Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos

ACCEPT - Restless And Wild (1982)
Par ERWIN le 2 Avril 2019          Consultée 533 fois

Parfois, le hasard prend des décisions qui frisent la perfection. La musique a toujours fait partie de ma vie autant que je m'en souvienne. Des écoutes de PINK FLOYD, des BEATLES ou d'ELVIS de mon enfance, je suis passé à la radio, la new wave, la pop, toujours le rock en fond bien sûr, mais surtout pas le Hard, quelle horreur ! Au début, car le gros son a fait son chemin plus rapidement que prévu. 1983 fut l'année de la vraie détonation, dans un train pour Madrid, dans le compartiment voisin retentit pour la première fois à mes oreilles un riff entêtant de guitare. Les métalleux de ma classe qui écoutaient "Princess Of The Dawn". C'est ainsi que tout débuta.

Fin 1982, les teutons d'ACCEPT peuvent pavoiser, leur troisième album Breaker a atteint son but, la renommée internationale est désormais accessible, il ne manque qu'un magnus opus pour confirmer ! La situation est florissante, Gaby "Deafy" Hauke prend les rênes du groupe en main au management -et quelques lyrics - et Michael Wagener est derrière la console avec Wolfie. Tout est en place.

L'opus est célèbre pour "Fast As A Shark", allez on va dire le premier vrai morceau speed de l'histoire, Stefan Kauffman s'en est donné à cœur joie avec ses doubles grosses caisses, le rythme de cavalcade, les vocaux hargneux d'Udo Dirkschneider, les chorus de guitare célébrissimes de Wolf Hoffman. Bien sûr, tout est réuni pour un masterpiece, et ce titre est devenu légendaire, tout metalleux lambda le connaît bien sûr. Pourtant, il a aussi beaucoup due sa notoriété à l'utilisation de "Heidi heido heida" en introduction, titre que certaines nations prennent en Europe pour un hymne nazillon, ce qu'il n'est pas, juste une chanson grivoise du folklore allemand.

"Princess Of the Dawn" est donc la perfection faite métal. J'ai débuté la guitare en grattouillant le célèbre lick de "Cythare" de sa conclusion. Sur une corde, puis 2, puis 3, et ainsi de suite. Le riff de "Princess" était aussi le préféré de ma maman qui m'avait demandé de le lui mettre dans sa liste pour courir dans les eighties déjà. Une merveille absolue, qui ne souffre d'aucun défaut, les lyrics même sont tous croquignolets, le rythme est à se damner, le solo un des plus grands du métal. Cette chanson est un des plus grands must de l'histoire de la musique et ne perd pas un atome de séduction en vieillissant, bien au contraire.

D'autres titres remarquables ? La chevauchée épique de l'éponyme "Restless And Wild" marque les esprits au fer rouge avec son refrain plus que martial. Il faut aussi admettre que beaucoup de mes camarades métalleux sont de grands aficionados de la lancinante "Neon Nights", au point de la mettre au niveau de la Princesse. Impossible pour moi d'adhérer à cette idée, mais le refrain et le riff sont très sympas et se laissent bien apprivoiser, d'autant que le solo est à peine moins bon.

On a abandonné les slows sur cette livraison, du métal et rien d'autre ! Même s'il n'a pas la même postérité, "Ahead Of The Pack" fait dans l'efficacité simpliste. "Shake Your Heads" est toute de sidérurgie, avec quelques réminiscences de JUDAS PRIEST lors des couplets. Le Hard rock est très classique et à nouveau PRIESTien sur "Get Ready" et "Don't go Stealing My Soul Away", comme d'ailleurs sur la plombée "Demon's Night". Le riff et le rythme sont de la même origine avec quelques relents MAIDENiens sur "Flash Roclkin' Man", sympa sans être transcendants à mon sens.

L'addition est assez limpide. ACCEPT a trouvé sa mesure et son style, proches de celui du grand PRIEST, mais avec d'évidentes spécificités, un aspect probablement plus épique sur certaines compositions qui vont d'ailleurs beaucoup influencer la future scène heavy et mélodique européenne. Les interventions de Wolf Hoffman sont de plus en plus réussies. Les slows ont été bannis ainsi que la présence de Baltes au micro. Un classique du Heavy Metal des années 80, à posséder impérativement pour les classiques ici présents, et "Princess Of The Dawn", forever wild !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


BLUE ÖYSTER CULT
Fire Of Unknown Origin (1982)
Origine extraterrestre




THREE MAN ARMY
A Third Of A Lifetime (1971)
La course avec le diable continue


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Udo Dirschneider (chant)
- Wolf Hoffman (guitare)
- Peter Baltes (basse)
- Stefan Kauffman (batterie)


1. Fast As A Shark
2. Restless And Wild
3. Ahead Of The Pack
4. Shake Your Heads
5. Neon Nights
6. Get Ready
7. Demon's Night
8. Flash Rockin Man
9. Don't Go Stealing My Soul Away
10. Princess Of The Dawn



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod