Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore

DEPECHE MODE - Martyr (2006)
Par CHIPSTOUILLE le 17 Janvier 2007          Consultée 4414 fois

Ah, ce bon vieux single. Il fut une époque, celle des 78 tours, où ce format d'au maximum 2 fois 5 minutes était le seul. Tous les enregistrement étaient donc cantonnés à cette durée ridicule, mais comme il n'y avait pas d'alternative on s'en contentait. Puis sont arrivés les disques à microsillon, passant à un temps d'écoute largement supérieur. Le format 33 tours fut utilisé pour les albums, allant jusqu'à 60 minutes, le single était alors l'hôte des disques 45 tours. Dans les années 60, il était encore un objet d'admiration, une oeuvre mise en valeur. Les albums étaient alors créés en studio, comme des pièces montées d'une petite heure tout à fait indépendantes du single dont ils se faisaient le simple écho.

A partir du moment où il fut partie intégrante des albums, le single devint du même coup moins intéressant, quelque part vers la fin de ces mêmes années 60, ou au début des années 70. On s'en servait parfois pour écrémer quelques chutes studio sur les faces B, au cas où quelques fans en feraient cas. C'est d'ailleurs pourquoi on appelle ces fameuses chûtes des B-side, morceaux bien souvent d'un intéret moindre, avouons-le.

Est alors arrivé le CD, support numérique, plus qu'une seule face, plus petit tu meurs. Enfin tu ne meurs pas tant que ça, puisqu'il existe également des CD au format 3 pouces, encore plus petits. Comme il était impossible de réduire plus encore le diamètre du disque, nous sommes donc passés depuis au format mp3, dans un mini disque (dit "dur"), pour écouter des maxi-albums avec un mini-son pourri. Et le single dans tout ça? Il survit, malgré lui. Il fut pendant un temps le reflet des albums, bientôt le meilleur titre de ceux-ci quand ce n'était pas l'unique titre potable, ce pourquoi il devenait à l'occasion de nouveau intéressant. Puis on en a fait un objet purement commercial, bête promotion dans une maigre pochette en carton, sans les textes, avec pour "B-side" le même titre ou presque, en "remixé" comme ils disent, suivant l'humeur du DJ opérant.

Si aujourd'hui DEPECHE MODE sait encore sortir de très bons albums, à l'image de Playing the angel, ils enfantent également des singles d'un intéret moindre. "Martyr", objet qui nous intéresse ici, n'est en réalité qu'une chute studio. D'une ambivalence assez ironique, ce disque devient à la fois indispensable pour son contenu totalement inédit et tout à fait inutile étant donné la médiocre qualité de celui-ci.

La réalité, c'est que ce titre est sorti à l'occasion du dernier best-of et, certainement pour ne pas décevoir leurs fans, DEPECHE MODE a choisi de sortir "Martyr" séparément pour une somme plus raisonnable. Sur la pochette est stipulé "Expect to pay no more than £2". Le magasin a eu la délicatesse d'apposer une étiquette avec une traduction en bon vieux français des écoles: "4.80€". Si je ne doute pas du niveau de français du traducteur, j'émets tout de même plus de réserves quant à ses aptitudes en calcul. J'ai donc payé un peu plus de 2 livres, puisque n'habitant pas au Royaume-Uni, j'ai tout de même fait l'acquisition de "Martyr", le fameux single.

"Martyr" n'est certes pas la pire des chutes studio, il s'agit simplement d'un morceau terriblement banal, un peu mieux que l'amas d'étrons qui figure sur Ultra, mais surtout moins bien que les excellents titres du dernier album, Playing the angel. A vrai dire, j'ai bien du mal à retenir quoique ce soit du morceau. Il s'agit d'un balancement gravement répétitif et un peu creux, dans la droite lignée de puissance sonore que l'on trouvait sur l'album précité. La ligne vocale est un peu plus intéressante, mais le constat est d'une évidence navrante, ce titre n'était malheureusement pas assez bon pour figurer en bonne position sur album.

En guise de second titre (toujours sur la même face, si vous avez bien suivi) nous est administré un remix, habitude promotionnelle de longue date du groupe (et de bien d'autres), mais comme le morceau est moyen, le remix n'est en conséquence pas vraiment meilleur. Finalement nous voilà donc avec un disque assez inutile, bien que la qualité de Playing the angel dont il aurait pu être issu laissait présager du meilleur. Avec un peu de chance, vous avez appris quelque chose sur l'histoire des singles, un peu moins et vous pouvez aller cliquer ailleurs. De toutes façon il n'y avait pas grand chose à dire de plus à propos de "Martyr".

A lire aussi en NEW-WAVE par CHIPSTOUILLE :


Michiru YAMANE
Castlevania Symphony Of The Night Ost (1997)
Le mythe de dracula revu et corrigé à la japonaise




DEPECHE MODE
Black Celebration (1986)
Célébration noire, que ce titre est bien trouvé

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Martin Gore (chant, synthétiseur, guitare)
- Andy Fletcher (euh...)
- Dave Gahan (chant)


1. Martyr. Single Version
2. Martyr. Booka Shake Full Vocal Mix Edit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod