Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Léo Ferre
 

 Site Officiel (310)

Bernard LAVILLIERS - If (1988)
Par BAYOU le 7 Février 2015          Consultée 1264 fois

Après la réussite de son dernier album Voleur de Feu, Lavilliers deux ans plus tard revient dans les bacs avec If… dont la pochette, qui ressemble au précédent LP est l’œuvre de… Karl Lagerfeld. Bizarre pour un rebelle.
Le titre de l’album est tiré du poème de Rudyard Kipling qui est mis en musique et en ouverture. Étrange de choisir ce texte, très moralisateur, bourré de poncifs et assez lourdaud, Lavilliers nous avait habitué à Ferré, là il donne l’impression de s’acheter un brevet d’honorabilité.

Heureusement, on retrouve vite le baroudeur du monde, mais « Santiago » dont la musique est pompée sur des thèmes de Voleur de Feu, est un peu éculé dans les paroles. Du Lavilliers habituel, mais tout change, avec « On the Road Again » une des grandes chansons de notre Stéphanois. On comprend que l’action se situe en Irlande, mais c’est surtout une invitation au voyage, plus même un hommage à tous les voyageurs, et en particulier aux Irlandais bien sur qui partirent vers le Nouveau Monde pour fuir la famine. Avec cette chanson Lavilliers démontre qu’il est, quand il ne cède pas à la facilité, un immense et merveilleux conteur.

On retombe dans le classique avec « Bad Side » assez rock et vite écoutée, vite oubliée, et on reste dans le ventre mou de l’album avec une vague ballade au tempo latino « Promesses d’un Visage » un poème de Baudelaire, le genre de truc à ne pas écouter en voiture vu le risque important d’endormissement au volant.
Riff de basse lourd, musique latino encore, escale au « Nicaragua » un de ces petits pays d’Amérique Centrale, où la CIA avait posé ses griffes, et où le parti révolutionnaire sandiniste a mené une longue et victorieuse guérilla. Mais le propos de Lavilliers est trop aseptisé pour marquer, pour faire vibrer. Une déception.

Et on continue le voyage touristique avec « Haïti Couleurs » qui contient les mêmes défauts que « Nicaragua ». De nouveau, la plume de Lavilliers se fait très sage, consensuelle, pas vraiment dans ses habitudes.
Avec « Nord et Sud » où le phrasé du chanteur se rapproche par instants du talk over de Gainsbourg, on reste dans la mièvrerie.

Heureusement, « Petit » relève le niveau, avec un texte merveilleux sur les enfants-soldats, poignant avec un arrangement haletant et subtil, l’autre belle réussite de cet opus.
« T’es plus belle que le ciel et la mer » (encore une adaptation d’un poème de Blaise Cendrars cette fois) commence par un monologue et se poursuit assez joliment, un chanson douce, Lavilliers se la joue presque crooner.
« R&B » pour Rouge Baiser est un duo tout comme « Citizen Kane » (avec Victor Lazlo) le second étant plus réussi que le premier.
On termine avec « Cri d’alarme » où Nanard cherche à se faire pardonner auprès d’un dame.
Ce disque est considéré comme l’un des meilleurs de notre gars, mais il me semble quelque peu surestimé, mélangeant la poésie et le carnet de voyages dans un melting-pot assez confus d’où surnagent deux grandes chansons : « On the Road Again » et « Petit ».

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Jean FERRAT
Nuit Et Brouillard (1963)
Disque dominé par une immense chanson !




Rod BARTHET
Les Filles A L'ecoute (2014)
Un talent à découvrir


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Bernard Lavilliers (guitare, chant)
- Erdal Kizilcay (basse)
- Pascal Arroyo (basse)
- Muschi Widmaier (claviers)
- David Mattacks (batterie)
- Joël Widmaier (batterie)
- Philippe Leroux (batterie)
- John Woolloff, (guitare)
- Marc Papazian* (guitare)
- Jean-michel Pinoteau (claviers)
- Les Tambours D'aboudjah (percussions)
- Dominique Mahut (percussion)
- Viktor Lazlo (vocaux)


1. If...
2. Santiago
3. On The Road Again
4. Bad Side
5. Promesses D'un Visage
6. Nicaragua
7. Haïti Couleurs
8. Nord-sud
9. Petit
10. Tu Es Plus Belle Que Le Ciel Et La Mer
11. R & B (rouge Baiser)
12. Citizen Kane
13. Cri D'alarme



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod