Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1975 Ted Nugent
1976 Free-for-all
1977 Cat Scratch Fever
1978 Weekend Warriors
1979 State Of Shock
1980 Scream Dream
2002 Craveman
2013 Ultralive Ballisticrock
 

- Style : Aerosmith, Lynyrd Skynyrd, Bad Company, Blue Öyster Cult, Blackfoot, Foghat, Montrose, Ten Years After
- Membre : Styx, Rod Stewart , Jimmy Barnes , Uli Jon Roth , Tony Macalpine , Ufo, Dokken, Ozzy Osbourne , Whitesnake, Black Star Riders, Black Sabbath, Gary Moore , Msg, Whitford/st. Holmes, Damn Yankees

Ted NUGENT - Penetrator (1984)
Par JASPER LEE POP le 23 Avril 2018          Consultée 573 fois

Les maisons de disques ont un sens de l'humour limité. Atlantic n'est pas une entreprise philanthropique et elle n'a pas signé Ted NUGENT pour rigoler. Malgré le relooking du chasseur, l'album précédent a fait un flop amplement mérité vu la platitude des compos. Alors, on convoque le Nuge et on lui impose de collaborer avec des compositeurs mercenaires et des musiciens choisis pour lui. Quand on connaît l'individualisme forcené du bonhomme, on imagine que ça a dû mal passer sur le coup.

C'est la section rythmique de Billy SQUIER qui est donc recrutée pour l'occasion ainsi qu'un nouveau chanteur, le britannique Brian Howe, un clone de Lou Gramm de FOREIGNER. Vous la sentez, la direction musicale imposée par Atlantic ? Le Motor City Madman œuvrant dans le rock AOR, on aura tout vu ! Ça débute de façon relativement acceptable avec le single « Tied Up In Love » et son clip kitschissime typique 80's dans lequel n'apparaît même pas le nouveau chanteur. Le clavier est omniprésent et le Tedinator balance des licks dès qu'il le peut pour s'en excuser mais rien à faire, on est en terrain miné AOR/Hard FM et si le morceau tient la route, le hardos de quatorze ans avec les posters de MAIDEN dans la chambre qui a bien salivé devant la pochette transpirant la testostérone Stallonienne et le titre ridiculator de l'album a quand même juste une envie : jouer au frisbee avec la galette.

Autant avancer à visage découvert, à la manière du général Sheridan qui déclarait qu'un bon Indien était un Indien mort, j'ai tendance à penser qu'un bon joueur de claviers dans un groupe de rock est un joueur de claviers mort. On parle de claviers Bontempi, hein ? Jon Lord ne compte pas. Il y a bien des exceptions qui confirment la règle et sous la torture je suis capable d'apprécier quelques groupes de Hard FM (les Canadiens d'HONEYMOON SUITE n'ont jamais eu le succès qu'ils méritaient par exemple) mais sur «( Where Do You) Draw The Line » le type aux synthés (Alan St. Jon, il faut balancer, il n'y a pas de raison) et le mixeur méritent tous deux la peine capitale. Le morceau qui a été recalé du titanesque Reckless de Bryan ADAMS coécrit avec Jim Vallance* n'est pas honteux mais ces plaquages d'accords de claviers sont juste ignobles et ils l'étaient déjà à l'époque, pas d'excuses spatio-temporelles qui tiennent. La suite est à l'avenant avec un « Knockin' At Your Door » sirupeux au-delà du supportable, signé du regretté Andy Frazer (FREE), un « Don't You Want My Love » (non, sans façon) plus enlevé mais sans plus de saveur et qui peut même faire bien marrer si on essaie de visualiser NUGENT en train de faire les chœurs. Quant à « Go Down Fighting », là on touche le fond, il n'y a plus rien à sauver.

Album schizophrène, le Nuge reprend le micro sur la face B avec la graveleuse et balourde « Thunder Thighs » et la médiocre « No Man's Land » pour essayer de faire oublier le sucre et s'excuser des minauderies de la face précédente. Sans succès, c'est mauvais. Brian Howe revient nous faire une imitation de John WAITE sur « Blame It On The Night » et Tonton Ted sombre dans la parodie totale avec « Lean Mean R&R Machine ». Au secours ! « Take Me Home » sent à plein nez le filler écrit à la va-vite mais est paradoxalement tout à fait audible mesuré à l'aune de ce qu'on vient de subir, c'est dire.

Penetrator est un naufrage et le virage Hard FM imposé par Atlantic est un faux pas regrettable. L'idée sur le papier, de prime abord aberrante, n'était pourtant pas si saugrenue puisque Nugent relève le défi de proposer un rock AOR de qualité avec DAMN YANKEES en 1990, le talent des musiciens l'accompagnant faisant clairement la différence. Brian Howe ne fera pas de vieux os et ira remplacer Paul Rodgers chez BAD COMPANY pendant quelques années.

* La chanson figure sous forme de démo dans l'édition Deluxe des 30 ans de Reckless et elle décoiffe autrement.

A lire aussi en HARD ROCK par JASPER LEE POP :


DAMN YANKEES
Damn Yankees (1990)
Baroud d'honneur avant Seattle.




LIVING COLOUR
Vivid (1988)
Vivifiant.


Marquez et partagez





 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Ted Nugent (guitare, basse 6 cordes, chant)
- Brian Howe (chant)
- Alan St. Jon (claviers, chœurs)
- Doug Luhban (basse)
- Bobby Chouinard (batterie)
- Peter Wolf (percussions)
- Cynthia Shiloh (chœurs)
- Kenny Russell (chœurs)
- Rahni Raines (chœurs)
- Todd Howarth (chœurs)
- Zoe Fox (chœurs)


1. Tied Up In Love
2. (where Do You) Draw The Line
3. Knockin' At Your Door
4. Do You Want My Love
5. Go Down Fighting
6. Thunder Thighs
7. No Man's Land
8. Blame It On The Night
9. Lean Mean R & R Machine
10. Take Me Home



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod