Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 4)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1999 Stupid Dream
2000 Lightbulb Sun
2001 Recordings
2002 In Absentia
2005 Deadwing
2007 Fear Of A Blank Plane...
2009 The Incident
 

- Membre : Blackfield, No-man, Steven Wilson , Japan, King Crimson, Storm Corrosion
- Style + Membre : Steve Hogarth & R. Barbieri

PORCUPINE TREE - Closure/continuation (2022)
Par ELK le 2 Novembre 2022          Consultée 854 fois

Quelle heureuse nouvelle que la sortie de ce nouvel album de PORCUPINE TREE ! On peut même parler d’une reformation car, si le groupe n’avait jamais été officiellement dissous, il devenait de plus en plus douteux d’imaginer qu’il puisse encore avoir une quelconque existence, 13 ans après sa dernière livraison. Pour une fois, merci au COVID car il est probable que l’interruption forcée de la carrière solo de Steven WILSON (qui n’a pas pu présenter sur scène son dernier album The Future Bites) ait permis la création de cette œuvre collective.

Avant d’entrer dans le détail, précisons que cette chronique considère les 3 morceaux supplémentaires disponibles sur la version bonus du disque comme faisant intégralement partie de l’album (sans cautionner cette démarche peu explicable pour d‘autres raisons que mercantiles).
Nous avons affaire à un opus imposant de 10 titres pour 1H06 de musique conduite par ce qui est désormais un trio, Colin Edwin ne participant pas au projet et Steven se chargeant de la basse en sus de ses attributions habituelles.
Autre fait notable : la composition des titres est cette fois partagée entre les membres du groupe, un seul étant crédité à Steven seul.
Sans surprise, les cinq morceaux créés avec Gavin Harrison sont les plus 'rythmiques', notamment "Harridan", la pièce d’ouverture, où Steven affiche toute sa dextérité à la basse, alors que Gavin est fidèle à lui-même : intense et profondément musical. Ce morceau très progressif lance parfaitement l’album et installe les ambiances habituelles du groupe : une alternance entre accalmies et explosions de riffs, des claviers subtils et pénétrants, et des voix archi-travaillées et aux textures variées.
"Rats Return" est un morceau qui évoque beaucoup le "Home Invasion" de l’album Hands Cannot Erase de Steven. Les ambiances y alternent entre des parties vocales très mélodieuses et de gros riffs métal parfaitement construits qui tiennent en quelque sorte lieu de refrain.
"Chimera’s Wreck" est le tour-de-force de l’album, 9’40 de musique intense sur un texte tourmenté. On retrouve de superbes arpèges de guitare, le travail énorme sur les voix où tout le spectre des possibilités de Steven est exploité, et une incroyable performance de Gavin qui accompagne de main de maître les multiples figures rythmiques proposées par le morceau.
"Population Three" est un instrumental très crimsonien, absolument magnifique. Après une intro intrigante au tempo medium agrémenté de breaks de batterie, arrive un superbe thème mélodieux et entraînant. Le morceau repose sur ces alternances d’ambiances et de tempo. Le travail sur le son y est comme de juste parfait et les 3 dernières minutes sont somptueuses avec de subtiles notes de piano qui viennent enjoliver les harmonies de la guitare.
Dernière collaboration Steven/Gavin à la composition, "Love in the Past Tense", plus léger mais tout aussi complexe rythmiquement, au cours duquel la voix de Steven et le refrain ont une colloration pop plus marquée, sans perte de profondeur pour autant.
Parmi les autres pièces, "On the New Day" est une ballade pop, typique des travaux de BLACKFIELD ou de Steven en solo et "Dignity", un mid-tempo très progressif qui s’étire sur 8H00 et regorge d’effets et de vocaux aériens, dans une ambiance sereine, sauf vers la fin quand la texture sonore se fait beaucoup plus dense.
"Hard Culling", dont l’intro à la guitare évoque un peu "The sound of Muzak", est peut-être le morceau qui m’accroche le moins avec ses alternances de légèreté et de lourdeur. "Never Have" développe une belle mélodie au piano sur laquelle se posent les couplets alors que la voix de tête de Steven entraîne le morceau vers une dimension beaucoup plus dynamique et percutante, avant des développements et une fin encore fois superbes. Reste "Walk the Plank", morceau typique des derniers essais plus 'électroniques' de Steven. Sur un rythme funk porté par un Gavin Harrison tout aussi aventureux que son compère, et des accords de piano pertinents et éthérés, Steven trousse des mélodies irrésistibles. Une très grande réussite !

Que dire encore d'une telle œuvre ? L’inspiration de Steven Wilson semble inépuisable, son art de la composition est à son sommet, son jeu et sa voix sont parfaits, et sa science des sons sans égale. Quand on y ajoute deux partenaires qui sont bien plus que des comparses, (mention spéciale au génial Gavin Harrison, un des plus grands batteurs de l’époque selon moi). La seule réserve peut venir de cette 'écrasante perfection' qui peut lasser certains et de la variété de styles qu’aborde Steven dans chacun de ses projets, ce qui nuit à sa parfaite identification et catégorisation.

Note 4,5 ramenée à 4 car Steven et PORCUPINE TREE sont capables de produire une musique plus directement accessible, mais l’ensemble vole vraiment très haut.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ELK :


PORCUPINE TREE
Nil Recurring (2007)
28' de bonheur en plus




PORCUPINE TREE
Anesthetize (2010)
Le bleu royal


Marquez et partagez





 
   BRADFLOYD

 
   ELK

 
   (2 chroniques)



- Steven Wilson (chant, guitare, basse)
- Richard Barbieri (claviers, synthétiseurs)
- Gavin Harrison (batterie)
- Paul Stacey (guitare additionnelle)
- Randy Mcstine (guitare en tournée)
- Nate Navarro (basse en tournée)


- version Deluxe
- cd1
1. Harridan
2. Of The New Day
3. Rats Return
4. Dignity
5. Herd Culling
6. Walk The Plank
7. Chimeras Wreck

- bonus Disc
1. Love In The Past Tense (bonus)
2. Never Have (bonus)
3. Population Three (bonus)
4. Harridan (instrumental)
5. Of The New Day (instrumental)
6. Rats Return (instrumental)
7. Dignity (instrumental)
8. Herd Culling (instrumental)
9. Walk The Plank (instrumental)
10. Chimera's Wreck (instrumental)

- blu-ray 96/24 High Resolution Stereo
1. Harridan
2. Of The New Day
3. Rats Return
4. Dignity
5. Herd Culling
6. Walk The Plank
7. Chimeras Wreck



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod