Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Glenmor, An Triskell , Wurtemberg, Machin
- Membre : Magma, Alan Simon , René Werneer
 

 Site Officiel (1837)
 Musique Progressive Bretonne (343)

TRI YANN - Marines (2003)
Par CHIPSTOUILLE le 19 Mars 2005          Consultée 7657 fois

Après avoir arpenté les côtes atlantiques en compagnie du ‘Pélegrin’ en 2001, Tri Yann finit par se jeter à l’eau et sort ‘Marines’, un album consacré entièrement à la mer. Ce thème étant particulièrement lié à la culture bretonne, il était même étonnant que les 3 Jean de Nantes n’aient pas eu l’idée d’un tel concept plus tôt dans leur carrière. La couleur est donc annoncée, tout tournera autour de la grande bleue, ici pourtant représentée en noir. Noir oui, car il s’agit ici de conter les histoires sordides de la mer, celle qui nourrit son homme bien-sûr, mais qui tue également. Tri Yann enfante donc ici d’un de ses albums les plus sombres, très loin du ton jovial classique qui les caractérise.

Qui dit mer bien sûr dit marin, et qui dit marin dit chants marins bien évidement. Tri Yann a donc été en récupérer quelques-uns pour parfaire son nouvel album. Celui-ci commence donc sur une chanson à boire ‘Whisky whisky’. Car bien évidement, l’eau, ça rouille! Et nos compères le savent bien. L’introduction est donc fort entraînante, mais annonce déjà que l’album qui suit sera plus simpliste dans son approche que les précédents.

Le reste de l’album confirmera la tendance, les arrangements se veulent discrets, voir simplistes. Ce qui est regrettable, car du coup, Tri Yann perd un peu de SON style pour plus pratiquer celui des autres, celui de Gilles Servat en tête. Sa participation à l'écriture des textes de "Divent an dour" le confirme. On remarque la même chose en ce qui concerne le fond musical, "Divent an Dour" est d’ailleurs très célèbre puisqu’elle est l’adaptation bretonne du titre "The Water is Wide" déjà repris par Bob Dylan, Joan Baez, Brenda Wooton, Graeme Allright et bien évidement Renaud. Les fans du chanteur français reconnaîtront ici la ballade nord-irlandaise.

L’album souffre également d’un gros défaut, à savoir ses chants marins. Car en effet, qu’il s’agisse de "Lest du diable" ou du "Navire étonnant", on est loin d’être convaincu et les titres qui auraient du être des phares pour le reste de l’album sont plus des ancres qui le tirent vers le fond. "L’épopée de monsieur Cassard" échappe de peu à la planche aux requins, mais est loin de faire souffler le vent sur la voile d’un album qui en a pourtant bien besoin…

Bien sûr, tout n’est pas simple dans le mauvais sens du terme, quelques titres ont retenu mon attention comme "Whisky whisky" ou "Sein 1940". On retiendra également "Marie-Jeanne Gabrielle" pour ses canons poignants où les Tri Yann démontrent une fois de plus leurs talents de chanteurs.

On apprécie également le ‘hit’ de l’album à savoir "La campagne du Belem de 1902" qui vient s’imposer directement à l’inverse de la tendance générale. En effet, cette chanson est un mélange de funk, d’électro et de rock celtique imparable, on y perçoit même quelques touches de prog. Il est d’ailleurs dommage que cet effort d’innovation se réduise à un seul titre. Enfin, le morceau de conclusion, "La complainte de Louis-Marie Jossic" de part ses aspects mystique a lui aussi de quoi vraiment ravir. Ce titre rappelle d’ailleurs l’ambiance mystique du vaisseau de pierre, leur album à ce jour le plus expérimental.

Au final, si ma première impression était plutôt la déception, il faut bien avouer que l’album sait distiller quelques qualités au fil des écoutes. Contrairement à son prédécesseur, l’album ne souffre pas de trop de longueurs et s’écoute donc très facilement. Malheureusement Tri Yann ne propose ici pas grand-chose de neuf (à l’exception d’un titre) et traîne malgré lui quelques titres malvenus.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


Véronique SANSON
Longue Distance (2004)
Toujours plus loin avec Véro




Daniel BALAVOINE
Face Amour/face Amère (1979)
Du grand Daniel, millésime 1979


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   GEGERS
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



- Jean Chocun (choeurs, mandoline, banjo)
- Jean-paul Corbineau (lead vocal, choeurs)
- Jean-louis Jossic (lead vocal, choeurs)
- Gérard Goron (choeurs, batt., percus., mandoloncelle...)
- Jean-luc Chevalier (guitares acoust. et électr., basse)
- Konan Mevel (cornemuse, veuze, northumbrian pipe...)
- Freddy Bourgeois (choeurs, piano, claviers)
- Christophe Peloil (choeurs, violon, alto, basse fretless...)


1. Whisky Whisky
2. Sein 1940
3. Lest Du Diable
4. Divent An Dour
5. L'épopée De Monsieur Cassard
6. Nantillaise
7. Le Naufrage Du Chaland De Jim Boyd
8. Marie-jeanne-gabrielle
9. La Campagne Du Belem De 1902
10. Belle Virginie
11. Le Navire étonnant
12. La Complainte De Louis-marie Jossic



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod