Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE / FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Roch VOISINE - Roch Voisine (2001)
Par BAKER le 31 Janvier 2019          Consultée 204 fois

C'est pas mal, Roch VOISINE. C'est sympa. Le garçon a quand même un beau brin de voix, forte mais surtout charismatique, il aime les jolies mélodies, et il adore les guitares qu'il met toujours à l'honneur. Mais à mesure qu'on avance dans sa discographie, il est facile de voir que la caricature qu'on faisait de lui période "Hélène" devient à mesure du temps, plus qu'une caricature, tout bonnement un style. Une orientation, disons. Le beau gosse chantant des ballades romantiques sur fond de 12-cordes grattées autour d'un feu de camp, les bombasses Biactolées l'écoutant paupières mi-closes et cheveux démesurément longs en cascade sur leurs épaules nues. Il y a pour l'instant toujours eu du soin, un peu d'inspiration, quelques franches réussites, mais les ballades folk commencent à se ressembler un peu.

Pourquoi vous dis-je tout ça ? Parce que cet album, également appelé "Le Cowboy Virtuel" par les fans pour pour facilement s'y retrouver, a été un de ses plus grands succès ("le retour" selon certains, mais était-il parti ?), mais son CD possède une drôle de coquille. Entre le disque et la pochette (et livret), les chansons "Ce soir mon ange" et "Les baisers faciles" ont été inversées. Oh, ça la fout très mal, ce n'est pas sérieux, mais hélas ce n'est pas la première fois que ça arrive dans le milieu du disque ("Crabsody in blue" d'AC/DC pour n'en citer qu'un). Non, ce qui est plus embêtant, c'est le temps qu'il m'a fallu pour m'en rendre compte, alors que pourtant les deux chansons n'ont pas grand-chose en commun. Elles. Ce qui n'est pas le cas d'une bonne partie du disque, basée sur un moule un peu trop prévisible.

Car de la ballade douce à la gratte, vous allez en avoir, un paquet, un sacré paquet, même en hidden track sous la forme d'une "Amélie" oubliée aussi vite qu'écoutée. C'est son fonds de commerce, à Roch, mais ici la redondance est un peu trop visible. Des chansons comme "Un parfum d'éternité", "Julia" ou la plus réussie mais un peu lisse "Un océan de peine" sont totalement interchangeables et seuls les arrangements, réussis bien sûr, arrivent à faire illusion. Un petit solo de guitare sympa par ici (sur "L'irrésistible", chanson très délicate), une voix douce par-là (la cucul "Elle est ma tendresse"), un refrain aux harmonies plus travaillées ("J'attends"), ça passe, mais parfois aux forceps. On reste trop dans une continuité artistique très balisée.

Les chansons un peu différentes arrivent-elles à donner le change ? Cette fois, un peu moins. Certes, "Dis-lui" est tout de même un bien joli single d'ouverture, avec un relancé de piano impeccable. "Demande à la poussière" a un son de synthé qui me rappelle... Host (je sais... l'autre jour, j'ai pris le train, eh bien le jingle de David GILMOUR m'a rappelé Host. Le sandwich SNCF m'a rappelé Host). Ca et un joli refrain adhésif (qui accroche, quoi) signé Daniel LAVOIE - les chiens ne font pas miaou (sauf s'ils sont doublés par Yvan Attal). Le fameux "Cowboy virtuel" est un classique du Voisinage, avec sa guitare twang western et son refrain en mode power ballad. Pour nos deux chansons échangées à la naissance (NdDaniel Gélin : La saloooooooooooooooo), autant "Ce soir mon ange" est très douce mais décidément trop cotonneuse, autant la légèreté du texte des "Baisers faciles" se retrouve dans la mélodie.

Du moyenne gamme, sympathique, qui ne réclame aucun effort mais contentera bien des amateurs et trices. Mais ce qui peut faire tiquer, ce sont ces petits défauts flagrants, ces manques là où Roch aurait peaufiné voici un album ou deux. Comme la transition couplet/refrain de la chanson la plus rock, "Ce qui me reste" : hideuse et maladroite, on dirait que Roch chante faux tant elle est bancale. Ou "Kibera", mignonne chanson qui joue la carte du "final avec une touche world" : le chant africain donne du caractère à ce titre qui par ailleurs en manque cruellement, vu qu'après son inévitable transpose, elle devient PLUS molle, un comble. Quant à la guitare saturée de "Tu t'en iras" au bord de la rupture, à force de jouer avec le feu, elle finit par déraper. Rien de grave, mais le pare-choc a touché.

C'est un disque très aimé, une belle vente, un vivier de tubes potentiels pour les fans, mais aussi un album où cette fois la facilité l'emporte sur l'efficacité. Il est assez conseillé pour l'écoute distraite en couple, il passe comme crème dans l'autoradio, mais il manque d'une couche de fantaisie, d'une âme libre. Un CD éponyme qui, curieusement, donne une image assez ressemblante de l'artiste, mais sous le mauvais profil.

Note finale : 2,5 / 5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


Eddy MITCHELL
Racines (1984)
Album mythique, bicéphale et culte




Claude NOUGARO
Made In Nougaro (1989)
Le petit taureau entre dans l'arène !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Roch Voisine (chant, guitare, choeurs)
- Musa Dieng Kala (chant)
- Alexandre Dumas (guitare)
- Christian Péloquin (guitare)
- Cyril Tarquiny (guitare)
- Marc Pérusse (guitare, claviers, prog)
- Christophe Battaglia (claviers, prog)
- Francisco Lobato (claviers, choeurs)
- Guy Dubuc (claviers)
- Marc Lessard (prog)
- Bruce Dixon (basse)
- Kevin De Souza (basse)
- Marc Lessard (batterie)
- Brian Bacon (alto)
- Julie Dupras (alto)
- Alain Giguère (violon)
- Johanne Morin (violon)
- Pascale Gagnon (violon)
- Geneviève Baudry (violon)
- Mélanie Bélair (violon)
- Elise Lavoie (violon)
- Sheila Hannigan (violoncelle)
- James Darling (violoncelle)
- Laurent Coppola (percussions)
- Alhadji Diouf (percussions)
- Karim Diouf (percussions)
- René Flageole (choeurs)


1. Dis-lui
2. Le Cowboy Virtuel
3. Elle Est Ma Tendresse
4. Demande à La Poussière
5. L'irrésistible
6. J'attends
7. Ce Qu'il Me Reste
8. Un Océan De Peine
9. Un Parfum D'éternité
10. Tu T'en Iras
11. Julia
12. Les Baisers Faciles
13. Ce Soir Mon Ange
14. Kibera
- hidden Track
15. Amélie



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod