Recherche avancée       Liste groupes



      
AMERICANA  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : John Mellencamp , Bruce Springsteen , Tom Petty & The Heartbreakers , Rory Block

Bonnie RAITT - Just Like That (2022)
Par ERWIN le 13 Mai 2022          Consultée 997 fois

Voyez donc ce temps qui ne passe pas pareil pour tout le monde ! Bonnie RAITT a 73 printemps les gars, ça vous en bouche un coin pas vrai ? Elle a toujours très belle allure et sa chère stratocaster brownie en main, elle ne craint pas grand monde sur scène, tant elle irradie de charisme et de plénitude. Très militante elle a comme beaucoup perdu espoir de jamais mener Bernie Sanders à la tête de sa nation… Hélas, on n’est pas sorti de l’auberge de ce point de vue ! Nous sommes ici face à son dix huitième opus, la route s’est tracée depuis le début des seventies, quelle carrière ! On trouve peu de monde pour dire du mal de la rouquine à la mèche blanche de toutes manières, la moitié des nanas rock stars se réclament de son influence – comme dit Sheryl CROW "I Wanna be Bonnie Raitt" - et l’autre moitié la respecte profondément, c’est ce qui s’appelle faire l’unanimité !

C’est "Made Up Mind" qui est chargé de porter la bonne nouvelle dans les charts pour débuter. Clairement, le style s’est épuré et désormais ne reste plus que le blend de folk, blues et country que les américains aiment appeler Americana, l’Heartland rock sous sa forme la plus yankee. Et il n’y a pas de doutes, cette 'tite rythmique serrée, ces licks de guitare, cet ensemble smooth, on évolue dans le registre de Bruce SPRINGSTEEN et de John MELLENCAMP. La voix légèrement éraillée aujourd’hui fait merveille, de même que la slide, discrète mais incontournable, Bonnie tu nous enchantes ! Puis ça nous donne "Livin’ For The Ones" quand Bonnie souhaite remuer un peu son monde, le John et le Bruce précédemment cité ne font pas mieux !

Ce petit lick d’orgue qui drive "Something’s Got A Hold Of My Heart" est aussi une vraie petite merveille. C’est cool, on juste envie de s’espatarrer sur un canapé et de se laisser aller à des vagabondages oniriques… Pour moi c’est tout l’intérêt de la musique, plonger dans une transe extatique. Ce titre pop passe magnifiquement, et la slide de mettre tout le monde d’accord. Ah cette constante de notre Bonnie de toujours nous fourguer un titre à consonances rocksteady avec des vibrations exotiques, c’est toujours surprenant, cette fois, bien sur, ça reste bluesy en plus du reste et c’est vachement sympa, ça s’appelle "Love So Strong" et c’est super fendard. Cette rythmique de gratte est à se damner !

Beaucoup de morceaux atmosphériques : La basse soul de James Hutchinson lance "Here Comes Love", ou, dans une ambiance d’un autre âge, la chanteuse prend le titre à bras le corps pour une performance superbe, une sacrée performance, et tout ça sans se prendre au sérieux, c’est grande classe ! Et un vrai blues lent, un ! "Blame It On Me" est là pour ça ! Vous voulez savoir ce que ça donne hein ? Bah une forme d’extase, comme je vous le disais pus haut les gars, ambiance, voix, grattes et originalité, tout ça au même endroit, c’est beau. La séparation est un thème récurrent chez Bonnie, alors "When We Say Goodnight" sonne Sheryl CROW à donf, ou encore une fois, serait-ce le contraire ? Il faudra poser la question à la jolie blondinette. Laissez vous bercer par cette portion ou seules subsiste la batterie et la voix de Bonnie, absolument magnifique.

L’artiste s’est pointée avec trois compos sous le bras pour enregistrer cet album : elle fait la preuve de tout son art sur la tendre "Just Like That", comme un certain Bruce dans les seventies sur l’immaculé Nebraska. On est tout poche de "Highway Patrol Man", chef d’oeuvre du Boss, ça vous situe le niveau. Ce titre éponyme est superbe et Bonnie assure comme la taulière qu’elle est aujourd’hui. Puis de jolies accords aérés forment l’ossature de la folky "Down The Hall", sur laquelle Bonnie chante avec beaucoup de coeur. Elle y est toute seule avec quelques nappes d’orgue. Charmant non ? Un petit coup de mou, moins bien si vous préférez avec "Waitin’ For You To Blow", au rythme plus funky mais qui me laisse sur ma faim.

Et bien et bien ! Ne serait-ce pas là le meilleur album de Bonnie RAITT ? Beaucoup de diversité et de maîtrise tout au long de cet opus qui ne laisse rien passer. On est sans cesse au top, Bonnie assume son statut de leader quel que soit le genre abordé et c’est drôlement fort. Par instants on a même l’impression qu’elle fait mieux que ses collègues masculins, le boss et le cougar pour ne pas les nommer et trop me faire lyncher ! Donc pour tout ceux qui aiment le genre, qu’ils se ruent sur cet album, Bonnie n’est clairement pas assez soutenu de ce coté ci de l’Atlantique. Un 4 surpuissant qui mérite largement la sélection et pourrait même se transformer en cinq avec le recul. Un instant de belle félicité passé avec une guitariste chanteuse rouquine, ça le fait les gars, allez-y les yeux fermés !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Chris REA
Espresso Logic (1993)
C'est le café !




COLD CHISEL
Blood Moon (2019)
La classe à l'état pur


Marquez et partagez







 
   ERWIN

 
  N/A



- Bonnie Raitt (chant-guitare)
- Kenny Greenberg (guitare)
- Glen Patscha (orgue)
- James Hutchinson (basse)
- Ricky Fataar (batterie)


1. Made Up Mind
2. Something’s Got A Hold Of My Heart
3. Livin’ For The Ones
4. Just Like That
5. When We Say Goodnight
6. Waitin’ For You To Blow
7. Blame It On Me
8. Love So Strong
9. Here Comes Love
10. Down The Hall



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod