Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos

ACCEPT - Accept (1979)
Par ERWIN le 28 Mars 2019          Consultée 400 fois

L'Allemagne de l'après guerre ne fut pas un pays rêvé, loin s'en faut. Les artistes musicaux d'outre Rhin ont pourtant vécu leur évolution de manière très originale, triturés entre l'influence américaine et la russe. D'un côté, cela a donné le Krautrock et cette incroyable vivacité créatrice qui la caractérise. Les groupes de classic rock ont eu bien du mal à s'extirper du rock choucroute pour survivre et proposer quelque chose de différent. Les SCORPIONS ont fait la carrière que l'on sait, tutoyant les sommets, le dauphin des arachnides est celui dont je m'apprête à conter l'histoire. Udo Dirkschneider est âgé de 18 ans à l'orée des seventies, c'est autour de lui que vont peu à peu se greffer les musiciens qui formeront la légende teutonne du Heavy Metal, les beaux gosses du coin, le bassiste brun Peter Baltes et le guitariste blond Wolf Hoffman.

Le premier deal signé, ACCEPT investit les deltas studios à Wiltser pour mettre en boîte son premier album, La superbe pochette rutilante de la nana avec la tronçonneuse est d'ailleurs un véritable symbole du hard rock de cette époque. Alors, qu'avons-nous donc dans cette galette ? Je ne vais pas vous faire languir des heures, l'histoire du groupe est ponctuée de hauts faits, mais cet album n'a rien d'un titre de gloire. La carrière du groupe s'ouvre avec "Lady Lou", un titre à la lisière du Hard Rock et du heavy metal. La mélodie est presque pop, mais les guitares sonnent une petite charge de cavalerie, ACCEPT deviendra un des spécialistes de la chose, rien de bien transcendant toutefois.

Le reste des titres sonne le plus souvent daté ou... maladroit. On retiendra la jolie rythmique de "Tired Of Me" et si on note les premiers éléments Heavy proches de leurs grand frères de SCORPIONS, les choeurs nous ramènent eux quelques années plus tôt en plein délire psychédélique. On sourit un peu devant la naïveté de "Take Him In My Heart", puis on note quelques refrains potables : rock'n'roll sur "Helldriver" et celui très metal de "Street fighter". "Free Me Now" est une petite speederie sympa mais trop maladroite pour être retenue, avec toujours ces ressemblances avec SCORPIONS. Le son manque aussi un peu de fond : "Glad To Be Alone" propose une belle intro de gratte, mais le titre ne brille pas par la beauté de ses mélodies et l'aspect épique voulu ne fonctionne pas du tout. Enfin, "That's Rock'N'Roll" est assez exécrable, une sorte de rock punky qui sort d'un tiroir de filler... Seul le chorus a une bonne tête.

Finalement, le seul titre véritablement classique de cette livraison est pour moi "Sounds Of War". Les éléments qui feront le succès du groupe sont déjà là, même si c'est Peter Baltes et non Udo qu'on retrouve au micro. Une compo très agréable. Le seul reproche réside dans le fait que les solos de Wolf ne sont pour le moment pas très assurés. Les notes s'enchaînent mais les émotions ne transparaissent pas... encore ! Sinon, tentez donc l'écoute de "Seawinds" et étonnez-vous... car c'est toujours ce coquin de Peter Baltes qui œuvre au micro ! Une balade épique et Heavy comme seuls les groupes de metal savent les faire. Les interventions de Wold Hoffman et Jorg Fisher sont sympas, considérablement influencées par les twins guitares de THIN LIZZY, JUDAS PRIEST et WISHBONE ASH, mais restent encore bien sobres.

Je pense que la principale erreur de nos teutons pour ce premier album aura été d'avoir fait confiance aux morceaux qui faisaient leur réputation depuis le début des seventies, ceux qu'ils n'avaient jamais vraiment cessé de jouer depuis... en pure perte car, à l'exception de "Sounds Of War" et de quelques refrains, il n'y a pas grand chose à sauver dans cette galette. Alors oui, c'est la première et à ce titre elle mérite notre indulgence, mais tout de même, c'est un peu pauvret en matière d'émotions. Udo est en retrait, et ne s'est pas encore imposé comme le lutin hurleur qu'il va devenir ! Un 1.5 arrondi à la supérieure !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


BLACK SABBATH
Sabotage (1975)
Sommet du heavy

(+ 2 kros-express)



Devin TOWNSEND
Addicted (2009)
Le sommet du carré

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Udo Dirkschrneider (chant)
- Wolf Hoffman (guitares)
- Peter Baltes (basse-chant)
- Jorg Fischer (guitare)
- Frank Friedrich (batterie)


1. Lady Lou
2. Tired Of Me
3. Seawinds
4. Take Him In My Heart
5. Sounds Of War
6. Free Me Now
7. Glad To Be Lone
8. That's Rock'n'roll
9. Helldriver
10. Street Fighter



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod