Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (2 / 4)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1999 Stupid Dream
2000 Lightbulb Sun
2001 Recordings
2002 In Absentia
2005 Deadwing
2007 Fear Of A Blank Plane...
2009 The Incident
 

- Membre : Blackfield, No-man, Steven Wilson , Japan, King Crimson, Storm Corrosion
- Style + Membre : Steve Hogarth & R. Barbieri

PORCUPINE TREE - Fear Of A Blank Planet (2007)
Par ELK le 1er Novembre 2023          Consultée 887 fois

Quel grand disque, ce Fear of a Blank Planet !
PORCUPINE TREE, après avoir navigué entre rock psychédélique, rock progressif, pop-rock et heavy-metal, réalise la parfaite synthèse de ces divers éléments pour délivrer en 51’ six compositions dont 4 deviendront d'incontournables classiques des Britanniques.
C'était bien là l'intention de Steven Wilson qui, conscient du sommet artistique atteint par les deux opus précédents In Absentia et Deadwing, décide cette fois de se lancer dans l'aventure d'un concept album. La méthode d'enregistrement et le format du disque évoluent également : un opus plus ramassé, répété sur scène avant d'être enregistré pour un résultat plus direct et un tantinet moins sophistiqué que de coutume.

La thématique choisie, largement inspirée du génial roman Lunar Park de l'écrivain américain Brett EASTON ELLIS, s'oriente vers le malaise de la jeunesse et son potentiel destructeur dans une société ultramédiatisée. Ceci nous vaudra lors des shows un lot de vidéos fascinantes et terrifiantes (voir le DVD Anesthétize). Un mot sur la pochette superbe et inquiétante, la plus belle du groupe, et attaquons-nous au contenu.

En figure de proue, bien entendu, la chanson titre au thème sombre sur l’enfance perdue met en exergue les qualités du groupe : une musique captivante, presque hypnotique, et une montée progressive de la tension magistralement orchestrée par des musiciens prodigieux. Le chant volontairement froid et quasi métallique de Steven Wilson se veut parfaitement en phase avec l’ambiance du titre : une très grande réussite.

Le morceau phare de l’album s'avère cependant le monumental "Anesthetize" qui reste aujourd’hui encore un des tours-de-force du groupe sur scène. Tout au long de ses 18’, cette pièce nous conte un cauchemar éveillé, provoqué par l’abus de médicaments et de substances diverses. La musique, d’abord lente et introspective, devient carrément métal dans la seconde partie du morceau avec des riffs et ruptures rythmiques prodigieux, drivés par Steven et l'immense Gavin Harrison. Le calme après la tempête s’installe lors de la dernière partie du morceau nappée de superbes harmonies vocales qui le rendent passionnant jusqu’au bout. A noter la présence sur ce titre d'un invité de luxe, en la personne de Alex Lifeson de RUSh à la guitare solo sur la première partie. Très classe.
Autre classique, "Sentimental" nous entraîne dans une ambiance beaucoup plus pop, avec notamment un refrain magnifique qui en fait un must du groupe sur scène.
C’est également le cas de "Sleep Together" qui débute dans une ambiance électro avec un chant éthéré et aérien de Steven, avant que le refrain monumental vienne tout écraser et ouvrir la voie à de prodigieuses variations harmoniques agencées par les claviers. Sur scène, ce morceau se révèle imparable de puissance et de maîtrise, c'est le préféré de Steven sur le disque.
"Way Out of Here" est une superbe pièce lente et mélancolique de prime abord, qui révèle un refrain magnifique et un solo de guitare non moins splendide avant l’arrivée de gros riffs de guitare et une fin très mystérieuse. Le grand Robert Fripp participe aux effets sonores du titre.
Enfin, "My Ashes" est un morceau fort mélodieux, remarquablement orchestré (avec l'aide du London Session Orchestra drivé par Dave Stewart) et doté d’un refrain magnifique, bien soutenu par les choeurs du chanteur / guitariste John Weslay.

Nous tenons avec cet opus un des chefs-d’œuvre de PORCUPINE TREE, même si l’agressivité de certains passages peut probablement rebuter les amateurs de la face plus pop du groupe. Les arts de la composition, du chant, du jeu de guitare et de la production de Steven Wilson sont à leur sommet. Tous les musiciens sont néanmoins prodigieux et les invités remarquablement choisis.
C’est d'ailleurs probablement en partie en raison de l’impossibilité de surpasser cet album que le groupe a été mis en sommeil durant 13 ans après la sortie de The incident en 2009.
Fear of a Blank Planet est une merveille à écouter sans modération et mon album préféré des Britanniques.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ELK :


Steven WILSON
Get All You Deserve (2012)
Parce qu'il l'a bien mérité




PORCUPINE TREE
Signify (1996)
C’est beau l’équilibre


Marquez et partagez





 
   ELK

 
   CTHN429

 
   (2 chroniques)



- Steven Wilson (chant, guitare)
- Richard Barbieri (claviers)
- Colin Edwin (basse)
- Gavin Harrisson (batterie)


1. Fear Of A Blank Planet
2. My Ashes
3. Anesthetize
4. Sentimental
5. Way Out Of There
6. Sleep Together



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod