Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 ...>...>>... 675
Comment poster un commentaire ?


PREFAB SPROUT
PROTEST SONGS


Le 30 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Jugé non satisfaisant par le label des Prefab, l'album qui aurait pu être leur troisième opus est resté quatre ans dans les tiroirs jusqu'au succès de Langley Park qui précipite CBS à sortir en vitesse le vilain petit canard.
Alors, s'agit-il d'un chef-d'oeuvre maudit, d'une pierre précieuse injustement cachée et enfin rendue au public ? Le genre d'histoires dont les journalistes et mélomanes raffolent ?
Si on est honnête, on comprend un peu les raisons de sa non-commercialisation, ce Protest Songs tenant plus d'une oeuvre réservée aux connaisseurs. Pour un public large, l'album est imparfait : pas assez de titres forts et marquants (un seul, "Life Of Surprises"), une ambiance générale calme et discrète qui pourra paraître très ennuyeuse pour certains. Je dois l'avouer, il m'a fallu du temps pour totalement apprécier l'objet. Il est devenu un de mes albums de chevet de Prefab pour deux raisons :
- il est comme une pièce d'un puzzle enfin complet, entre Steve McQueen (1985) et Langley Park (1988) qui nous permet d'apprécier l'évolution du groupe durant cette période. "Life of Surprises" donne un avant-goût des futurs "Cars & Girls" et "King Of Rock'n'Roll".
- il contient des titres absolument fantastiques que tout amateur de mélodies et de compositions de pop savante se doit de connaître. Je citerai d'abord la première chanson, "The World Awake", accessible, magnifiquement interprétée par le groupe mais à l'écriture si étrange, originale et entêtante. Puis, il y a "Diana", chanson difficile à retenir et à capter aux premières écoutes mais qui délivre tout son génie avec le temps qu'elle en devient une pépite pour les spécialistes en Prefab. En terme de composition, on est sur du très haut niveau.
En conclusion, Protest Songs n'est pas l'album à conseiller pour les débutants en Prefab, mais il est un vrai classique et un indispensable pour les autres.
En tant que grand admirateur du groupe et de ce disque, je mettrai sans hésiter un 5 mais pour rester objectif comme Jesters, ce sera un 4.





Daniel BALAVOINE
LE CHANTEUR


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


L'album est vraiment pas mal du tout, avec entre autres "Lucie", mais aussi "Les oiseaux".





Daniel BALAVOINE
UN AUTRE MONDE


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


Là aussi c'est un album plutôt bien réussi de Balavoine. "Mon fils ma bataille" , "La vie ne m'apprend rien" (pour lui je pense à l époque ). "Je ne suis pas un héros", belle version de 1980 de Balavoine. Johnny l'avait remise au goût du jour en 1990 à Bercy, plus rock et bien plus mature que sa version de 1979 assez moyenne du reste. Voilà la petite histoire.





Daniel BALAVOINE
VENDEURS DE LARMES


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


C'est mon 1er Vinyle dit 33-tours à l époque de Balavoine. Superbe album.





Daniel BALAVOINE
SAUVER L'AMOUR


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


Sauvez l'amour est un superbe album de Balavoine. Quand je pense que le 45-tours L Aziza avait pour face B "Tous les cris des SOS"...





Daniel BALAVOINE
DE VOUS à ELLE EN PASSANT PAR MOI


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


J 'ai toujours aimé la chanson "Évelyne et moi".





Daniel BALAVOINE
LES AVENTURES DE SIMON ET GUNTHER...


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


Lady Marlène est une belle chanson de Balavoine .





COCTEAU TWINS
THE SPANGLE MAKER


Le 29 Septembre 2019 par LEO


Le maxi The Spangle Maker préfigure déjà l'orientation musicale du futur 33t à venir (plus douceureuse et moin sombre), mais de mon point de vue cet EP de trois titres est infiniment plus réussi que ne le sera Treasure quelques mois plus tard, ce dernier possédant un son assez ingrat avec sa boîte à rythmes noyée dans la réverb tout du long, alors qu'ici ce n'est pas encore le cas, excepté sur l'excellent morceau-titre tout en retenue mais dont le final libérateur laisse exploser une caisse claire réverbérée. pour le reste, la rythmique est bien plus discrète. la guitare de Robin Guthrie est fantomatique et mystérieuse et c'est la basse de Simon Raymonde qui mène la danse, tandis que le chant d'Elizabeth Fraser se fait de plus en plus lyrique.
"Pearly-drewdrops' Drops" est le titre qui se rapprocherait le plus des compos de Treasure, avec les multiples parties de chant d'Elizabeth Fraser. c'est en quelque sorte le plus mélodique des trois morceaux ici présents.
Le merveilleux "Pepper-Tree" est sans conteste mon préféré du lot avec son atmosphère vaporeuse. la rytmique métronomique est pourtant bien appuyée mais la basse en arrière-plan se contente de faire un tapis brumeux envoûtant, et par dessus, les vocalises angeliques d'Elizabeth et la guitare cristaline de Robin Guthrie. quelques accords de piano viennent compléter l'ambiance relax et contemplative installée. sublime !





PINK FLOYD
THE DIVISION BELL


Le 29 Septembre 2019 par SGT JAKKU

@NONO : Je trouve la durée du morceau trop longue pour une compo à l'écriture assez classique en définitive. Pour ne pas faire doublon avec "Lost For Words" (classique lui aussi mais moins longuet), je préfère ne pas le retenir dans ma liste. Par contre, les "non-sélectionnés" de Division Bell, je les écoute à part comme un ep.





Elton JOHN
GOODBYE YELLOW BRICK ROAD


Le 29 Septembre 2019 par NONO

@1fané : Dans l'album "Captain Fantastic", c'est "Curtains" qui pour le coup me fait chialer ! Ce morceau est tellement beau et transcendant qu'il a un côté tragique d'une certaine manière.
Ce disque est une véritable orfèvrerie, tant dans les compos que dans la production. "Someone saved my life tonight" aussi est émouvante à souhait.
"Tower of Babel" assure, "Bitter fingers" est sublime....
Il y a juste que "Tell me when the whistle blows" un peu en-deçà je trouve.





AVANTASIA
MOONGLOW


Le 29 Septembre 2019 par PILGRIMWEN

@Baker : il est vrai que Tobias Sammet a réhabilité, à travers son projet de Metal Opera, des musiciens tombés dans l'oubli ou conspués. Michael Kiske a, par exemple, retrouvé une seconde jeunesse grâce à AVANTASIA. Autre exemple : feu Andre Matos, dans une moindre mesure. Et effectivement, récemment Geoff Tate !

Même exploit de la part d'Arjen Anthony Lucassen via STAR ONE, AYREON et cie.

D'ailleurs Tobias Sammet et Arjen Anthony Lucassen ont souvent été présentés comme rivaux par nos chers médias (webzines compris!). Absurde.





SCREAMING TREES
DUST


Le 29 Septembre 2019 par CLANSMAN57


Je n'ai jamais osé écouter autre chose que ce disque de la part de ce groupe.
Il m'apporte absolument tout ce que j'aime dans la musique, pourquoi le ferais-je?
A titre personnel, j'essaie de plus en plus d'éviter l'obsessionnel "Il me faut tout, sinon je ne dors pas tranquille et qui sait, demain je tomberai peut-être sur un monstre de musique qui va me faire sentir con."
L'autre peluche de la jungle, elle chantait "Il en faut peu pour être heureux".
T'as des "lacunes"? C'est le cas de tout le monde.
Et si le "monstre de musique" de demain fait le malin, tu peux toujours lui faire comprendre que t'as encore autre chose à faire que de passer ta vie à écouter de la musique:)
Et que si t'en écoutes, c'est pour toi que tu le fais, pour ton plaisir personnel, et non pour faire le "J'ai tout lu tout vu tout bu" devant la foule.
Un trou à frime déguisé en passionné, ça le fait tout de suite moins.

Bref, concernant le fameux"Dust", l'instrumentation est riche, sans sombrer dans la surcharge, c'est bien dosé, il y a un sentiment de plénitude qui règne sur ces compositions, c'est harmonieux.
On y entend des influences 60's et 70's, mais le groupe ne tombe pas dans le piège du "total vintage" qui donne l'impression d'écouter une musique d'un autre temps...

Pour moi, c'est l'un des plus beaux disques de Rock que j'ai pu entendre.





Elton JOHN
GOODBYE YELLOW BRICK ROAD


Le 29 Septembre 2019 par 1FANé

Cher Nono, je n'avais pas écouté le Captain depuis de longues années. Autrefois, il me foutait le cafard (Tower of Babel me faisait carrément chialer). Alors ce matin je l'ai sorti de l'étagère, l'ai dépoussiéré et puis je l'ai posé sur la platine en admirant la superbe pochette déssinée par Alan Aldridge et Harry Willock. Je me suis assis, j'ai sorti les deux livrets (Lyrics et Scraps) et j'ai fait un super beau voyage. Sans pleurer. Et tu as complètement raison, ce disque est époustouflant.





COCTEAU TWINS
THE SPANGLE MAKER


Le 29 Septembre 2019 par RICHARD


Il y a des titres qui ont été créés pour savoir si son auditeur a un cœur et s'il est capable de ressentir des émotions. En patients laborantins, les Ecossais ont donc fait le test avec The Spangle Maker.
Test pleinement réussi incontestablement. A l'image de la voix d'Elizabeth qui explose sur ce morceau, c'est un véritable feu d'artifice émotionnel ! Superbe.





PREFAB SPROUT
STEVE MCQUEEN


Le 28 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Premier chef d'oeuvre des Prefab Sprout, Steve Mcqueen confirme le talent déjà audible de Paddy Mcaloon sur le tout premier album du groupe.
Message aux nouveaux : le premier contact risque de ne pas être totalement satisfaisant. Et oui, la pop de Prefab est très sophistiquée, subtile (ne pas confondre avec la complexité) et le génie des chansons n'apparaît pas tout de suite. De plus, les morceaux (surtout la face A) de Steve Mcqueen peuvent être un peu répétitifs de prime abord car tous basés sur le même rythme 4/4 et même tempo. Il faut du temps et de la patience pour apprécier Steve Mcqueen mais une fois qu'on a passé ce cap, ce disque ne vous lâche plus et s'apprécie toute la vie et gagne même en saveur avec le temps. Cela fait 29 ans que je l'écoute et je ne l'ai jamais aimé autant qu'aujourd'hui, c'est vous dire. Rares sont les groupes et albums qui produisent chez moi un tel attachement.





PREFAB SPROUT
SWOON


Le 28 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Je partage l'avis de Jesters mais je mets un 4 pour les sublimes compositions que sont Cue fanfare, Cruel (le meilleur morceau de l'album), Green Isaac 1 et 2, Technique et pour l'originalité de la musique en général.
Mais c'est vrai qu'on perd le fil vers le milieu de l'album (surtout les pistes 6,7 et 8) et que ça devient un peu lassant, encore plus si on n'est pas trop fan de Prefab. Swoon est à l'image d'Elegance, le neuvième morceau, qui commence superbement mais dont le développement se perd totalement dans les méandres de la sophistication. Paddy McAloon corrigera ce défaut sur l'album suivant. En revanche, Swoon prend de la valeur avec le temps comme un bon vin. Et surtout, quel début prometteur !





STING
MY SONGS


Le 28 Septembre 2019 par SAGA55


A quoi tu sers?

A rapporter plein de pépètes pardi!
C'est une des meilleures ventes de l'année. Mission accomplie pour la maison de disque.
Ce best of déguisé a ses "gros" défauts pour moi mais question marketing ils ont tapé ds le 1000 si on enlève l'artistique.
Pour le coup, c'est sur scène que c'est vraiment intéressant artistiquement.





Sergueï PROKOFIEV
CONCERTOS POUR PIANO


Le 28 Septembre 2019 par CLANSMAN57


Le premier Concerto, ainsi que le troisième sont les références du compositeur russe dans ce registre et c'est très compréhensible.
Je m'interroge toutefois quant à l'insuccès (le terme est peut-être un peu fort) du second...
Peut-être qu'il est moins apprécié, car beaucoup plus sombre?
C'était déjà le cas à l'époque si ça se trouve.
Je l'apprécie peut-être encore plus que les deux références...
Cette sensation de me promener dans un vieux manoir abandonné: miam!
Les nombreuses chambres de cet édifice semblent rappeler des souvenirs aux teintes grises à Prokofiev, comme si chacune présentait une pièce de théâtre différente qui s'inspire des moments douloureux de sa vie.
A noter qu'il a été composé suite au suicide d'un ami et qu'apparemment, ça l'aura beaucoup affecté.
Ce qui explique également cette ambiance sinistre.

Concernant les Concertos 4 et 5, j'admets avoir un peu plus de mal.
Peut-être qu'avec davantage de temps? Qui sait.

J'évoque la version jouée par un français, Michel Béroff, accompagné de l'orchestre Gewandhausorchester Leipzig dirigé par Kurt Masur.
Il comprend également les "Visions fugitives" (clin d'oeil aux "Préludes" de Chopin?) et une courte composition intitulée "Overture on Jewish Themes",
très plaisante, par ailleurs.





PINK FLOYD
THE DIVISION BELL


Le 28 Septembre 2019 par NONO

@Sgt Jakku : Pas de "Coming back to life" dans ta sélection ??
Pour moi, ne pas mentionner ce titre serait criminel !...





Elton JOHN
GOODBYE YELLOW BRICK ROAD


Le 28 Septembre 2019 par NONO


@1FANé : Ton commentaire rigolo et pertinent me rappelle un peu les fans de Pink Floyd qui exigeraient aux autres "l'obligation" de décréter "Dark Side of the Moon" comme étant LEUR meilleur album.
Et c'est vrai que pour EJ il y aurait comme une "obligation" de tout faire tourner autour de "Goodbye tellow brick road", ça a été ainsi depuis toujours.
Comme toi, je pense que si cet album est très bon, il a un côté un peu "fourre-tout" privilégiant davantage la diversité de styles, à l'approfondissement. Donc album pas parfait. Moi même je préfère de loin "Captain fantastic" par exemple.
Et oui, Honky Chateau est excellent au passage.







Commentaires :  1 ...<<...<... 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 ...>...>>... 675






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod