Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES COUNTRY FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : John Mellencamp , Bruce Springsteen , Tom Petty & The Heartbreakers , Rory Block

Bonnie RAITT - The Glow (1979)
Par ERWIN le 24 Janvier 2022          Consultée 659 fois

Pour l’année de ses trente ans, on peut légitimement assumer que Bonnie RAIIT a désormais trouvé son style. Voyez cette photo de couverture ou elle assume son nouveau look avec aplomb : elle fait chanteuse de country comme ça avec cette grande mèche à la Véronica Lake lui barrant le visage – pas d’explication, googleisez les djeuns ! - , et c’est ainsi aujourd’hui que tout le monde la connait. Bonnie rame toujours pour la reconnaissance, mais pour l’histoire il s’agit de l’un des premiers albums enregistrés digitalement, et oui, nous rentrons en pleine modernité à l’orée des années quatre vingts !

C’est le grand Isaac HAYES qui a écrit "I Thank You", popularisé en 69 par SAM & DAVE. La version de Bonnie est dans la droite lignée de celle des texans de ZZ TOP, dynamique et finalement très rock, avec grosses guitares à l’appui. On reste avec HAYES sur le blues crépusculaire "Your Good Thing", dans un genre radicalement différent mais toujours nanti de ce shuffle funky, on reconnaît la patte du maître ! Et la voix de Bonnie qui fait toute la différence, quelle douceur ! J’ai tendance à la préférer à la version originale de Mable JOHN en 66.

Cela faisait un bail que nous n’avions pas eu une composition de Bonnie à nous mettre entre les oreilles, alors la présence de "Standin By The Same Old Love" signifie clairement pour moi une prise de conscience pour l’artiste ainsi qu’un regain de confiance, et il en faut pour réussir dans ce job ! On oscille entre blues et rock avec beaucoup de bonheur, avec quelques vibes country, du Bonnie dans le texte, et la slide qui retentit avec justesse, quel plaisir ! Devinez qui est là ? Mr Jackson BROWNE bien sur avec sa chanson "Sleep’s Dark And Silent Gate", qui nous ramène à nouveau dans le giron de la pop. On sait déjà à quel point les deux artistes sont proches, et cela ne changera jamais. Cette chanson mid slow est fort jolie, très américaine, et la guitare de Waddy Wachtel y retentit de belle manière.

On reste super smooth sur l’éponyme "The Glow", Bonnie y évoque la dépendance à l’alcool et le rythme de vie dont elle s’est entichée depuis ses débuts et quelle voix ! Tout ceci est fort jazzy et super bien foutu ! On reste dans un trip très laidback sur "Wild For You Baby" sur laquelle je recommande en particulier le très joli solo de slide. La reprise de Mary WELLS "Bye Bye Baby" est tout à fait respectable, l’harmonica y retentit à merveille, lui donnant ainsi une identité plus traditionnelle que sur l’originale R’n’B. La reprise de Tracy NELSON "Best Old Friend" se déroule bien, à l’unisson du reste de l’album. On reste dans une vibe rock, parfois plus country, blues ou folk suivant les cas.

Quelques surprises : Bobby TROUP a composé une chanson que LITTLE RICHARD - et de nombreux autres - s’est chargé de rendre immortelle, alors il s’agit à la base d’une histoire de nana, mais Bonnie en a fait une histoire de mecs avec sa version "The Boy Can’t Help It". Surprenante au demeurant puisque on entend plutôt un folk crasseux en lieu et place du rock auquel on s’attendait. En revanche, qui aurait parié sur une reprise du séduisant Robert PALMER ? IL y a grand écart non ? Vous trouverez l’originale de "You’re Gonna Get What’s Coming" sur le Double Fun du grand Roberto, et il faut admettre que l’hommage est réussi, du rock à la lisière de l’AOR.

La bonne nouvelle, c’est que Bonnie semble peu à peu délimiter ce qui sera son fond de commerce pour les décennies à venir, un blend de folk de country et de blues, servi par sa douce voix et sa cristalline guitare slide qui vient mettre tout le monde d’accord. Je la trouve à l’aise sur tous les styles mais je suis toujours moins sensible à ses incursions pop et privilégie systématiquement les aspects roots, question de goût bien sur. Mais c’est donc un album de transition à la fois dans l’âge, le look et le genre pratiqué. L’opus ne trouve pas le succès escompté mais Bonnie RAITT trouve quelque consolations dans l’organisation des cinq Muse concert au Madison Square Garden avec tous les ténors de la folk music.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Huey LEWIS AND THE NEWS
Picture This (1982)
Juste la classe !




Robert PALMER
Don't Explain (1990)
Savourez le !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I Thank You
2. Your Good Thing
3. Standin By The Same Old Love
4. Sleep’s Dark And Silent Gate
5. The Glow
6. Bye Bye Baby
7. The Boy Can’t Help It
8. Best Old Friend
9. You’re Gonna Get What’s Coming
10. Wild For You Baby



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod