Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  REMIX

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore

DEPECHE MODE - The Remixes (81-04) (2004)
Par BNJ le 3 Décembre 2004          Consultée 4518 fois

Loués soient les fans ! Attention, il ne faut pas lire dans cette accroche « loué soit le public », car dans le cas de Depeche Mode (mais ce n’est pas le seul), il existe une véritable fracture entre le public, celui qui achète les albums et qui rempli les Bercy tous les 4 ans et les fans purs et durs, c'est-à-dire ceux qui crient en se pressant contre les barrières pendant ces mêmes concerts et qui achètent TOUT ce qui existe et qui est estampillé de leur groupe fétiche.

Un fan, c’est gentil (parce que ça consomme) mais ça en demande aussi beaucoup. Alors, quand on est un cadre de chez Mute, qu’on vient de se faire racheter par une major (EMI) et qu’on est préposé à un groupe quasi endormi, il faut se creuser les méninges. Parce que depuis 2001, date de la sortie de « Exciter » (oui, ça fait encore mal…), on ne peut pas dire que Martin Gore et ses amis aient été particulièrement productifs (exception faite de l’excellent « Paper Monster » de Gahan). Mais tout cela n’est pas grave et un cadre de chez Mute se doit d’avoir des idées. Soyez donc remerciés, fans et veuillez avoir l’obligeance d’acheter illico un vague album de reprise (« Counterfeit2 », pour satisfaire l’ego du leader) et sa flopée de single qui vont avec, les tributes qui font toujours plaisir (les français chantent Depeche Mode, les enfants de cœur chantent Depeche Mode, le troisième âge chante Dep……….), le live de la tournée du chanteur maudit (en DVD et CD « spécialement réservés aux fans »), le vieux concert poussiéreux des années dope (« Devotional Tour ») et, aujourd'hui, parce que là, vraiment, il n’y a plus rien d’autre, le triple CD (!!!!!) des remixes.

Le paradoxe de cette affaire, c’est que cette fois, le seul qui sera vraiment perdant dans cette belle affaire de marketing, c’est le fan ! Pourquoi donc ? Hé bien tout simplement parce que c’est le seul qui a déjà tout (ou presque…) ce qu’on peut retrouver dans ce fameux album de remixes. Car le groupe a pris la bonne habitude, depuis très longtemps, de confier à divers artistes la possibilité de remixer leurs principaux titres. Du coup, chaque single du groupe sortait à chaque fois en 3 ou 4 exemplaires (et ce surtout pendant la période « Violator » « Devotion » et « Ultra »), afin de permettre la distribution de tous les remixes produits. Et le bon fan (je le sais, j’en étais…) d’acheter tous ces cd dès le jour de leur sortie.

« The Remixes » est donc, pour le fan, une vraie déception et pour les autres un vrai régal car il propose donc, en 2 volumes (le troisième étant le plus « collector », mais on va en parler…), quelques uns des meilleurs remixes toutes périodes confondues. Et avouons le, il y a du bon. « Policy of truth » de François Kevorkian, le « Home » façon trip-hop suave de Air, la version sur-vitanimée de “Rush” par Jack Dangers, « Useless » par Kruder + Dorfmeister ou encore la version techno progressive de « In Your Room » par Portishead valent largement le détour. On y découvre même deux versions largement supérieures aux originales, à savoir la version acoustique de « Dream On » par Dave Clarke et « Freelove » de DJ Muggs, qui a eu la bonne idée de rajouter de la batterie et de la guitare électrique au titre ! (Tiens comme c’est étrange, il s’agit là de 2 titres du dernier album…). Le reste, plus expérimental (mais pas moins intéressant), devrait séduire le public de manière moins évidente.

Le troisième CD, lui, est plus directement destiné aux fans-qui-ont-déjà-tout puisqu’il propose des versions beaucoup plus rares, voire inédites. On retiendra un imposant « walking in my shoes » aux arrangements hypnotiques, le « it’s no good » techno-indu de Club 69, le délicat « Halo » signé Goldfrapp et surtout la toute nouvelle version de « Enjoy the Silence », que l’on entend un peu partout, et qui s’offre le privilège de transformer cette perle électro-pop en titre rock ultra efficace.

Pas vraiment indispensable, cet album de remixes devrait pourtant satisfaire le fan retardataire. Mais le groupe (et la maison de disque) ne pourra pas éternellement vivre sur son passé et son fond de catalogue. Car même la patience des fans n’est pas infinie. Heureusement, le groupe entre en studio en janvier prochain, avec un nouveau producteur (Ben Hillier) et un véritable prochain album studio devrait nous arriver en fin d’année. Allez, fan, ta patience sera bientôt récompensée !

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par BNJ :


Sebastien SCHULLER
Happiness (2005)
La bande son parfaite




Alan PARSONS
A Valid Path (2004)
La renaissance... enfin !


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
  N/A



Non disponible


1. Never Let Me Down Again
2. Personal Jesus
3. Barrel Of A Gun
4. Route 66
5. Useless
6. In Your Room
7. Home
8. Strangelove
9. I Feel You
10. Just Can’t Get Enough
11. Halo
12. Enjoy The Silence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod