Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Paul Mckenna Band , Runrig, Alistair Ogilvy , Fleadh, Skipinnish

Dougie MACLEAN - On A Wing And A Prayer (1981)
Par GEGERS le 12 Novembre 2012          Consultée 1071 fois

On a Wing And A Prayer est très probablement l'album le plus faible et le moins intéressant de la féconde discographie de Dougie MACLEAN. Le genre d'album que l'on préfère ne pas mentionner, et que l'on ne prend même pas la peine de présenter sur son site officiel. Ce deuxième album de l'artiste écossais est le second publié via le label Plant Life, entreprise menée de front par Nigel Pegrum, alors batteur du groupe Steeleye Span, et qui connut une existence brève (fondé en 1977, le label fut rattaché à la maison de disques Burlington en 1984). En 1980, Dougie est encore un jeune artiste débutant, malléable et ouvert aux influences extérieures. Ainsi, lorsque le label propose au troubadour de pimenter son folk rural, en l'agrémentent de synthétiseurs aux ambiances pop et dance, l'artiste se plie à l'exercice. On ne l'y reprendra plus.

On A Wing And A Prayer est finalement très éloigné de l'univers de prédilection de Dougie MACLEAN. Il suffit de regarder la pochette pour s'en rendre compte. Cette foudre qui s'abat sur la ville est très éloignée des aspirations graphiques et thématiques de l’Écossais. De par sa nationalité, ce dernier est rural, bien plus que citadin, et ne traite que rarement de la métropole Glasgow ou Edimbourg (car, après tout, ce n'est plus vraiment l’Écosse). Et puis la représentation de la foudre, ici présentée comme dangereuse et dévastatrice, n'illustre aucunement les velléités organiques et proches de la nature du jeune artiste. Dès l'emballage, et album a tout faux.

Le contenu est cependant plus nuancé. Nous retrouvons, à l'occasion, quelques uns de ces titres acoustico-folk, tendres et mesurés, qui deviendront la marque de fabrique du chanteur. Ce dernier les agrémentes de lignes de flûte délicates et mélancoliques, et tente de leur apporter une substance et un intérêt que peu parviennent à atteindre. Le sympathique « More Fool I » et son violon sympathique, la sensible « The Long Road » ou « You Don't Have To Cry », parfaitement représentatif de la musique à venir, parviennent aisément à s'extirper du lot.

Pour le reste, force est de reconnaître que l'inutile côtoie le médiocre : « On a wing and prayer » et son clavier tellement daté qu'il fait aujourd'hui sourire, « Let's rock and roll » et ses ambiances disco « boule à facettes », ou « Get me out » et son piano « gros sabots » sont à classer parmi les déceptions majeures d'un album sur lequel la personnalité de Dougie est en conflit permanent avec l'envie de la maison de disque de fabriquer un album destiné à être diffusé en radio. Tant et si bien qu'il ne ressort rien de véritablement intéressant de cet album qui s'impose comme le seul réellement dispensable dans la discographie de Dougie MACLEAN.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Peter HARPER
Peter Harper (2014)
Sculpteur de sons




The KILLIGANS
Another Round For The Strong Of Heart (2012)
Un dernier pour la route ?


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Dougie Maclean (guitare, chant, claviers, violon)
- Phil Milner (basse)
- Nigel Pegrum (batterie, flûte, percussions)
- Andy Richards (piano, claviers)
- John Shayler (violon)
- Ian Cameron Smith (violon)
- Janet Wright (violoncelle)
- Chris Yates (violoncelle)


1. Almost Always Falling
2. On A Wing And A Prayer
3. Cruising
4. Silver And Gold
5. More Fool I
6. The Long Road
7. Sandy Bell's Broadstreet
8. Let's Rock And Roll
9. You Don't Have To Cry
10. Get Me Out



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod