Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK/INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Guru Guru, Neu!, Anguish [intl]
- Style + Membre : Faust Vs Dälek

FAUST - Daumenbruch (2022)
Par WALTERSMOKE le 23 Mars 2022          Consultée 274 fois

FAUST est, en 2022, toujours vivant. Humainement, c’est sûr mais, artistiquement, aussi. Les seules fois où le célèbre groupe allemand n’a rien fait, c’était durant son fameux hiatus des années 80, suffisant pour se faire oublier puis redécouvrir par la nouvelle génération dans les années 90. Plus encore, le groupe se plie encore en quatre pour proposer des expériences permettant de sortir du carcan musical attendu, surtout pour un groupe à deux doigts de l’institution (c’est un problème, ça). Par exemple, un an après son jubilé, FAUST sort Daumenbruch, un album particulier.

Déjà, dès la pochette, ça sent quand même un peu le roussi. Une variation de la pochette du séminal album de 1971, en négatif et avec une main dans une position différente, à savoir un doigt d’honneur en lieu du poing ? Et ce titre, fracture du pouce... En fait, il s’agit à l’origine d’un album créé par Zappi Diermaier, Dirk Dresselhaus et Elke Drapatz. Sans doute une sorte de jam, sans Jean-Hervé Péron donc, et qui a ensuite servi de socle à différents collaborateurs qui ont de facto contribué à un remixage complet de l’oeuvre. Parmi ces 'musiciens additionnels', on trouve du beau monde, à savoir Andrew Unruh et Jochen Arbeit, membres éminents de EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN, et aussi (surtout ?) Gunther Wüsthof ; pour poser la chose, c’est un ex-membre de FAUST, rien que ça ! Le saxophone sur les albums de l’âge d’or, c’est lui !

Gros casting donc, pour un gros album ? On parlait au paragraphe précédent de la référence au premier FAUST, et l’impression se confirme avec la structure de Daumenbruch. Trois morceaux, trois mouvements issus de l’improvisation et retravaillés à l’extrême. La démarche semble la même, mais la direction et surtout le résultat divergent. Sur Daumenbruch, une certaine expertise de la musique est prégnante, et surtout, c’est une forme de calme qui fait force de loi. Enfin, calme... dans le sens industriel du terme. C’est-à-dire un calme froid, menaçant, tout de rouille et de cliquetis, et qui perturbe plus qu’il n’apaise.

Avec Daumenbruch, FAUST se rappelle le passé sans le revivre. Il n’oublie pas qui il est et surtout d’où il vient, mais loin est la tentation de retenter même ce qui avait marché à l’époque. Zappi, Gunther et leurs potes qui, pour certains, sont les héritiers de l’indus allemand proposent certes une musique qui n’a pas forcément quelque chose de profondément original. Tant a été fait dans l’indus depuis les années 70, y compris par FAUST lui-même. Et pourtant, en consolidant sa maîtrise et en prenant l’angle de la matrice studio pour des performances live ébouriffantes (FAUST tourne beaucoup sur scène), la formation convainc et offre une perspective qu’il convient d’embrasser non pas en se disant 'fais-moi rêver' ou 'rappelle-moi le bon vieux temps', mais 'je t’écoute'.

Sans être un indispensable de la discographie de FAUST, Daumenbruch permet de voir que, même plus de 50 ans après sa formation, le groupe de Wümme sait toujours y faire et permet de justifier le fait que parfois, souvent selon certains, la maitrise absolue de l’art et sa priorisation au détriment du profit paient beaucoup, même si tout ne se révèle pas dès la première écoute. FAUST reste définitivement ce poing dans la gueule, à un doigt près.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en INDUS par WALTERSMOKE :


DIE KRUPPS
Stahlwerkrequiem (2016)
Le retour de la symphonie de métal




EINSTüRZENDE NEUBAUTEN
Strategies Against Architecture '80-'83 (1984)
Que du bon (ou presque) dans cette compile !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Zappi Diemaier (batterie)
- Dirk Dresselhaus (basse, guitare)
- Elke Drapatz (batterie)
- Gunther Wüsthof (effets sonores)
- Jochen Arbeit (guitare, loops)
- Uwe Bastiansen (guitare, effet sonores)
- Sonja Kosche (harpe, divers)
- Andrew Unruh (percussions)


1. Weisse Schokolade
2. Default Mood
3. Border River



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod