Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FR/UK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Roch VOISINE - Double (1990)
Par BAKER le 27 Septembre 2018          Consultée 370 fois

Après le succès colossal de Hélène, qui a été largement moqué par certains mais était indéniable (les chiffres ne mentent pas. Enfin à l'époque ils ne mentaient pas), Roch Voisine s'est retrouvé dans une position à la fois enviable et inconfortable. Jouissant d'une crédibilité certaine dans un créneau particulier, à savoir "chanteur à minettes", il possède désormais assez de poids pour s'offrir le gratin des musiciens français (et comme vous pouvez le voir dans le livret, il ne s'est pas privé), mais quid de sa carrière internationale? Le beau brun décide alors que son album suivant sera, comme le titre l'indique, double : un anglais et un français. Fausse bonne idée ?

En quelque sorte. Musicalement, il faut déjà statuer qu'il n'existe que peu de différences entre les deux disques. L'anglais est légèrement supérieur, mais les deux partagent le même souci : c'est mignon, très mignon, très soigné (le son est bon, les arrangements coquets), mais ce disque n'est que presque exclusivement composé de ballades. Bien sûr, c'est pour cela que l'homme est connu dans nos contrées, mais sur cet album, on frise l'indigestion - d'autant que la ration est doublée ! Il y a quelques passages un peu bucoliques (l'accordéon très bien utilisé sur "La Promesse", la nostalgie de "La Berceuse", le côté accueillant de "On The Outside", l'ambiance enfin dépaysante et évocatrice de "Fishing Day"), mais le tempo moyen des disques est trop lent pour qu'on accroche réellement.

Il y a aussi des uptempo, et si certains semblent un peu en pilotage automatique, Roch s'y montre à l'aise, comme libéré du carcan des ballades : "Darlin'" notamment fait très Bryan ADAMS de la même époque, bien que la voix ne colle pas trop bien, "Blue Love" laisse une grosse guitare slide mettre de la graisse sur les doigts et les murs, et "All Wired Up" malgré un premier couplet qui fait peur (ouais ch'uis méchant. C'est vrai qu'il fait aussi peur que James LaBrie et Douchka réunis) finit l'album de façon satisfaisante.

Le souci, c'est qu'il finit un disque qui... n'existe virtuellement pas. Il est agréable à écouter, et pas vraiment ennuyeux, mais il n'a pas de corps, de graisse ; on a l'impression de ne pas l'avoir écouté. Il y a pourtant des choses mémorables : une reprise en anglais de Francis CABREL (par ailleurs présent sur le disque), au texte pas mauvais du tout mais musicalement PLUS lénifiant que l'original (fallait le faire), une autre du super tube "Hélène" qui fait tâche : en anglais, français ou moldave ancien, cette chanson a plus de présence que la plupart des "nouvelles" chansons de Double.

Parfois mignon ("Les Jardins de St Martin") et parfois à la limite de la parodie ("Pour Toi", pure midinetterie), Double est un projet ambitieux sur le papier, et très transparent à l'arrivée. On sent, on sait, qu'il y a du potentiel, les musiciens sont nickel, la voix globalement très bonne, mais le coeur n'y est pas, on a plus l'impression d'écouter une compilation de "segues" romantiques d'autres albums. Double sera un énorme succès mais il confortera Voisine dans sa niche, son créneau, et si pécuniérement il s'y retrouvera, peut-être que sa fidèle 12-cordes lui murmurait à l'oreille d'autres tempos et d'autres rivages.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


Art MENGO
La Maison Des Ailes (2018)
Allez viens, je t'emmène




Eddy MITCHELL
Rio Grande (1993)
Grand classique au succès mérité


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Roch Voisine (chant, choeurs, guitare)
- Basile Leroux (guitare)
- Carl Katz (guitare)
- Christian Péloquin (guitare)
- Denis Forcier (guitare)
- Denys Lable (basse)
- Francis Cabrel (guitare)
- James Campbell (guitare, choeurs)
- Jean-marie Benoit (guitare)
- Michael Pucci (guitare)
- Patrice Tison (guitare)
- Rick Haworth (guitare, pedal steel, harmonica)
- Aldo Nova (claviers, guitare)
- Réjean Bouchard (guitare)
- Réjean Lachance (guitare)
- Luc Gilbert (claviers)
- Marc Beaulieu (claviers, accordéon)
- Scott Price (piano)
- Allan B. Abrahams (basse)
- Bernard Paganotti (basse)
- Denis Labrosse (basse)
- Pierre Duchesne (basse)
- Sylvain Bolduc (basse)
- Denis Toupin (batterie, percussions)
- Dominique Messier (batterie)
- Peter Barbeau (batterie)
- Richard Provençal (batterie)
- Alain Aubut (violoncelle)
- Gérard Daigle (violon)
- Christian Prévost (violon)
- Stéphane Allard (violon)
- Michel Gaucher (saxophone)
- Pierre Holassian (saxophone)
- Kako Bessot (trompette)
- Denis Benarrosh (percussions)
- Marc Chantereau (percussions)
- Paul Picard (percussions)
- Adessa (choeurs)
- Assitan Sembele (choeurs)
- Bobby Helms (choeurs)
- Bruce Johnson (choeurs)
- Carole Fredericks (choeurs)
- Elise Duguay (choeurs)
- Georges Costa (choeurs)
- Janiece Jamison (choeurs)
- Kathleen Dyson (choeurs)
- Kim Richardson (choeurs)
- Norman Groulx (choeurs)
- Richard Groulx (choeurs)
- La Philharmonie De Paris (cordes)


- disque Français
1. Prélude
2. Les Jardins De St-martin (princesse)
3. La Promesse
4. Elle A Peur Des Hirondelles
5. Tu Ne Sauras Jamais
6. Darlin'
7. Au Bout De L'île
8. Pour Toi
9. Blue Love Sue
10. La Berceuse Du Petit Diable
11. Bye-bye
- disque Anglais
12. On The Outside
13. Waiting
14. Mountain Girl
15. A Fishing Day
16. My Fairy Tale
17. She Had A Dream
18. Until Death Do Us Part
19. Jamie's Girl
20. Pretty Face
21. Helene
22. All Wired Up



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod