Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP  |  STUDIO

Commentaires (3)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore

DEPECHE MODE - Exciter (2001)
Par SEIJITSU le 1er Août 2011          Consultée 2326 fois

Et voilà, les années 90 sont enfin terminées pour DEPECHE MODE. Le groupe est finalement sorti indemne de tous ses déboires et de ses crises alors qu’il était au bord de l’implosion au milieu de ses fameuses années 90. Une renaissance qui n’a pas été sans perte, Alan Wilder est parti et Dave Gahan a frôlé la mort avec quelques overdoses en tous genres. Cette situation particulière avait pourtant été bénéfique artistiquement parlant, car DM avait accouché (dans la douleur certes) en 1997 d’un album sombre et parfois presque glauque, très personnel du nom de Ultra qui oeuvrait dans une veine plus électro, presque trip-hop ou ambient.
Un son dépouillé et sensible qui n’avait pourtant pas fait l’unanimité à l’époque chez les fans. Une réaction que j’ai un peu de mal à comprendre en raison de la pertinence des climats développé sur ce disque, servi de plus par des compositions de qualité.

Exciter suit le même chemin et n’est qu’une continuité d'Ultra, car dans le fond rien n’a changé. Le son est très épuré, minimaliste et assez lisse, plus que le précédent album d’ailleurs. Dans la forme, c’est cependant assez différent, adieu les ambiances ténébreuses pour un climat plus serein, intimiste et particulièrement lumineux, presque aveuglant comparé à la noirceur de Ultra.
DM a décidé de rendre son nouvel album plus blanc que blanc, alors que son prédécesseur était noir c’est noir (tout comme notre Jojo national). Les guitares électriques ont par contre reculées au profit de bidouillages électroniques et de nappes de claviers… Enfin surtout de bidouillages électroniques. Le responsable de ce chamboulement n’est autre que Mark Bell, l’un des fondateurs du groupe de musique électronique LFO (géniteur des géniaux Frequencies et Advance et aussi producteur de l’album Homogenic de Björk), ce grand monsieur est donc responsable de la production de Exciter qui n'est rien moins qu'impeccable. Elle offre un son clair, propre et presque cristallin et les quelques effet électroniques agréables permettent d’enrichir certaines compositions qui n'étaient que moyennes à la base.

Car le principal problème de Exciter vient sûrement de l’inspiration du groupe. DM a toujours été un caméléon, le groupe a su évoluer d’album en album depuis ces débuts et surprenait souvent. Ici mise à part l’ambiance, rien n’a absolument changé car Exciter n’est qu’un ersatz de Ultra, mou et composé paresseusement. L’album n’est pas mauvais, mais on cherche en vain le morceau qui nous réveillera de ce coma ensoleillé.
La première partie du disque est peut être la plus réussie car c’est celle qui comporte les morceaux les plus intéressants, comme "Dream On", un titre très mignon avec une guitare acoustique. "Shine" où on peut apprécier l’organe vocal de Dave Gahan, ou bien encore "The Dead of Night", le seul morceau du disque qui soit un tant soit peu énergique et sombre. Il en est presque oppressant par moment (ben oui c’est DM, pas Darkthrone) et je retiens aussi le romantique Freelove, où on peut apprécier les arrangements et un refrain très accrocheur.
Le reste est malheureusement assez soporifique à l’exception peut être de "I Feel Loved", un morceau énergique mais poussif par moment car trop taillé pour les clubs.
Le groupe semble donc en pilotage automatique et nous livre des morceaux comme "Breathe", terriblement plat (avec un Martin Gore fade) et il en est de même pour "I Am You". Je sauve cependant la conclusion "Goodnight Lovers" qui est sympathique. On s’aperçoit aussi que des interludes refont leurs apparitions mais ils sont cette fois très dispensables et mièvres par rapport à ceux de Ultra.

Par conséquent, Exciter est un disque facile et peu marquant où DM se contente de servir une recette réchauffée. Heureusement que le dévouement de Mark Bell apporte quelque chose à cet album, sinon il serait tout simplement inintéressant et indigne du groupe, si ce son particulier n’était présent.
Et pourtant on a du mal à y croire au début, mais on fini par reconnaître malheureusement qu'Exciter est un album presque médiocre, juste moyen. Un album qui plaira peut être aux amateurs de musique pop électronique froide ou bien de trip hop.
Pour moi c’est une déception.

A lire aussi en NEW-WAVE par SEIJITSU :


NEW ORDER
Low-life (1985)
Essai transformé.




COCTEAU TWINS
Head Over Heels (1983)
Dream pop gothique en mutation.


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
   ARP2600
   BIONIC2802
   STREETCLEANER

 
   (4 chroniques)



- Dave Gahan
- Martin Gore
- Andrew Fletcher


1. Dream On
2. Shine
3. The Sweetest Condition
4. When The Body Speaks
5. The Dead Of Night
6. Love Theme
7. Freelove
8. Comatose
9. I Feel Loved
10. Breathe
11. Easy Tiger
12. I Am You
13. Goodnight Lovers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod