Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos
2021 Too Mean To Die
2023 A Decade Of Defiance
2024 Humanoid

ACCEPT - Humanoid (2024)
Par ERWIN le 14 Mai 2024          Consultée 470 fois

Voilà déjà le 17ème opus des Allemands d'ACCEPT ! Un instant de recueillement, messieurs-dames, pour remercier le metal de nous avoir donné pareil rejeton outre-Rhin. Bien sûr, maintenant, Wolf Hoffmann est seul aux commandes du fier vaisseau, mais les remplacements se sont effectués avec intelligence et nul nuage ne vient obscurcir le ciel bleu qu’est la discographie de ce groupe. D’ailleurs, voyez cette pochette avec un robot dont on distingue à la perfection le coeur de Metal. N’est-ce pas une forme d’hommage au grand Metal Heart qui fit leur gloire, il y a plus de 39 ans ? Voilà qui ne nous rajeunit pas, chers camarades quincas ! Pour les autres, réjouissez-vous, jeune bleusaille, car voici du pur metal from Deutschland !

L'introduction en cythare de "Diving Into Sin", n'est-ce pas du souvenir aussi ? Arf, les djeuns, écoutez tonton Erwin, et allez vous goinfrer du disque précédemment cité si vous ne le connaissez pas ! Ca dépote fort bien, l’accroche est excellente, pas de doute ! Mais le fait de gloire de cet opus est incontestablement l’éponyme "Humanoid" dont la construction réunit toutes les belles qualités d’ACCEPT : sa capacité à construire des riffs et à les agréger, à poser la voix geignarde de Mark Tornillo dessus, sa science des bridges grandioses et du refrain imparable, ça c’est un classique. La superbe vidéo ne fait que renforcer cette impression.

Pas de doutes, les compositions sont de la belle ouvrage. Il y a une tentation speed metal sur "The Reckoning" et un savoir-faire évident. Wolf y distille des solos magnifiques. Son style s’est affirmé avec le temps, on reconnaît la patte du 'loup'. Lui qui était sous-estimé au début de sa carrière, le voilà désormais parmi les légendes du genre. On sait ce que riff veut dire chez les teutons. "Unbreakable' le prouve encore par sa rythmique implacable et toujours les choeurs guerriers dont la patrie de Goethe s’est faite le spécialiste. Je suis moins fan des nombreux breaks et tiroirs de "Southside Of Hell", qui semblent vouloir relever le flambeau des hits speed du groupe à la "Fast As A Shark". Une cavalcade de plus ? C’est "Mind Games" et ça dépote sévère, notamment avec le pré refrain chanté en choeur qui a vraiment belle allure, le refrain est hélas moins brillant.

"Frankenstein" est le seul titre co-composé avec Uwe Lulis, le transfuge de GRAVE DIGGER, qui a trouvé dans sa position chez ACCEPT une manière bien agréable de gagner son pain quotidien. Une composition bien achalandée, dont les grattes fusent de partout avec fureur. On retient le très beau refrain de "Nobody Gets Out Alive". "Ravages Of Time" est un mid-slow, sur un texte qui évoque le fait de prendre de l’âge, nous en sommes tous là ! Le refrain en fait sans doute beaucoup mais les interventions du loup sont toutes superbes.

ACCEPT a aussi toujours été calé pour reproduire du hard-rock de belle allure, j’en veux pour preuve "Straight Up Jack" qui aurait pu avoir un AC/DC ou un KROKUS comme géniteurs, d’autant que les choeurs le font, et Tornillo de chanter comme un Brian Johnson. D’ailleurs, "Man Up" n’est-il pas un autre exemple du genre que seuls les Allemands savent pratiquer? Ecoutez le mix de Hard et de Metal que seuls leurs collègues de SAXON partagent avec eux. On apprécie les rythmiques racées, la science des bridges et les choeurs sur les refrains, que les frères Young ont pourtant inventés. Et puis diantre, on n’est pas que méchant non plus ! Voici "Hard Times", une reprise de Curtis MAYFIELD – en monde hard tout de même hein -, une petite curiosité à écouter une fois.

C’est le premier album d'ACCEPT chez Napalm rec, et c’est Andy Sneap derrière la console… Vous savez quoi ? Il y a une forme de fonctionnariat chez les ténors du heavy metal et peu de monde y échappe. Bien sûr, il s’agit toujours de super musique, mais il manque toujours une portion de magie très difficile à déceler après tant d’années, là où pour ACCEPT on trouvait des "Metal Heart", des "Bound To Fail" ou des "Princess Of The Dawn", on trouve de chouettes titres mais jamais rien de légendaire. Le constat est le même chez JUDAS PRIEST – encore Andy Sneap – ou chez SAXON. La jeunesse est une merveille, il faut croire, et l’originalité ne pourra presque jamais venir de l’âge, il faut l’accepter. Je reste donc sur un 3.

A lire aussi en METAL par ERWIN :


SEPULTURA
Chaos Ad (1993)
La déferlante brésilienne.




SEPULTURA
Machine Messiah (2017)
Pais tropical atomique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   ELK

 
   (2 chroniques)



- Mark Tornillo (chant)
- Wolf Hoffman (guitare)
- Uwe Lulis (guitare)
- Philip Shouse (guitare)
- Martin Motnik (basse)
- Christopher Williams (batterie)


1. Diving Into Sin
2. Humanoid
3. Frankenstein
4. Man Up
5. The Reckoning
6. Nobody Gets Out Alive
7. Ravages Of Time
8. Unbreakable
9. Hard Times
10. Mind Games
11. Straight Up Jack
12. Southside Of Hell



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod