Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 ...>...>>... 806
Comment poster un commentaire ?


YELLO
FLAG


Le 04 Février 2021 par CLANSMAN57


"Tied Up" + "Of Course I'm Lying" + "Blazing Saddles" = allez hop, ça passe.
Tout le reste = LOLILOL!





SÜEÜR
BAD


Le 03 Février 2021 par K-ZEN


@FRAN BRANCO

Bonjour,

En préambule, merci à toi Long John, tu as dit l’essentiel. Je vais tâcher d’apporter quelques compléments de réponse.

Tout d’abord, plus que dans une boîte de Lexomil, j’ai préféré me cacher dans une ampoule d’hydroxychloroquine, ça rapporte plus au Scrabble avec le mot compte triple.

Passé ce trait d'esprit, j’ai choisi d’aborder ce single sous ce prisme, étant donné qu’il se rapporte directement à la crise sanitaire du Covid et s’interroge sur la vie bouleversée de la jeune génération. C’est explicite dans les paroles mais également dans le petit manifeste qu’on peut retrouver sous la vidéo Yo.tube.

Je n’avais pas prévu au départ de parler explicitement du groupe, pour me concentrer sur ma « fiction ». Je remercie d’ailleurs Erwin pour sa contribution au premier paragraphe, présentant (sommairement) le groupe français dont on peut retrouver plus d’infos sur la kro de l’album sorti début 2020.

Quant à la référence de 1940, un peu de provoc/buzz (ce sujet est toujours sensible comme on peut le constater) mais aussi une question plus globale et sérieuse. Le confinement tel quel, métaphore parfaite du principe de précaution poussé à son paroxysme, n’est-il pas en fait un « armistice » ? Après tout, ce n’est pas moi qui ai affirmé que « nous étions en guerre » en Mars 2020.

Bien à vous.

K-Zen





SÜEÜR
BAD


Le 03 Février 2021 par LONG JOHN SILVER

J'interviens à nouveau suite au commentaire du même lecteur qui se sent obligé de faire des réflexions sur les écrits produits par les chroniqueurs.
Déjà, il faut savoir lire un tout petit peu : "Bad" n'est pas un album mais un single. Si, si, c'est indiqué juste en dessous de la photo de la pochette et cette précision a son importance.
car je viens de mater le clip de la chanson. Par quoi commence-t-il ? Par un extrait d'allocution du PR (acronyme) à propos de la situation des jeunes dans le moment présent. Ensuite les images nous montrent des jeunes gens masqués ou non, notamment dans des locaux de cité U ou assistant à un concert du groupe, probablement clandestin. Le texte est typique du Hip-Hop, il décrit un profond malaise.
Alors oui, la kro est parfaitement raccord avec l'ambiance et le sujet de la chanson.
Quant à en savoir plus sur ce (jeune et nouveau) groupe et sa musique, il suffit de lire la chronique de l'album Süeür publiée en juin 2020.
CQFD





SÜEÜR
BAD


Le 03 Février 2021 par LEXTER

Et dans "chroniquez", il y a "chro", comme dirait l'immense Nagui.
En même temps (argh !), parler musique sur un disque de rap...
Oh hé, humour, hein !





TOOL
FEAR INOCULUM


Le 02 Février 2021 par K-ZEN


Aucune prise de risque, riffs de « Jambi » qui se baladent un peu partout, l’impression prégnante d’entendre six fois (je mets la pièce ambient de côté) la même composition comme le dit très justement la chronique. Et pourtant… La mixture est parfaitement digérée chez moi. Comme des junkies, mes synapses la réclament tous les deux mois et en tant que tout complet. Car prise séparément, chaque pièce est finalement presque un peu vaine. Au vu du prix du coffret « gogo/connoisseur », je ne crois pas que ce soit mon indulgence qui parle… A inoculer sans modération.





SÜEÜR
BAD


Le 02 Février 2021 par FRAN BRANCO


Impossible d'apporter un commentaire sur l'album, rien ne nous invite à l'écouter dans cette chronique où l'on n'apprend rien sur l'œuvre en elle-même ni sur les artistes qui forment cet obscur groupe de rap urbain.
A noter une allusion à la défaite de 1940, dont on cherchera en vain les ramifications cognitives ayant abouti à cet exercice parallèle historique assez précaire.
Voici donc encore et une fois de plus (celle de trop?) une chronique-tribune cathartique déclamant les interrogations les plus binaires qui soient sur la dramaturgie sanitaire mondiale. Alors une fois de plus, on se demande où sont passés les chroniqueurs de FP, au fond d'une boîte de Lexomil géante ?
Reprenez-vous ! Chroniquez !
Cordialement


Par Forces Parallèles

Hey !

Je te défie de trouver plus de 1% des kros du site qui n'évoqueraient pas en totalité la musique. 1% en dehors des clous cela me convient fort bien, en tant que responsable de la ligne éditoriale.

Une chronique cathartique de trop ? Pourquoi ne postes tu pas de commentaires sur les autres kros ? Il te serait possible de poster des commentaires positifs, dingue non ?

Bien à toi.
Erwin





Eric CLAPTON
DEREK & THE DOMINOS: LAYLA AND OTHER ASSORTED LOVE SONGS


Le 02 Février 2021 par TOMMY_CALE

Salut Totof,

Pour ma part j'aime beaucoup Clapton, et connaissais déjà on va dire les 'grosses lignes' de sa vie. Ce qui fait la particulière richesse de ce documentaire je trouve, ce sont les témoignages et archives - familiaux ou non - de celui-ci. On entre dans sa pleine intimité, ce qui rend le tout bien poignant. Effectivement, John Mayall & the Blues Breakers (qui révélera aussi Peter Green, successeur de Clapton au sein de ce groupe) sont une référence en matière de 'blues blanc' comme le dit lui-même Eric.
"Layla" sort indéniablement du lot oui, le déchirant "Bell Bottom Blues" arrive pas loin.
En fait, ce qui rendait pour Clapton Pattie Boyd si magique et si excitante (sans enlever le charme de cette femme) c'est qu'elle était inaccessible, étant donné sa relation avec Harrison. En plus des excès une fois ensemble, cette magie ne s'opérait donc plus. Il y a un morceau de Clapton nommé "Golden Ring" sur l'album Backless dans lequel il répond à la jalousie de Pattie au sujet d'Harrison parce que celui-ci s'était remarié. Sacré bordel que ce triangle amoureux !





Basil POLEDOURIS
CONAN LE BARBARE


Le 02 Février 2021 par DERWIJES


Une superbe B.O., mais inutile d'en rajouter, les autres commentateurs et Maniac Blues ont déjà dit l'essentiel.
Ca vaut le coup par contre de parler de l'édition The Complete Soundtrack de 3 CDs, la B.O. de base accompagnée de 2 CDs la présentant en plus complet, avec des passages inédits. Lesdits passages ne révolutionnent rien et on peut très bien se contenter de la version classique, mais pour les amateurs ça fait toute la différence, ne serait-ce que pour les différentes ébauches de "Orphans of Doom" ou le combo "Warpaint" & "The Kitchen/The Orgy", qui s'enchaînent à merveille. Sans oublier les notes explicatives du livret, piste par piste, illuminant le processus de création de Poledouris !





VANGELIS
ROSETTA


Le 02 Février 2021 par BAKER

En réécoutant Perihelion, c'est effectivement le clou du disque mais aussi un constat d'échec puisqu'on dirait carrément une face B du Rubycon de qui-vous-savez :/





PRIMAL SCREAM
EVIL HEAT


Le 02 Février 2021 par GRINGO


Même s'il a pris quelques rides, je préfère largement Screamadelica à ce genre de bouillasse techno-rock jouant essentiellement sur la puissance, tout le côté dance, soul/gospel et rock stonien ayant disparu au profit d'un brouhaha sans queue ni tête.





TRUST
RECIDIV


Le 02 Février 2021 par CH'TI LEMMY


J'ai jeté une vague oreille sur chacun des trois albums : autant pour les premiers, c'est vraiment intéressant et agréable, autant pour le troisième opus, cela semble un peu poussif. On a l'impression que les chansons de l'album "Marche ou crève" sont interprétées dans le style hard/blues actuel du groupe : alors, certes, pourquoi pas ? Mais bon, ça manque franchement d'énergie et d'agressivité. Dommage. 4/5 pour les deux premiers opus, 2/5 pour le troisième : un 3 un peu sévère pour l'ensemble.





TRUST
RECIDIV


Le 02 Février 2021 par BAKER

@LE KINGBEE : Pas d'accord pour Zazie :) Ou alors j'ai le droit de dire que je n'ai jamais aimé Bashung (que je vais découvrir in extenso parce qu'on ne sait jamais).

Sinon je voulais juste dire que le COFFRET (pas les DVD séparés) a l'air difficilement trouvable en magasin, alors que pour le même prix que les 3 DVDs on a un bonus, certes pas fôlichon mais bon.... C'est pas comme si le travail des maisons de DISQUES était de placer des DISQUES dans des magasins de DISQUES. Rien à voir mon bon ami.





REM
OUT OF TIME


Le 01 Février 2021 par LE FéLON MASQUé


J’ai découvert ce groupe en regardant la télévision. En règle générale, les programmes sont une cacophonie abrutissante ne proposant jamais rien de convenable. Je reconnais qu’il existe certaines exceptions. Énorme coup de cœur en ce qui me concerne. Cet album a eu une consécration dans divers pays.





TRUST
RECIDIV


Le 01 Février 2021 par LE KINGBEE

Je m'abstiendrai de livrer certaines pensées, celles-ci risquant d'être grossières, par rapport à certains commentaires ne cherchant qu'à polémiquer.

En ce qui me concerne, des titres comme "Toujours pas une thune", "Bosser huit heures" ou l'excellente reprise de "Ride On" sont toujours d'actualité.

Entre ces textes vieux de 40 ans et les belles et délicates paroles de Zazie, Bruni, Biolay, Vianney, j'ai choisi mon camp : celui de ne pas perdre mon temps en écoutant des textes aussi inutiles que soporifiques.





TRUST
RECIDIV


Le 31 Janvier 2021 par LONG JOHN SILVER

@Le Merle Moqueur

"Verbauten" je ne crois pas, mais Verboten pour Interdire, là je suis certain...

Exact !

Un coup de Shlag(ue) sur le postérieur (je ne dis pas de qui, je ne veux pas d'ennuis, hein ?) et je fais rectifier derechef cette vilaine fôte par nos services !

@ Jasper Lee Pop

Et oui, j'ai utilisé ce titre de chanson en ayant en tête la suite du texte du refrain, mais bon je laisse l'imaginaire du lecteur faire son cheminement. Merci pour ton com' cher camarade et bonne écoute !!!





TRUST
RECIDIV


Le 31 Janvier 2021 par JASPER LEE POP

Je cite mon confrère Long John Silver: "Contrairement au fait de s’entasser dans le métro pour aller "bosser huit heures", car là c’est perfectly safe." Au-delà de l'opinion qu'on partage ou pas, moi c'est la référence à une chanson de TRUST (mise entre guillemets par mes soins pour ceux à qui elle aurait échappé) qui fait que j'apprécie le texte du pirate, mais bon, ça, c'est le salaire de la peur, voire de la sueur. C'est quand même mieux que de citer "métro, c'est trop" par la concurrence de l'époque, non? Une critique rock ne devrait jamais être tiédasse, encore moins une critique de TRUST et Long John Silver fait en sorte d'éviter de tomber dans cet écueil. J'avais mille et une réserves devant ce projet de revisiter trois albums qui ont bercé mes jeunes années et grâce à cette chronique, je vais y jeter une oreille. Merci, confrère.





TRUST
RECIDIV


Le 31 Janvier 2021 par LE MERLE MOQUEUR

Je suis mal placé pour donner des leçons d'orthographe car il m'arrive fréquemment de me planter. La dictée, c'est une manière facile d'avoir un zéro pointé. Et le zéro pointé j'y fus longtemps abonné.

"Verbauten" je ne crois pas, mais Verboten pour Interdire, là je suis certain. Mes années berlinoises n'y sont pas étrangères. Trust ayant fait des apparitions sur scène à l'époque en Allemagne de l'ouest ne me contredira pas.

Goethe ferait la gueule mais Schiller me dirait "Ferme-la, il y a plus important que au ou o, écoute Trust et prends-en de la graine !" Et il aurait raison car ce groupe dont les textes m'ont toujours séduit reste malheureusement toujours d'actualité.

Clin d'oeil amical à LONG JOHN SILVER.





TRUST
RECIDIV


Le 31 Janvier 2021 par NONO


Pathétiques, les commentaires précédents... On a le sentiment que TOUT, absolument TOUT, ramène à : "quel bord philosophique on est, ce qu'on pense, pour qui on vote, ce qu'on bouffe, ce qu'on lit..." On se croirait en 1943.
REVENONS A LA MUSIQUE, BORDEL !!!!
Moi j'adore ce skeud, na !





RED HOT CHILI PEPPERS
MOTHER'S MILK


Le 31 Janvier 2021 par LONG JOHN SILVER


Excellent album des R.H.C.P en effet. D'ailleurs, il fut ma porte d'entrée pour ce groupe (notamment grâce à la reprise de "Higher Ground"). Notons la présence de Philip "Fish" Phisher à la batterie sur "Taste The Pain", le batteur de Fishbone, autre groupe ricain de Rock Fusion, peut-être encore plus dingue que les R.H.C.P de l'époque.





TRUST
RECIDIV


Le 31 Janvier 2021 par RENé

Mon petit doigt me dit que si le chroniqueur avait fait un commentaire sarcastique sur Le Pen, Zemmour ou qui sais-je encore, là notre ami Fran Branco n'y aurait rien trouvé à redire, ça "passerait crème" pour reprendre l'une de ces horripilantes expressions à la mode...







Commentaires :  1 ...<<...<... 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 ...>...>>... 806






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod