, le monde civilisé occidental croit benoîtement que la réussite se trouve de l'autre côté de l'Atlantique. Malgré la valeur de l'album, le succès ne s'est pas pointé outre océan, alors exit Dieter Dierks et sa rutilante prod, Wolf souhaite revenir à des considérations plus crues. Michael Wagener reprend donc les rênes à la console. Malgré les idées reçues, ACCEPT n'a rien d'un groupe d'extrême droite et Deaffy va le prouver en écrivant des textes très engagés socialement et politiquement. Allons-y pour la cuvée 95 du dauphin des SCORPIONS !

Allons droit au but, à l'allemande ! Je ne vois qu'un seul titre de cet opus susceptible de rester dans les annales : le petit bijou de métal véloce qu'est "Aiming High". Je suis très fan de la rythmique speed qui sous-tend la totalité de cette composition et des solis qui déchirent, Udo tient le chant au cordeau, à sa manière si particulière, les choeurs sont justes beaux. A peine en deçà, nous avons aussi la remarquable "TV War" qui introduit l'album dans la directe continuité des grands hymnes guerriers speed qu'ACCEPT nous pond depuis "Fast As A Shark", magnifiquement efficace et carré.

Il faut aussi évoquer "Heaven And Hell", qui rappelle indubitablement l'ambiance tendue de "Balls To The Walls", avec ce son cristallin de gratte, grand trademark de nos amis germains. Elle se laisse bien écouter mais n'atteint pas les sommets avant le lent bridge qui est vraiment d'enfer. Cette manière qu'a le lutin blond de sussurrer "Heaven is not in heaven" est tout à fait magnifique, avec des choeurs dantesques qui lui répondent "And Hell Is Down On Earth".

Certains titres tiennent pas mal la route: ainsi, la belle cavalcade de "Another Second To be" aux relents parfois A.O.R, ou la rythmique toute aussi mainstream de "Man Enough To Cry" et son joli refrain, puis "Monsterman" qui se laisse bien écouter. On est ensuite moins performant sur "Stanf Tight", même si les choeurs sont jolis, je la trouve un brin ampoulée et toujours pêchant par excès de mainstream. "Walking In The Shadow" morceau au ton peu original et au thème proche de SAXON, enfin, 'It's hard To Find A Way" ne tient pas du tout ses promesses.

Ce n'est pas encore cette fois que le marché US va s'ouvrir, puisque le titre et l'identité de la pochette, avec des teutons qui jouent à la roulette russe déguisés en soldats russkov de pacotille avec chapka et tout le toutim les fera prendre pour des pro communistes par le public américain. Pas facile de s'exporter aux US ! Le groupe ne comprendra pas cette réaction ! Il n'empêche que cet album, sans avoir le lustre des trois précédents, se tient très correctement et mérite la note de trois étoiles.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


BLUE ÖYSTER CULT
Fire Of Unknown Origin (1982)
Origine extraterrestre




BLUE ÖYSTER CULT
Imaginos (1988)
Concept du siècle


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Udo Dirkschneider (chant)
- Wolf Hoffmann (guitare)
- Jörg Fischer (guitare)
- Peter Baltes (basse)
- Stefan Kaufmann (batterie)


1. T.v. War
2. Monsterman
3. Russian Roulette
4. It's Hard To Find A Way
5. Aiming High
6. Heaven Is Hell
7. Another Second To Be
8. Walking In The Shadow
9. Man Enough To Cry
10. Stand Tight



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod