Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Guru Guru, Neu!, Anguish [intl]
- Style + Membre : Faust Vs Dälek

FAUST - C'est Com... Com... Compliqué (2009)
Par WALTERSMOKE le 1er Mai 2015          Consultée 1944 fois

Que le 12ème album de FAUST (en comptant les collaborations avec Tony CONRAD, DÄLEK et NURSE WITH WOUND) soit bon ou pas, il est une vérité absolue à sortir à son sujet : sa pochette est LAIDE. HORRIBLE. DÉGUEULASSE. Il suffit de la comparer avec les pochettes 'classes' du premier album et de IV, ainsi que celles de Rien et Derbe Respect, Alder pour s'en convaincre. Non non, allez, chassons cette image de notre tête, et parlons du plus intéressant ici, à savoir la musique.

C'est Com... Com... Compliqué est donc le 12ème album de FAUST, et le premier en dix ans réalisé seul. Zappi Diermaier, Jean-Hervé Péron et Amaury Cambuzat sont seuls ('enfin', diront certains fans) pour composer et jouer leurs compositions, que l'on espère au moins bonnes. En effet, si FAUST ne semble plus capable de sortir un chef-d’œuvre, il n'a que rarement déçu, et peut être connu et reconnu comme une valeur sûre.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'album de 2009 est au moins franchement solide. Tout d'abord, la production rend également bien, avec un son propre sans être trop lisse. Par les compositions et le style musical déployé, FAUST revient à un Krautrock certes modernisé, mais dont le lien avec celui de l'âge d'or ne peut pas être nié.

Sur le plan instrumental, C'est Com... Com... Compliqué ne faiblit qu'en de rares moments. L'ouverture "Kundalini Tremolos" est certes très bonne, mais est beaucoup trop longue pour ce qu'elle a à offrir. "Bonjour Gioacchino", qui reprend comme son nom l'indique un extrait de ROSSINI, n'est pour sa part pas très agréable à entendre, mais on est encore loin de la bouillie sonore. Du reste, c'est que du bonheur, du moins instrumentalement parlant.

Le gros souci de l'album (marre de répéter son nom), c'est le chant. Jean-Hervé Péron est peut-être un homme sympa et d'une finesse d'esprit redoutable, mais si tel est le cas, alors ça ne se ressent pas ici. Les textes qu'il signe ici sont tout bonnement trop farfelus pour être encaissés avec le sourire. Le pire réside en le morceau-titre où Péron et Cambuzat délivrent un dialogue aux allures dada et surtout imbuvable tant il est ridicule. Dieu merci, ledit dialogue ne dure pas pendant 13 minutes, et la musique minimale et néanmoins relevée s'impose. Là où le chant passe le mieux, c'est sur "En veux-tu des effets, en voilà", où le délire s'impose tout du long sans être lourd.

En version instrumentale, et avec quelques mélodies et sons supplémentaires en conséquence, il ne fait pas de doute que C'est Com... Com... Compliqué aurait pu faire partie des meilleurs albums de FAUST. Le chant de Péron l'en empêche, mais attention, il ne faut pas jeter l'album non plus ni le prendre en se bouchant le nez : il reste encore bien appréciable, le manque d'accessibilité en plus. Mais ce défaut sera bien corrigé dès l'album suivant, le plus qu'honorable Something Dirty.

A lire aussi en KRAUTROCK par WALTERSMOKE :


OUT OF FOCUS
Out Of Focus (1971)
De plus en plus prometteur




FAUST
Punkt. (2022)
Point final ?


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Jean-hervé Péron (basse, chant)
- Werner 'zappi' Diermaier (batterie, percussions)
- Amaury Cambuzat (guitare, claviers)


1. Kundalini Tremolos
2. Accroché à Tes Lèvres
3. Ce Chemin Est Le Bon
4. Stimmen
5. Petits Sons Appétissants
6. Bonjour Gioacchino
7. En Veux-tu Des Effets, En Voilà
8. Lass Mich (version Originale)
9. C'est Com... Com... Compliqué



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod