Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Léo Ferre
 

 Site Officiel (300)

Bernard LAVILLIERS - Carnets De Bord (2004)
Par BAYOU le 22 Mars 2015          Consultée 1059 fois

Carnets de bord sort en 2004 et on retrouve le Lavilliers voyageur. « Voyageur » est d’ailleurs le titre du premier morceau, quasiment une déclaration/manifeste du voyage selon Saint Bernard.

Enregistré aux quatre coins du monde (France, New York, Kingston…) avec ses musiciens habituels, Pascal Arroyo, Marco Papazian, Cyril Atef, mais aussi Mickey Chung, Robbie Shakespeare, Tyrone Downie, Sly Dunbar, Laurent Gilly plus deux superbes duos avec Césaria Evora et Tiken Jah Fakoly, cet album très world sonne le grand retour du Stéphanois dans la cour des grands.

Après avoir posé le décor, le duo somptueux avec Césaria Evora dans « Elle chante » montre que, s’il s’en donne la peine, Nanard est capable de grandes choses, Et l’enchantement continue avec « l’Eté » bourré de références à Rimbaud et Baudelaire, amour fugace sur une plage exotique en été.

« Guitar Song » est le titre le plus faiblard, mais très vite arrive « Etat des Lieux » constat lucide sur le monde avec une écriture serrée et un refrain obsédant : « Cassé de l'Est/Stressé de l'Ouest/Rusé du Nord/Usé du Sud/Vers quelle certitude/Vers quelle latitude/Vers quelle lassitude/Vers quelle certitude/Aller où ? ».
Comme une réponse, une suite, après avoir évoqué la situation globale du monde, le chanteur rétrécit sa focale et se concentre avec « Silences » sur un fait divers qui se passe juste à côté « De l'autre côté de la rue, des nombres impairs/Hors de portée de vue/Y'a ce mystère/Plus le soleil est dur, plus l'ombre est noire/De l'autre côté du mur, le désespoir... ».
Ici encore, Lavilliers trouve les mots justes, n’en rajoute pas dans le pathos, c’est ciselé, un petit joyau.

« Question de Peau » le deuxième duo avec Tiken Jah Fakoly peut s’écouter comme la suite de « Pigalle la Blanche », dans le XIXème, une arrestation ordinaire, d’un sans-papier, black, qui, comme ses frères, est venu chercher fortune dans l’Europe et n’a trouvé que les flics. Et le refrain qui résume tellement bien la situation : « Arriver, au fond des corridors/Travailler au noir jusqu´à la mort/Clandestins, traqués par la police/Silencieux au bord du précipice »…

Et puis ensuite, une de mes chansons préférées, « La Mort du Che ». Là encore, Lavilliers aurait pu en faire des tonnes, mais au contraire, ses paroles sont réalistes, repoussent toute la récupération qui se prépare « Sur la photo originale, y'a quelqu'un d'autre et un palmier/Mais la légende recadrée, garde l'étoile bien au centre/A Vallegrande, les yeux ouverts/la révolte s'est fait la paire,/Avec ce mort si jeune encore/Qui nous ignore... ». La grande classe !

« Messageries Maritimes » et « Marin… » sont deux chansons qui se complètent, la première sur l’attente d’une femme amoureuse d’un marin parti autour du monde, la musique est superbe, une nostalgie doucereuse émane langoureusement.
Si « Messageries Maritimes » exprime l’attente de la femme restée au port, « Marin… » donne le point de vue de celui qui est parti. La musique est plus frivole, le gars raconte ses voyages, ses rencontres, la vie qui passe, la légèreté, l’aventure, l’oubli, le retour, message envoyé de l’Amérique du Sud à la fille qui attend mais pour lui, c’est juste une autre fille dans un autre port….

Entre les deux, « Brooklyn », hommage à ce superbe quartier de New-York, là encore, pour le voyage, il suffit de franchir le pont pour quitter Manhattan et passer dans le bar de Lavilliers.

Grand album, un des meilleurs de Lavilliers, qui a particulièrement soigné ses textes, qui sont épurés de tous les clichés faciles dont il abuse trop souvent, et puis les musiques sont toutes magistrales.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Rod BARTHET
Les Filles A L'ecoute (2014)
Un talent à découvrir




Bernard LAVILLIERS
Le Stéphanois (1975)
Les grands débuts de Nanard !


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Bernard Lavilliers (chant, guitare)
- Pascal Arroyo (basses)
- Marco Papazian (guitares)
- Cyril Atef (batterie)
- Mickey Chung (claviers)
- Robbie Shakespeare (basses)
- Tyrone Downie (claviers)
- Sly Dunbar (batterie, percussions)
- Laurent Gilly (guitare)
- Césaria Evora (chant)
- Tiken Jah Fakoly (chant)


1. Voyageur
2. Elle Chante
3. L'eté
4. Guitar Song
5. Etat Des Lieux
6. Silences
7. Question De Peau
8. La Mort Du Che
9. Messageries Maritimes
10. Brooklyn
11. Marin...



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod