Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore

DEPECHE MODE - Black Celebration (1986)
Par CHIPSTOUILLE le 3 Avril 2007          Consultée 7743 fois

Black Celebration voit le jour au début de l'année 1986 et confirme la nouvelle tendance adoptée par DEPECHE MODE sur leur album précédent, Some Great Reward. L'influence de KRAFTWERK notamment, plongée au coeur de la scène électronique allemande, induit une métamorphose de la New-Wave des débuts en une musique pop-industrielle dans laquelle les synthétiseurs évoquent une grosse machinerie à vapeur parcourrue de tuyauteries interminables. Les percussions métalliques de même que le chant émotif de Gahan sont deux éléments clés de cette impression. Le groupe s'écarte ainsi à chaque nouvelle sortie des sonorités kitch de leurs débuts.

Black Celebration donne d'ailleurs dans la noirceur, et ce dès l'introduction ambiante du très réussi titre éponyme, tant bien qu'on rapprochera le groupe de la vague gothique alors émergeante en Grande-Bretagne. On gardera en tête, mis à part un pont trop sirupeux pour être honnête à la fin de "A Question of lust" de même que la ballade "World full of nothing", un album qui se dessine sous des traits sombres, plus sombres encore que sur les deux moutures précédentes. Panacée de ce recueil, "It doesn't matter two" promulgue ses claviers vocaux à vapeur qui ralentissent sans en avoir l'air, assurément le moment le plus saisissant de cette ode à l'industrie malfaisante. Le single "Stripped" est dans ce contexte industriel, régulièrement mentionné. Le roulis ininterrompu de ses percussions agit sur nous comme une mécanique bien huilée, un moteur à explosions rythmiques. Enfin "A question of time" le tube de l'album, s'entiche de quelques sonorités saturées presque agressives, presque…

Car ne vous y trompez pas, DEPECHE MODE reste avant tout un groupe de pop, avec son lot de chansons prêtes à consommer, de ballades faites pour emballer, de mélodies faciles à retenir, de chansons à siffler en se baladant les mains dans les poches. Les morceaux sont pour la plupart de très courte durée (de 2 à 5 minutes grand maximum), ce qui permet à l'album de jouir d'une grande efficacité malgré son aspect ambiant de vitrine. "Sometimes" par exemple, délaisse les engrenages le temps d'une ballade au piano amourachée d'un gingle sixties qui lui donne toute sa couleur rétro, celle qui sied tant à l'album aujourd'hui qu'il accuse ses 20 ans. Dave Gahan fluidifie également le disque grâce à sa voix mélodique de crooner, avec ses légers trémolos, contrastant de par cette douceur avec l’aspect mécanique et moins rassurant de ce cinquième album.

Pour la coloration plus sombre et le quasi sans faute sur l'intégralité des titres (le pont de "Question of lust" me restant cependant en travers de la gorge) j'aurais envie de dédier à Black Celebration le titre honorifique de meilleur album de DEPECHE MODE. Et puis, à chaque fois que je me tiens à cette idée, je repense immédiatement aux autres, qui n'ont finalement pas grand chose à lui envier. Ce n'est pas que Black Celebration soit moins bon, loin de là, mais DEPECHE MODE aura longtemps nivelé en qualité par le haut. Après avoir donc passé la cinquième vitesse avec Some Great Reward, DEPECHE MODE confirme donc son excellente forme sur ce Black Celebration. La bonne nouvelle, c’est qu’ils étaient encore loin d’avoir tout dit…

A lire aussi en NEW-WAVE :


The FIXX
Shuttered Room (1982)
Belle new wave, un début très équilibré




VIRGIN PRUNES
If I Die, I Die (1982)
Un groupe subversif et un album culte


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   ARP2600
   ERWIN
   SEIJITSU
   WALTERSMOKE

 
   (5 chroniques)



- Alan Wilder
- Andrew Fletcher
- David Gahan
- Martin Gore


1. Black Celebration
2. Fly On The Windscreen - Final
3. A Question Of Lust
4. Sometimes
5. It Doesn't Matter Two
6. A Question Of Time
7. Stripped
8. Here Is The House
9. World Full Of Nothing
10. Dressed In Black
11. New Dress



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod