Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos

ACCEPT - Balls To The Walls (1983)
Par ERWIN le 3 Avril 2019          Consultée 500 fois

L'énigmatique pochette mêlant cuir et poils... Le titre... Tout portait à interrogation – à confusion ! - sur cet album. La situation est maintenant prospère, ACCEPT est un groupe reconnu et bénéficiant d'une belle cohorte de fans. C'est la grosse cavalerie de CBS et la production rutilante de Dieter Dierks. L'arrivée de Gaby Hauke au niveau des lyrics va aussi permettre au combo teuton de changer son fusil d'épaule et de proposer des sujets plus fins que de banales histoires d'heroic fantasy ou de meurtre, désormais les sujets de société seront traités et ce sera un gros plus.

L'éponyme "Balls To The Walls" est bien évidement un des grands classiques du groupe et du métal. Le rythme déjanté mené par une basse ondoyante et les divers breaks sont des chefs d'oeuvre, pas le moindre doute. Efficace, carré et pourtant original, l'ensemble est magnifique d'aisance, et les choeurs sur le break n'ont pas fini de m'émerveiller ! Les paroles de Gaby y sont finalement révolutionnaires puisqu'elle évoque une future rébellion des hommes face au système qui les asservit. Ne passez pas cette chronique sans l'écouter !

Dans les titres majeurs, nous avons la rythmique d'"Head Over Heels", très symbolique de la construction des hymnes du Heavy Metal de la première partie des eighties. "Losing More Than Youve Ever Had" est comme une reprise de la rythmique légendaire de "Princess Of The Dawn" avec quelques inflexions. Le chant d'Udo plus posé permet de distinguer clairement les deux compos. Les choeurs y sont élégants et l'orchestration calquée sur celle de la grande sœur. Le chant d'Udo s'est stabilisé, ainsi sur "Guardian Of The Night", la composition est très agréable et propose un refrain de haute volée, comme souvent avec les teutons, si j'ajoute que le solo est d'outre espace, nous voilà avec un des grands titres de cette livraison.

Je n'ai en revanche jamais été particulièrement friand de "London Leatherboys" qui décrit la communauté des bikers - ou des gays on ne sait pas très bien - de Londres à l'orée des eighties. Rien d'extraordinaire de nos jours, mais à l'époque, Rob HALFORD est loin d'avoir fait son coming out, et le sujet est donc épineux. Titre Mid tempo au refrain fédérateur, qu'on retrouve systématiquement dans les set live du groupe. Plus loin, "Love Child" traite clairement des homosexuels, et de leur statut en ces rétrogrades années – car elles le furent ! -. Evidemment entre la pochette, le titre sur les bikers et cette chanson, il ne fallait plus que les médisances de Nikki Six de MOTLEY CRUE pour visualiser ACCEPT comme un groupe crypto gay, quinze ans avant l'avènement de RAMMSTEIN, toujours en provenance de la vieille Germanie.

"Fight It Back" est un titre réussi, belle rythmique, belle allure, mais possiblement un certain manque d'originalité pour parvenir à rester durablement dans le cœur des fans. On retient le beau refrain de "Turn Me On" et le joli solo de Wolf, désormais capable de beaux exploits sur sa six cordes, cela se vérifie tout du long de cet album car son style agressif s'est largement émancipé de celui de son maître Ritchie BLACKMORE. "Losers And Winners" est un titre speed sous amphétamine, à l'image de leurs aînés de JUDAS PRIEST. Enfin, ça faisait longtemps que nous n'avions pas retrouvé un titre ambient sur les albums d'ACCEPT. Et cette fois, la recette des lyrics de "Princess Of The Dawn" est reprise sur "Winter Dreams" qui sonne au final comme une petite chanson de Noël avec sa rythmique folk entraînante.

Je suis probablement influencé par une vie entière à entendre chanter les louanges de cet album. D'un point de vue historique, son importance est certaine, mais d'un point de vue musical, à l'exception du titre "Balls To The Walls", le reste ne mérite pas pour moi la postérité. Les goûts et les couleurs me direz-vous... Je précise donc que je mets un 3.5 à cet album "mythique" du grand ACCEPT, et que son écoute est nécessaire à tout amateur de gros son qui se respecte.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


ACCEPT
Restless And Wild (1982)
La princesse de l'aurore.




DEF LEPPARD
Pyromania (1983)
Classique du hard rock.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Udo Dirkschneider (chant)
- Wolf Hoffman (guitare)
- Herman Frank (guitare)
- Peter Baltes (basse)
- Stefan Kauffman (batterie)


1. Balls To The Walls
2. London Leatherboys
3. Fight It Back
4. Head Over Heels
5. Losing More Than You've Ever Had
6. Love Child
7. Turn Me On
8. Losers And Winners
9. Guardian Of The Night
10. Winter Dreams



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod