Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Maxime Le Forestier , Julien Clerc

Alain SOUCHON - Toto 30 Ans, Rien Que Du Malheur... (1978)
Par MARCO STIVELL le 19 Novembre 2015          Consultée 1058 fois

Toto 30 Ans, Rien Que du Malheur. Titre faussement bavard et qui annonce la couleur. Alain SOUCHON n'a guère envie de sourire, dans cette formule écrite et sur cette pochette qui elle aussi en dit long. Par opposition au rouge et blanc de Jamais Content, on se retrouve ici avec une photo et une typographie bleutée, sur fond noir. Comme certains disques de musique bretonne à l'époque...

Volontaire ou non, le parallèle se retrouve dans le morceau porteur de ce quatrième album, qui a pratiquement réussi à en éclipser le reste du contenu. Et pour cause, il reste tout simplement l'un des plus beaux exemples de variété intelligente, avec des paroles fortes et éloquentes, collant de près à une musique riche et qui évolue, allant même jusqu'à dépasser la durée de neuf minutes !

"Le Bagad de Lann-Bihoué" rend hommage aux formations militaires et musicales bretonnes, formées de section de bombardes, de cornemuses et de tambour écossais. Dans cette pièce fantastique, cet OVNI de la chanson française, on retrouve d'abord l'empreinte SOUCHON, nostalgique et ancrée dans la variété plus ou moins classique, dès l'introduction aux cuivres orchestraux, solennelle et splendide.

Alain le rouquin dialogue avec un monsieur tout le monde ; avec fragilité, il exprime ses regrets de mener une vie contrainte, qu'il n'avait pas voulue, chef de bureau ou autre (l'attaché case, le "costume crétin", le "p'tit caporal de centre commercial"). Sauf que ce monsieur est breton, Lorientais, forcément ! Les souvenirs et les rêves d'enfance se dessinent petit à petit au fur et à mesure que le refrain arrive, la lumière aussi... L'envie de jouer dans un bagad, au milieu des cornemuses, le bagad de Lann-Bihoué, plus ancien de Bretagne encore en service...

SOUCHON est ici mieux que jamais aidé par Laurent VOULZY qui dévoile tout son savoir-faire de compositeur et d'arrangeur. Les couplets et refrains sonnent comme les "Bidon" et autres bluettes pop sautillantes, beatlesiennes et enfantines, tandis qu'Alain va jusqu'à faire utiliser des mots français de manière à coller de près aux sonorités de la langue bretonne ("C'est pas toi qui y es, c'est pas toi qu'est beau"). Un duo de cornemuse – et non une section ! - et des tambours interviennent ensuite pour un an dro, danse du pays vannetais qui s'étire jusqu'à la fin, sur fond de choeurs, de Mellotron et d'orchestre, toujours plus dense, plus hypnotique...

VOULZY, en tant qu'admirateur - et futur ami - d'Alan STIVELL, a tout compris à l'essence de cette musique, et SOUCHON signe une de ses plus belles chansons. Inoubliable ! Toto 30 Ans... contient néanmoins d'autres perles splendides. À commencer par la chanson-titre et son riff de guitare country, avec plein de phrases ironiques qui évoquent le début de la dégénérescence du corps de l'homme... Dans un même style musical léger, en plus joli, "Frenchy Bébé Blues" tire son épingle du jeu. "L'amour en Fuite" se fait aventureux dans les arrangements comme dans l'écriture, un autre sommet quoique plus noir.

De même, "Le Dégoût" annonce une nouvelle ère remplie de synthétiseurs, avec une ambiance lourde et adaptée aux souvenirs de l'enfant soumis à ses peurs. Des arrangements bien d'époque et qui révèlent parfois les limites de la collaboration SOUCHON-VOULZY, comme sur ce "Papa Mambo", amusant au début mais au refrain bien trop rébarbatif et carrément irritant ("On est foutus, on mange trop"...).

"Nouveau" est calqué sur le "Poulaillers' Song" de l'album Jamais Content, toutes guitares dehors et basse d'enfer, avec Lolo très présent dans les choeurs, un tube en force où SOUCHON tourne en dérision son propre statut établi de "nouveau chanteur français". Entièrement écrits par lui-même, "J'étais Pas Là" et le rétro "Cosy Corner" complètent un disque fortement notable pour la qualité de ses chansons et la diversité de ses ambiances.

En fait, le quatrième effort de l'artiste contient des moments très forts, nettement plus que les précédents, mais sa couleur sombre et la finesse inégalée des arrangements de VOULZY le rendent plus difficilement accessible. En outre, il y a quelques choix discutables, de chansons ("Papa Mambo") ou d'agencement qui le rendent moins fluide que le précédent. "Le Bagad de Lann-Bihoué" aurait eu peut-être plus d'impact comme chanson de fin... Malgré tout, on parle d'un essentiel de la chanson française, et qui annonce d'autres grandes idées futures !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alain SOUCHON
C'est Déjà Ça (1993)
Grande référence de la chanson française.




Gaëtane ABRIAL
Cheyenne Song (2008)
Variété française "pas comme les autres"


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Le Bagad De Lann-bihoué
2. Frenchy Bébé Blues
3. Le Dégoût
4. L'amour En Fuite
5. Nouveau
6. Papa Mambo
7. Cosy Corner
8. Toto 30 Ans
9. Lulu
10. J'étais Pas Là
11. Bagad (reprise)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod