Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 5)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Blackfield, No-man, Steven Wilson , Japan, King Crimson
- Style + Membre : Steve Hogarth & R. Barbieri

PORCUPINE TREE - On The Sunday Of Life (1991)
Par SEOSAMH le 13 Mai 2004          Consultée 6971 fois

On The Sunday of Life est le premier vrai album de Porcupine Tree, après que Steven Wilson, le guitariste et chanteur du groupe ait fait croire que le groupe existait depuis les année 70, en ayant inventé une histoire au groupe et même des chansons. De fil en aiguille, grâce à cette masquarade, Porcupine Tree a trouvé un contrat avec une maison de disque et a pu vraiment enregistrer.

A l'écoute de cet album, on constate de suite la faiblesse de la production, le son est très renfermé. De plus, on est immédiatement frappé par l'absence de batteur, remplacé par une boite à rythme, ce qui pourrait constituer un choc chez certains. Mais si la musique est d'un bon niveau, on peut passer outre cette faiblesse de moyens.

Le problème est qu'ici, ce n'est pas toujours le cas. Seules quelques chansons se démarquent: "Jupiter Island", qui est très psychédélique et joyeuse, "Radioactive Toy", la chanson la plus rock de l'album, avec de bons gros accords en puissance que ne renierait pas un metalleux, "Linton Samuel Dawson", completement déjantée que l'on croirait sortie d'un jeu video, sur laquelle Wilson trafique sa voix pour donner un résultat assez comique, et "The Long Silence".

Le reste n'est que petites interludes faites de 2-3 accords et de morceaux que l'ont pourrait qualifier de "musique d'ascenceur", c'est à dire mou et répétitif. Si on ajoute à cela la longueur de l'album (71 minutes), on se trouve donc au final avec un album quelque peu soporifique.
Il est donc déconseillé de l'écouter si vous voulez quelque chose pour vous reveiller (dans le cas contraire, il se laisse facilement écouter), les quelques bons morceaux coincés dans l'ascenceur n'y arriveront pas.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par SEOSAMH :


ALIAS EYE
Field Of Names (2001)
Rock progressif




PORCUPINE TREE
In Absentia (2002)
Une réussite vouée à être un album culte


Marquez et partagez





 
   SEOSAMH

 
  N/A



- Steven Wilson (tout)


1. Music For The Head
2. Jupiter Island
3. Third Eye Surfer
4. On The Sunday Of Life...
5. The Nostalgia Factory
6. Space Transmission
7. Message From A Self-destructing Turnip
8. Radioactive Toy
9. Nine Cats
10. Hymn
11. Footprints
12. Linton Samuel Dawson
13. And The Swallows Dance Above The Sun
14. Queen Quotes Crowley
15. No Luck With Rabbits
16. Begonia Seduction Scene
17. This Long Silence
18. It Will Rain For A Million Years



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod