Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Paul Mckenna Band , Runrig, Alistair Ogilvy , Fleadh, Skipinnish

Dougie MACLEAN - Snaigow (1980)
Par GEGERS le 9 Mars 2012          Consultée 721 fois

Il règne sur Snaigow une atmosphère étrange. Vous savez, une de ces ambiances qui vous indiquent qu'ici, l'Histoire a fait son œuvre. Ce petit village du centre-est écossais, coincé entre les Highlands et la vallée de Strathmore (Google Maps est votre ami), a en effet été le témoin de la naissance artistique d'un des plus grands bardes contemporains, Dougie MACLEAN. A Snaigow, le vent et les noms des localités alentour charrient le patrimoine riche et foisonnant du créateur de Caledonia ou de la fameuse pièce « The Gael », qui fut plus tard reprise comme thème principal du film Le Dernier des Mohicans. Mais à Snaigow, on se fiche du pedigree. Ici, ce sont les débuts qui comptent. Plus que l'arrivée, c'est le départ qui a ici toute son importance.

A Snaigow, on apprend à se forger un talent, et à mettre en pratique ses créations. Un peu maladroitement bien sûr, mais on essaye, et en fin de compte, le talent finit toujours par poindre au grand jour et la réussite par montrer le bout de son nez. Celle-ci ne se fait pas attendre d'ailleurs. Dès l'introductive « Rolling home », Dougie MACLEAN met en place les éléments qui le suivront toute sa carrière durant : ballades intimistes laissant la part belle aux guitares acoustiques et aux timides harmonies vocales. Quelques fautes de goûts font simultanément leur apparition, à commencer par un clavier, certes en retrait, mais totalement inutile. A l'heure où, à l'autre bout de l'Ecosse, Runrig fignole son album « tribal » Recovery, célébration de la culture gaélique des Highlands, Dougie épouse totalement la langue anglaise, tout en servant de manière vindicative la culture et la fierté écossaise. Si le barde chante pour se faire comprendre par le plus grand nombre, il n'en reste pas moins un Gael convaincu. « King's command », magnifique ballade marquée par la présence d'un tendre violon, témoigne de cette hargneuse animosité envers le voisin anglais : « Jamais pour l'Angleterre ou son empire je ne lèverai mon épée », nous dit en substance le barde chevelu, auteur une nouvelle fois d'une délectable mélodie.

Les petits pêchés de jeunesse font çà et là leur apparition. Avec « Northern cowboy », morceau façon country US marqué par la présence d'un banjo, ne s'adapte pas du tout au timbre réservé et « organique » de Dougie MACLEAN, mais à Snaigow, on expérimente, cela fait partie de l'apprentissage. Présentant son lot de morceaux traditionnels arrangés (le reel « Mille Brae » et le rythmé et désabusé « Heiland Harry »), ainsi que le premier d'une longue série d'hommages au poète emblématique de l'Écosse, Robert Burns, via l'adaptation du poème « Ye Banks And Braes o'Bonnie Doon », Dougie MACLEAN installe son univers et se prépare à suivre la longue route du succès.

Comme nombre d'autres premiers albums, celui-ci n'est pas indispensable dans la discographie du barde aux cheveux longs. Il règne toujours à Snaigow, néanmoins, cet air de « début », de prémices à quelque chose de grand, qui séduit encore aujourd'hui l'auditeur. Après tout, ce n'est pas la destination qui compte, mais bien le voyage.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


OYSTERBAND
Diamonds On The Water (2014)
La terre pourra trembler, Oysterband sera là




Alexandre POULIN
Le Mouvement Des Marées (2013)
Le renouveau du folk francophone vient du Québec


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Dougie Maclean (guitare, violon, chant)
- Donald Macdougall (guitare)
- Alan Roberts (guitare, banjo)
- Kenny Hadden (flûte)
- Andy Richards (claviers, basse)
- Martin Hadden (basse, piano)


1. Rolling Home
2. King's Command
3. Mill Brae/lassies
4. Northern Cowboy
5. Back To The Island
6. Silently Sad
7. Heiland Harry
8. Ye Banks And Braes O' Bonnie Doon
9. John Mccoll's Reel/alex Campbell Reel
10. Loch Tay Boat Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod