Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FOLK / SOFT ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Roch VOISINE - L'album De Noël (2000)
Par BAKER le 25 Décembre 2018          Consultée 253 fois

Comment résister ? Quand on a une voix superbe et plein de musiciens doués à sa portée, comment dire non à la tentation de faire un album de Noël ? On devrait pourtant, souvent même, mais pour Roch, l'année 2000 est l'occasion de sauter le pas. A pieds joints puisqu'il sortira un album en anglais et un en français ; c'est tout naturellement ce dernier qui nous intéresse. Avec la boule au ventre : quelle direction notre beau brun allait-il prendre ? La viscosité orchestrale de rigueur ? Ou le traitement plus folk/soft rock dont il est friand ?

Fort heureusement, ce sera plus la seconde option, malgré la présence ponctuelle de cordes et de choeurs, plus soul qu'autre chose. Ce qui rend l'album classable dans la catégorie des disques de Noël à écouter "au coin du feu, dans un canapé confortable" (copyright ma femme), comparé à d'autres plus axés "préparation du sapin" ou "ouverture des cadeaux" (sans oublier un bon petit CANNIBAL CORPSE à s'enfiler en intraveineuse le 26 décembre quand il faut aller reporter le jouet du môme au S.A.V.). Mais avant toute autre chose, s'agit-il vraiment d'un album de Noël ? Pour être franc, qu'à moitié. Si on se sent plutôt bien, à l'aise dans cet album, la magie des fêtes de fin d'année n'est que partiellement restituée ; aussi si vous cherchez avant tout un album "100% pure teuf de Nowel", quelle que soit sa qualité intrinsèque d'ailleurs, vous trouverez je pense bien mieux ailleurs.

Maintenant, ne précipitons pas la sentence définitive : c'est relativement bien fichu et sympathique ! Le disque s'axe sur trois... axes (oui bon, veuillez me carbonner, c'est les chocolats à la hips ! liqueur). Les standards de Noël, les chansons évoquant la fête et... des titres qui ne trouvent leur place ici qu'à grand-peine. Pour ces dernières, la qualité est là, mais c'est leur ambiance générale qui détonne : "Marie-Noël", reprise de CHARLEBOIS avec de très belles guitares mais peu de neige au fond du coeur, "Happy Christmas" qui se montre trop épique, trop adulte et sérieuse avec ce pont orchestral très bien fait mais hésitant entre Noël et Saint-Valentin, "Christmas is Calling", pareil : bien faite mais sans le côté magique, et surtout cette chanson de fin, "Un simple gars", qui non seulement ne fait pas Noël du tout, mais se permet de prendre la place finale alors que les deux chansons précédentes auraient toutes deux parfaitement rempli cet office.

Pour les gros classiques, la déception est de mise. Beaucoup de détails font sourire, mais presqu'aucune version ne se montre à la hauteur des attentes. "L'enfant au tambour" et sa guitare twirl ; "Mon beau sapin" un peu cajun sur les bords, mignonne mais pas du tout hivernale ; "Noël blanc" au tempo hyper-lent ; "Petit Papa Noël" aussi qui est présente mais ne fonctionne pas : cette chanson est un piège redoutable pour tout artiste. "Noël blanc", en plus d'être un peu fade, ose en prime la faute de goût ultime : l'enregistrement d'époque "pour faire authentique". Ca part d'un bon sentiment, mais on a l'impression d'écouter une messe mortuaire de 24 décembre à Sobibor en 43. Cet extrait a réussi à * ME * faire frissonner, alors croyez-moi quand je vous dis que ça va vous plomber la fête façon Terrine Forestière.

Une moitié de disque qui ne sait donc pas sur quel pied danser, malgré de beaux atours. Mais une autre moitié qui aide à faire largement passer la pilule, avec des chansons bien enneigées et bien jazzy comme il faut ("Joyeux Noël", "Au royaume du bonhomme hiver", une excellente rendition du "I'll Be Home for Christmas" de Bing CROSBY), une "Promenade en traîneau" légèrement inférieure à celle de Céline DION mais charmante en diable, un joli "Sainte nuit" (avec des choeurs un peu trop sages), et puis un "Minuit chrétien" vraiment beau, solennel, aux arrangements opulents, difficile de faire plus Noël.

La voix reste impériale tout du long, alternant entre deux langues, rien à redire côté variété. L'écart jazz / classique est bien respecté, c'est juste que, comme souvent avec Roch, il ne va pas au fond des choses. Tout reste en surface, et notamment cette impression, ce "feeling Noël", limite absent pendant de longues minutes. Ce ne sera pas du tout votre album de 25 décembre de chevet, mais en accompagnement pendant les longues nuits d'hiver, on a connu largement pire, et des deux côtés de l'Atlantique.

Note finale : 2,5/5 mais on met 3, allez quoi, c'est Noël !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


Art MENGO
Entre Mes Guillemets (2006)
Implacable de coolitude.




Eddy MITCHELL
Héros (2013)
Les vrais héros sont en studio


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Roch Voisine (guitare, chant)
- Christian Péloquin (guitare)
- Marc Pérusse (guitare)
- Jeff Smallwood (guitare)
- Réjean Bouchard (guitare)
- James Campbell (guitare)
- Scott Price (claviers)
- Bruce Dixon (basse)
- Sébastien Langlois (batterie)
- Marc Lessard (batterie)
- Paul Picard (percussions)
- Ensemble Menasen (cordes)


1. Joyeux Noël
2. Marie-noël
3. L'enfant Au Tambour
4. Au Royaume Du Bonhomme Hiver
5. Happy Christmas (war Is Over)
6. Promenade En Traîneau
7. Noël Blanc
8. Petit Papa Noël
9. Christmas Is Calling
10. Sainte Nuit
11. Mon Beau Sapin
12. Minuit Chrétiens
13. I'll Be Home For Christmas
14. Un Simple Gars



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod