Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos

ACCEPT - Blood Of The Nations (2010)
Par ERWIN le 10 Mai 2019          Consultée 342 fois

Quatorze ans ? Une éternité s'est écoulée depuis la dernière offrande des germains en 96 avec le flop de Predator. C'est donc une nouvelle carrière qui débute et qui dit nouvelle carrière dit nouveau groupe non ? Udo n'a pas souhaité reprendre du service, Mark Tornillo, chanteur de TTQUICK, un band ricain du New Jersey, prend la relève et se charge des lyrics. On assiste aussi au retour de Stefan Schwartzmann, la doublure de Kauffman à la batterie. Plus surprenant, Herman Frank, qui tenait la guitare lors des tournées de Restless And Wild et de Balls To The Walls est de retour. On retrouve aussi Andy Sneap derrière la console ! Le groupe est en ordre de bataille ! Tout ceci est fort prometteur !

"Beat The Bastards" nous replonge, près de trente ans plus tard, dans les effluves speed de "Fast As A Shark". On y remarque le très joli refrain. Mark assume son rôle à donf sans singer Udo et Wolf y livre un solo impérial. Une introduction qui donne envie d'en savoir plus. On reste speed sur "Locked And Loaded", en fait une baffe monumentale à destination de tous les fans de metal alternatif, celui-là même qui a supplanté le Heavy dans le cœur des fans lors de cette décennie 90'. Il est clair qu'avec des morceaux de cette trempe, ACCEPT prouve qu'il n'est pas fini, loin s'en faut. Il n'y a pas d'âge pour bien faire. Wolf a mis à profit ses longues années pour peaufiner des compos d'un tranchant redoutable, et nous avons à nouveau des solos magnifiques qui partent dans tous les sens. "Blood Of The Nations" est de la même veine, avec des choeurs germaniques et l'ambiance à la ACCEPT, les solos du loup sont comme dab magnifiques.

Rythme sidérurgique en metal made in deutschland sur "Teutonic Terror". Wolf, excellent, y sonne tel un rouleau compresseur. On reconnaît sa patte si identifiable. Les solos sont dantesques. La voix de Mark tantôt claire tantôt rauque s'impose avec une facilité déconcertante dans l'univers de Wolf et de Peter. "Abyss" est le single chargé de répandre la bonne parole. L'effet cithare est de la partie lors de couplets addictifs, puis on remarque un élan à la James Bond sur "Shades Of Death", avec une belle rythmique rampante et un bridge haletant, les choeurs sur le refrain, c'est fort !

Et cette rythmique made in Wolfland de "New World Comin", avec une manière d'agréger les accords qui ne se retrouve que chez les teutons et quelques titres de JUDAS RIEST ! Nous sommes donc dans la grande cathédrale du Heavy Metal sans concession, une petite merveille jouissive à consommer sans modération, mon préféré de l'album. Et ouais, on est de retour en 83, le metal n'a pas d'âge ! Une boîte à musique introduit "Bucketfull Of Hate", puis l'usine à riff se remet en branle. Seuls les natifs de Birmingham précédemment cités peuvent lutter à armes égales avec le pouvoir de l'acier teuton. D'autant que nos voisins germains ont souvent le bon goût de rajouter leurs fameux choeurs à l'allemande sur les refrains de leurs compositions.

Intro slow pour "Kill The pain", solo de guitare déchirant, puis la voix de Mark qui donne carrément le change sur ce titre pour draguer les filles, chose dont Udo était incapable. La mélodie est fort belle, à l'aune des morceaux speed ou hachés qui l'entourent. On s'étonne presque de tant de qualités ! Et Wolf de tirer à fond sur la corde sensible des solos, super grande classe ! Les trois titres restants sont un poil moins bons : "Rollin Thunder" est la contribution d'Herman à cet opus du retour. Il était juste de lui garder une petite place, c'est direct et sans fioriture, légèrement moins bon que les autres car un peu plus standardisé. L'intro en forme de "O fortuna" de Carl ORFF est chargée de présenter un hymne pro écologiste s'intitulant "Pandemic" - avec une rythmique très sidérurgique toutefois, on ne peut pas tout avoir ! Enfin, "No Shelter" propose un riff tranchant, sympa mais moins original. Nous sommes ici dans la portion la moins passionnante de ce sang des nations.

Cet opus du retour doit sa substantifique moëlle aux talents de compositeur et de guitariste hors-normes de Wolf Hoffman. Il entraîne ici à sa suite le groupe dans une alchimie de grande qualité. La plupart des compositions fort originales sont très bien exécutées. Mark Tornillo remplace avantageusement le lutin hurleur Udo Dirschneider, qui n'aura que des éloges à faire sur son successeur. Très peu de points faibles de sorte que cet album est magnifique d'aisance de bout en bout, à une époque où le heavy metal de tradition est au plus bas. Du metal en fusion et non une fusion de metal dans ces nineties ! Ca vaut un excellent 4 et se positionne juste derrière Metal Heart dans les classiques du groupe. Très conseillé !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


SLAYER
Show No Mercy (1983)
Naissance du thrash




ACCEPT
Blind Rage (2014)
Epique et puissant.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Mark Tornillo (chant)
- Wolf Hoffman (guitare)
- Herman Frank (guitare)
- Peter Baltes (basse)
- Stefan Schwartzmann (batterie)


1. Beat The Bastards
2. Teutonic Terror
3. The Abyss
4. Blood Of The Nations
5. Shades Of Death
6. Locked And Loaded
7. Kill The Pain
8. Rollin Thunder
9. Pandemic
10. New World Comin
11. No Shelter
12. Bucketfull Of Hate



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod