Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1975 Ritchie Blackmore's R...
1976 Rising
1977 On Stage
1978 Long Live Rock'n Roll
1979 Down To Earth
1980 Difficult To Cure
1982 Straight Between The ...
1983 Bent Out Of Shape
1995 Stranger In Us All
2006 Live In Munich 1977
2013 Black Masquerade
2016 Memories In Rock - Live ...
 

- Membre : Deep Purple, Blackmore's Night, Msg, Dio, Black Sabbath, Ozzy Osbourne , Ian Gillan , Candice Night
- Style + Membre : Joe Lynn Turner
 

 The Deep Purple Appreciation Society (345)

RAINBOW - Memories In Rock – Live In Germany (2016)
Par LONG JOHN SILVER le 23 Mars 2018          Consultée 773 fois

L’annonce a fait l’effet d’un feu d’artifice : Ritchie Blackmore, retraité du Heavy Rock, fier ménestrel, allait reformer RAINBOW ! Peu auparavant, Joe Lynn Turner, l’avait laissé entendre, espérant sans doute être de la partie. Raté pour lui. Après quelques circonvolutions, Blackmore finirait par confirmer l’info, mais dévoilerait peu après un line-up ne comprenant aucun ex-membre (pourtant ils sont nombreux !) de la formation. Candice ? Soit. Il s’agirait de ne donner que quelques concerts, pas de tourner car l’homme en noir, qui accuse le poids des années, ne se voyait pas tracer les routes comme aux temps jadis. Ce qui se comprend aisément. Et où pensez-vous que Ritchie irait jouer avec son backing band (pas vraiment) historique ? En Angleterre, par obligation, ok, et sinon ? En Allemagne !!! Suivez un peu bande de gueux, car c’était couru d’avance* ! Mais voilà qu’est annoncée la composition de l’effectif chargé de soutenir le projet, certes, mais plus encore la comparaison avec ce qui fut. Roulement de tambour : rrrrrrrrrrr…

À la batterie, David Keith**, à la basse Bob Nouveau (ou Curiano***), aux claviers Jens Johansson, aux chœurs Candice Night et Lady Lynn et enfin au chant Ronnie Romero. Tiens donc ! Si on excepte le petit dernier, TOUS ces musiciens ont collaboré et/ou collaborent encore dans BLACKMORE’s NIGHT. IL s’est pas foulé pour chercher, notre barde, il a juste repeint son groupe de Folk en Heavy Metal Band ! Verdict ?

C’est bien là que l’affaire prend une tournure embarrassante car l’écoute laisse d’abord un brin pantois. Après tout, au début du concert, la formation se chauffe et l'on se dit qu’en l’absence de shows accumulés cela paraît logique. Le problème étant que la suite de l’écoute devient quasiment douloureuse : l’homme en noir n’a plus la niaque. On passe du ronronnement, sur « Highway Star » puis « Spotlight Kid », au gémissement plaintif sur « Stargazer » où Blackmore n’est plus que l’ombre de lui-même. Oublions « Mistreated », jouée plus avant, cela vaut mieux, et restons-en aux Live disponibles en compagnie de David Coverdale et Ronnie James Dio. On remarque par ailleurs que ce RAINBOW recomposé en tribute band joue beaucoup sur la fibre DEEP PURPLE. On pense à la reformation évoquée quelques années plus tôt du Pourpre Mark III, le décès de Jon Lord ayant définitivement mis fin à toute spéculation sur ce sujet. Ritchie Blackmore est aujourd’hui victime d’arthrose, comme Eric CLAPTON ou Jeff BECK. Ce come back au Heavy Rock interviendrait-il trop tard ?

Ce concert est mollasson au possible. Ce qui pourrait n’être point trop rédhibitoire, si notre guitar hero jouait du blues rock pépère comme CLAPTON, s’avère ici un chemin de croix. Et puis RAINBOW doté d’une batterie minimaliste, forte d’une seule grosse caisse, c’est juste pas pensable. De même, Jens Johansson se contente du minimum aux claviers alors qu’auparavant ses prédécesseurs ne savaient plus où donner de la tête, la musique du groupe ne lésinant pas sur la surenchère. Seul Ronnie Romero tente de faire honneur au glorieux passé, mais un chanteur, aussi méritoire soit-il, ne peut tirer vers le haut un groupe qui ne le pousse en rien. Imaginez un avant-centre au foot avec une équipe qui joue dans ses dix-huit mètres et vous comprendrez mieux sa solitude.

Interrogé sur le sujet, Ian Paice dira ne pas avoir écouté cet enregistrement, mais se montrera un brin persifleur en arguant que pour jouer cette musique il est indispensable d’être accompagné par des zicos d’exception. Un petit mot sur les titres qui complètent les prises captées en Allemagne puisque sont envoyés quatre titres enregistrés à Birmingham, à peine moins poussifs, et encore. Des passages redondants alors que "Burn" fut bien interprétée ce soir là, quitte à mettre des bonus, autant en proposer un authentique. Ritchie a depuis remis le couvert en 2017, un nouvel objet est d’ores et déjà disponible. La batterie s’est ornée d’une grosse caisse supplémentaire, ce qui n’est pas du luxe. Par ailleurs, il s’apprête à recommencer en 2018. On croise les doigts.

* Bah oui, il suffit de regarder où ont été enregistrés les principaux live de RAINBOW et où BLACKMORE’s NIGHT n’hésite jamais à se produire, sans parler de l’histoire intime de l’homme en noir
** Aka Troubadour Of Aberdeen
*** Aka Sir Robert Of Normandie

A lire aussi en HARD ROCK par LONG JOHN SILVER :


LED ZEPPELIN
Coda édition Deluxe (2015)
Bouquet final ?




RAINBOW
Live In Munich 1977 (2006)
Blackmore mord


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Ritchie Blackmore (guitare)
- Ronnie Romero (chant)
- Bob Nouveau (basse)
- Jens Johansson (claviers)
- David Keith (batterie)
- Candice Night (choeurs)
- Lady Lynn (choeurs)



1. Highway Star
2. Spotlight Kid
3. Mistreated
4. 16th Century Greensleeves
5. Since You Been Gone
6. Man On The Silver Mountain
7. Catch The Rainbow
8. Difficult To Cure (beethoven's Ninth)
9. Perfect Strangers
10. Stargazer

1. Long Live Rock’n’roll
2. Child In Time / Woman From Tokyo
3. Black Night
4. Smoke On The Water
5. Spotllight Kid (bonus)
6. Man On The Silver Mountain (bonus)
7. Long Live Rock’n’roll (bonus)
8. Stargazer (bonus)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod