Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK-PROG-BRETON  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Glenmor, An Triskell , Wurtemberg, Machin
- Membre : Magma, Alan Simon , René Werneer , Belshama
 

 Site Officiel (2066)
 Musique Progressive Bretonne (524)

TRI YANN - 50 Ans De Scene (2019)
Par MARCO STIVELL le 24 Novembre 2019          Consultée 581 fois

Peut-être est-ce bien la dernière. La tournée Kenavo, pour dire un grand salut avant de se plier aux exigences du temps, sans pour autant arrêter de faire de la musique : ont-ils, comme Alan STIVELL, encore cinq ou six albums dans leur besace ? La tournée, étalée jusque fin mars 2020, prévoit deux dates en Allemagne et dans différentes villes françaises, une à l'Olympia et bien sûr, à la Cité des Congrés de Nantes, à la maison.

Peut-être est-ce la dernière fois que l'on voit les solides TRI YANN avancer tous ensemble d'aussi belle manière pour donner du plaisir à leur public, le mieux privilégié de la planète. Pensez un peu, cinquante années de carrière ininterrompues, un ensemble de huit personnes présentes (selon les arrivages) depuis 1999, 1990, 1976, et 1970 pour les trois enchanteurs en chefs, liés par un contrat magique... Public privilégié donc.

Public bien montré sur le DVD paru ce mois-ci de novembre, car il n'y a pas à tergiverser, c'est lui qui, du coffret, garde la plus haute importance. Le CD est pratique pour diverses raisons, en voiture notamment... Comment ça, les voitures aujourd'hui, sont équipées de radios qui, en plus de vous agresser à peine le contact allumé, n'ont plus de lecteur CD ? Non, je n'ai pas le "blou-tousse". On n'arrête pas le progrès, hein ? Par ma foi, tout dépend dans quel sens il va...

Et puis il faut reconnaître que le CD, ne pouvant accueillir 1h45 de spectacle, est tronqué (toute la partie allant de "Marie-Jeanne-Gabrielle" au "Retour de la Croisade" inclus a disparu). Un DVD live reste plus généreux, complet. Et puis un concert de TRI YANN, ça se vit en images. Parce que même pour un passionné (beaucoup trop) tardif, le positionnement en concert n'aide pas toujours à être au plus près de la scène, à bien voir les musiciens-magiciens dans leur élément, que ce soit au Pasino d'Aix-en-Provence en mars 2011, à la Cité des Congrés de Nantes en mai 2017, ou dans des cadres somptueux comme les Roches Celtiques avec la Loire qui passe en bas, près de Saint-Etienne en juillet 2014 ou le Théâtre Antique d'Orange en août 2018...

Là, c'est parfait. On remercie les personnes s'occupant de la réalisation, montrant bien, en ce 20 juillet 2019, le public du festival des Nuits Salines à Batz-sur-Mer, autant que les chanteurs, les instrumentistes, de belles vues d'ensemble et des plans rapprochés, avec un son adapté. On ne sait pas toujours que c'est Konan Mevel qui joue le solo de "La bomme fam au courti", avec un whistle au son proche de la guitare électrique saturée. On assiste à un "Le soleil est noir" puissant, en apesanteur, tant et si bien que Jean-Louis Jossic, habité, met du temps à relancer un couplet.

Le même Jean-Louis Jossic qui a sans doute écrit les avertissements très drôles qui retardent l'arrivée du menu racine du DVD, en voulant justifier les costumes (pour le reste ensuite, les contes toujours appréciés, pour Johnnie, pour les Néréides...). Le même qui partage de façon très émouvante ces "Six couleurs du monde" avec Jean-Paul Corbineau. Le même Jean-Paul Corbineau qui propose un "Les rives du Loch Lomond" splendide, sur le même air traditionnel déjà repris par RUNRIG et tant d'autres, mais dans le style Café du Bon Coin. Le même Jean-Paul Corbineau qui mène les arrangements acoustiques de "Pelot d'Hennebont" avec le troisième Jean, Chocun au banjo... Le même Jean Chocun mieux présent que jamais au chant lead ("Far Away From Skye", "Tri Martolod gourfenn" etc), tant mieux...

D'un côté, on a l'anniversaire des 50 ans, avec une mise en avant naturelle du premier album, "Filles des forges" et "Johnny Monfarleau" compris, avec des arrangements lumineux, mais aussi "Tri Martolod" dans une version proche de celle de STIVELL. De l'autre, le dernier album en date, La Belle Enchantée (2016), toujours aussi exceptionnel, dont les morceaux sont portés par les rythmiques puissantes de Gérard Goron et Jean-Luc Chevalier, les effets de Freddy Bourgeois ("Far Away From Skye", le harmo-mélodica de "Johnny Monfarleau").

TRI YANN, c'est aussi un son, et on goûte cette "lourdeur" ("Kan ar Kann", "La bonne fam au courti", "L'ermite et le connétable") comme la beauté de ce que font Christophe Péloil et Konan Mével, conjointement ou non ("Tri Martolod", "J'ai croisé les Néréides" qui donne toujours autant de frissons dès l'intro). Quelle musicalité, dans les voix aussi toujours, avec les Trois Jean qui nous tiennent en haleine sur "Fransozig", sur "Vivre Johnnie vivre" !

Toutes ces choses là, on a beau les connaître, les savoir par cœur, ce DVD nous montre combien il est bon de les retrouver à chaque fois. Même les tubes ultra-entendus et qui, en cette tournée d'adieu, occupent une grande place somme toute logique. Le CD enchaîne "Les prisons de Nantes" avec "Les filles des forges", pas le DVD. Les voix sortent parfois de leur trajectoire mélodique ou anticipent trop certains enchaînements, pas grave. Et même si le joli "Divent an Dour" aurait exceptionnellement pu laisser sa place à un autre titre de Marines (2003), même si on aurait aimé plus de surprises, piochées dans des albums moins connus (il y a au moins un extrait de Rummadoù, "Le retour de la croisade", pas le plus évident, tant mieux !), c'est du bonheur, de bout en bout.

Si ce groupe a tant tenu (et le peut encore), on le comprend à l'écoute de "Si mort a mors", des shuffles diablement blues de "L'ermite et le connétable" (sans parler des descentes d'orgue maléfiques) et du "Chasseur de temps" (version exceptionnelle à Orange l'an dernier avec les lumières et ombres guerrières sur les murs du Théâtre Antique), de l'envolée instrumentale de "Pelot d'Hennebont", de la remontée fiévreuse du "Kan ar Kann", de la liesse sur "Je m'en vas"... Et les costumes, la complicité avec le public ! TRI YANN n'est pas mon collectif éternel favori après GENESIS pour rien, si l'on ajoute la qualité des chansons, les contes, la sympathie qu'il véhicule !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


FAIRPORT CONVENTION
Old New Borrowed Blue (1996)
Fairport live, studio et, avant tout, acoustique




Siân JAMES
Distaw (1993)
Encore un peu de douceur...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Jean Chocun (chant, banjo, bouzouki, guitare acoustique)
- Jean-paul Corbineau (chant, guitare acoustique)
- Jean-louis Jossic (chant, psaltérion)
- Gérard Goron (batterie, percussions, chant)
- Jean-luc Chevalier (guitares, basse)
- Konan Mevel (flûtes, cornemuses)
- Freddy Bourgeois (claviers, mélodica, chant)
- Christophe Péloil (violon, basse, chant)


- cd
1. Far Away From Skye
2. Tri Martolod-gourfenn
3. Les Rives Du Loch Lomond
4. La Bonne Fam Au Courti
5. Pelot D'hennebont
6. Le Soleil Est Noir
7. Johnny Monfarleau
8. Si Mort A Mors
9. L'ermite Et Le Connétable
10. J'ai Croisé Les Néréides
11. Kan Ar Kann
12. Divent An Dour
13. Le Chasseur De Temps
14. Les Prisons De Nantes
15. Les Filles Des Forges
16. Le Loup, Le Renard, La Jument De Michao Etc...
17. Je M'en Vas

- dvd
1. Far Away From Skye
2. Tri Martolod-gourfenn
3. Marie-jeanne-gabrielle
4. Fransozig
5. Les Six Couleurs Du Monde
6. Vivre Johnnie, Vivre
7. Le Retour De La Croisade
8. Les Rives Du Loch Lomond
9. La Bonne Fam Au Courti
10. Pelot D'hennebont
11. Le Soleil Est Noir
12. Johnny Monfarleau
13. Si Mort A Mors :
14. L'ermite Et Le Connétable
15. J'ai Croisé Les Néréides
16. Divent An Dour
17. Le Chasseur De Temps
18. Les Prisons De Nantes
19. Les Filles Des Forges
20. Le Loup, Le Renard, La Jument De Michao Etc
21. Je M'en Vas



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod