Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 Accept
1980 I'm A Rebel
1981 Breaker
1982 Restless And Wild
1983 Balls To The Wall
1985 Metal Heart
1986 Russian Roulette
1989 Eat The Heat
1990 Staying A Life
1993 Objection Overruled
1994 Death Row
1996 Predator
2010 Blood Of The Nations
2012 Stalingrad
2014 Blind Rage
2017 Restless And Live
  The Rise Of Chaos

ACCEPT - Predator (1996)
Par ERWIN le 3 Mai 2019          Consultée 190 fois

Death Row n'a pas été une immense réussite tant sur le plan artistique que financier, mais le groupe continue de tourner avec énergie et draine toujours beaucoup de fans à ses concerts. Qui plus est, la situation est complexe à gérer : Udo vit en Allemagne alors que les deux compositeurs Peter Baltes et Wolf Hoffman ont trouvé aux USA leur équilibre. La mode d'alors est aux mouvements alternatif et fusion et le Metal d'ACCEPT est bien loin de cette nouvelle forme de musique. Wolf et Peter composent alors certainement dans le sens de faire coller leur groupe aux canons du moment, pour plaire au plus grand nombre. Isolé, Udo impose toutefois Michael Wagener à la console, mais le batteur Stefan Kauffman, élément stabilisateur du groupe allemand, jette l'éponge physiquement et se voit remplacé par le mercenaire Michael Cartelone, alors chez les FMeux de DAMN YANKEE. La situation est tendue du slip.

Alors cette évolution ? Que nous dit-elle ? "Diggin In The Dirt" propose une ambiance hachée qui rappelle certains titres de PANTERA à cette époque précise. C'est très rampant comme le titre le laisse supposer, mais pas vraiment convaincant pour autant. C'est un poil comparable sur "Take Out The Crime" dont même le refrain subit une inflexion inhabituelle. L'éponyme "Predator" me laisse de marbre alors que "Crucified" me semble carrément ampoulé, avec ses essais de wah wah désastreux et que "Don't Give A Dman" n'est pas plus intéressante.

Gros riff sur "Lay It Down" sans qu'on y reconnaisse vraiment le lutin hurleur. Ne serait-ce que les gros choeurs à l'allemande, on aurait bien du mal à citer ACCEPT à l'aveugle... Etonnant non ? Ne faites pas cette tête, c'est Peter Baltes qui est de retour derrière le micro, tout simplement ! C'est la surprise du chef car il est à nouveau sur "It Ain't over yet". Difficile de faire la part des choses quand on a dans ses rangs un frontman de la qualité d'Udo... Désaveu ? Manque de confiance ? Comme en 90 avant l'épisode David Reece ? Ou Udo ne souhaitait tout simplement pas interpréter ses titres qui ne lui ressemblent en rien ? La piste qui termine l'opus, "Primitive", est totalement ratée à mon humble avis. Wolf et Peter ne savent tout simplement pas composer en mode alternatif. Quelle idée, sérieux !

On est clairement parti sur une mauvaise note. Qu'en est-il des éléments positifs de ce disque ? "Run through the NIght" et sa rythmique béton made in deutschland est le seul titre qui attire un tant soit peu l'attention dans le coin, on y trouve un bridge moderne cette fois très réussi. Evidemment, on reste dans la pré-carré d'ACCEPT, c'est donc répétitif et lancinant, mais l'ambiance le fait cette fois ! On retiendra le riff bien acéré de "Making Me Scream" avec sa petite réminiscence de "Princess Of The Dawn" sur les licks de guitare, plutôt sympa ainsi que le joli refrain de "Crossroads" et l'introductive "Hard Attack" qui se laisse bien écouter.

Le pari d'adapter la musique d'ACCEPT aux mouvements de fusion alors en vogue est un ratage total. On peut tout simplement passer au travers, et ne même pas se rendre compte de cette évolution, juste constater que les compositions sont somme toute banales et sans ressort. Udo n'est pas à la fête, frustré qu'il est par cette nouvelle orientation musicale. L'éloignement et l'incompréhension provoquent une nouvelle rupture entre les Germains qui signent à cette occasion la fin de l'ère Udo sur vinyle. Un long hiatus débute mais une nouvelle histoire se profile à l'horizon.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


THREE MAN ARMY
Two (1974)
Fusion astrale




BLUE ÖYSTER CULT
Fire Of Unknown Origin (1982)
Origine extraterrestre


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Udo Dirkschneider (chant)
- Wolf Hoffman (guitare)
- Peter Baltes (basse-chant)
- Michael Cartelone (batterie)


1. Hard Attack
2. Crossroads
3. Making Me Scream
4. Diggin In The Dirt
5. Lay It Down
6. It Aint Over
7. Predator
8. Crucified
9. Take Out The Crime
10. Don't Give A Damn
11. Run Through The Night
12. Primitive



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod