Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Léo Ferre
 

 Site Officiel (300)

Bernard LAVILLIERS - Solo (1991)
Par BAYOU le 10 Février 2015          Consultée 1045 fois

1991 : Lavilliers, avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, s’est fait un peu "instrumentaliser" par Jack Lang, Ministre de la Culture, et comme d’autres chanteurs (Renaud, Le Forestier, Yves Simon…) il est reconnu par les bobos, passe enfin à la télévision (surtout sur Canal+). Bon d’un autre côté c’est mieux que Mireille MATHIEU, Line RENAUD ou plus tard Carla BRUNI. Mais les ors de la République ne sont pas nécessairement la meilleure inspiration pour les textes d’un rebelle, alors Nanard continue d’explorer le vaste monde. Destination Asie.

L’album Solo est enregistré dans différents studios : Paris (studio de la Grande Armée), Toulouse (studio Polygone), Lausanne (studio Prism)et Manille (studio Alta Power Productions) aux Philippines avec les musiciens habituels. Il n’est pas le plus connu du Stéphanois même s’il contient quelques belles chansons.

« Faits Divers » qui ouvre l’album, est un constat très noir sur le monde et ses malheurs, plutôt réussi, en tout cas moins racoleur que d’autres titres traitant de ce sujet, puis on prend la mer avec « Outremer » et surtout « Manila Hotel ». LAVILLIERS est parti en Asie, mais s’il en ramène, comme toujours, des textes, il n’a pas cette fois, assimilé les musiques de ces pays, contrairement à la salsa, au reggae, aux rythmes tropicaux et brésiliens qui enluminaient ses autres albums. On continue dans le trip Philippines avec "Mister H." qui est nettement inférieur, LAVILLIERS, surjouant son personnage de baroudeur errant dans les bars à filles de la capitale.

Après Manille, Saîgon, au moins il nous fait voyager ! Description assez succincte mais réaliste, avec en toile de fond le passé de la ville et le présent qui se nomme Ho Chi Minh City. Et le tour du monde continue avec la compagnie "Lavilliers Charter Ltd", avec "Erevan", au texte assez obscur, qui peut laisser penser à une évocation du massacre des Arméniens, mais c’est très flou, par contre la musique et la dramaturgie sont réussies. Retour en France avec des "Noces de Sang" longuettes et un peu loupées ! Tout comme "Salomé" une douce chanson au piano qui nous engourdit tant le propos est fade. L’album se termine avec deux chansons : "Le temps passe" sur une jeune fille face à l’épreuve du temps et "Jet Lag" qui nous raconte le malheur du voyageur toujours "jet-lagué", ce dont on se contrefout royalement !

Solo est bon, dans sa première face mais sombre peu à peu dans la banalité. De toute évidence, Lavilliers a du mal à se renouveler, les thèmes évoqués sont souvent traités de façon identique à ceux des anciens albums et il n’évite pas un certain bavardage qui ressemble à du remplissage.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Bernard LAVILLIERS
Les Barbares (1976)
Le premier chef d'oeuvre




Bernard LAVILLIERS
Le Stéphanois (1975)
Les grands débuts de Nanard !


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Bernard Lavilliers (chant, guitare)
- Pascal Arroyo (basses)
- ,philippe Leroux (batterie)
- Marco Papazian, (guitare)
- Janick Top (basse)
- ,serge Perathoner (claviers)
- Bernard Paganotti (basse,)


1. Faits Divers
2. Outremer
3. Manila Hotel
4. Mr. H
5. Saïgon
6. Erevan
7. Noces De Sang
8. Salomé
9. Le Temps Passe
10. Jet Lag



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod