Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Maxime Le Forestier , Julien Clerc
- Style + Membre : Laurent Voulzy

Alain SOUCHON - On Avance (1983)
Par MARCO STIVELL le 17 Février 2016          Consultée 2252 fois

On Avance, sixième album d'Alain SOUCHON, met trois ans a être publié. Une grande première pour le chanteur rouquin qui mène désormais une activité plénière, diversifiée (il est également acteur acclamé) et dont la reconnaissance du public le place à l'abri du besoin. Toutefois, il lui manque encore quelque chose - deux ou trois albums ! -, pour entrer au Panthéon de la chanson française.

Surtout, avec ce disque, il se lance pour la première fois sans l'appui de son grand ami Laurent VOULZY qui n'est jamais bien loin (il signe une composition). Il s'en remet à ses musiciens, l'arrangeur Yves Martin, le bassiste Guy Delacroix, le batteur Joe Hammer, bien connu pour sa complicité avec Daniel BALAVOINE et ses accointances avec le synthétiseur-échantillonneur Fairlight CMI.

On reconnaît les sons caractéristiques et expérimentaux de ce joujou à l'époque fort moderne sur "Sardine". SOUCHON peut également se lâcher du côté des paroles, entre sentiments d'amour contrastés et comparaisons toutes personnelles (le coeur et la boite de sardines, qui y aurait pensé ?). Ce sixième disque nous est néanmoins souvent vendu comme peu enclin à suivre la mode 80's, à laquelle nombre de chanteurs français ont déjà succombé.

Par opposition au riff de guitare Rickenbaker habituel du copain Lolo, c'est le son chaud de ces années 81-83 que l'on perçoit dès le départ avec basse et piano Fender Rhodes, omniprésents ensuite. Les mêmes éléments que chez Julien CLERC, GOLDMAN pour son deuxième album... Un côté soft-pop à la française, plus ou moins réussi car les efforts respectifs de ces artistes ne sont pas nécessairement les meilleurs, et cela concerne également On Avance.

Alain SOUCHON compose lui-même et comme d'ordinaire une poignée de titres. Le premier, "Casablanca", dont le texte est co-écrit avec David McNeil (fils du peintre Marc Chagall et grand ami de nombreux chanteurs français), emploie forcément des réminiscences du classique du 7ème art par Michael Curtiz, avec Ingrid Bergman et Humphrey Bogart. Une jolie mélodie "à l'ancienne" et quelques cuivres suffisent pour habiller des paroles fortement évocatrices, y compris pour le chanteur bien qu'il a peu connu ce port où il est né.

Le reste du temps, pour pallier l'absence de VOULZY, SOUCHON laisse d'abord à son arrangeur Yves Martin le soin de placer sur "Billy M'aime" quelques ruptures savantes, menées tambour battant par une basse décidément très à l'avenant, afin de mieux singer l'ère Reagan et la nouvelle tournure prise par la Guerre Froide en ce milieu d'années 80.

Puis il y a la présence d'un autre grand bonhomme, voix montante de la variété populaire "de luxe" – et pourtant resté méconnu du grand public – Louis CHEDID, qui vient prêter main forte au rouquin sur deux titres, parmi les meilleurs du disque. Sa fibre douce élégante, blues et vaguement latino offre un ton musical très seyant aux paroles adultes et réalistes d'Alain sur "On Avance", plus positives qu'avant et directement adressées au plus grand nombre. Un classique.

Avec sa couleur reggae-caribéenne, "Les Papas des Bébés" est aussi fortement caractéristique de ces années-là. Rehaussé de paroles amusantes et rythmiques, il donne naturellement le sourire. Après CHEDID, on retrouve l'ami JONASZ à la fin sur "On Est Si Beau" qu'il compose, le titre le plus long et le moins réussi ; simple question de goût personnel. Il est étonnant que VOULZY, pour sa seule contribution, soit absent de "Lennon Kaput Valse", hommage tardif mais subtil, beau et plein de nostalgie à l'ex-BEATLES parti trop vite...

Ce disque est riche d'une ambiance soft qui favorise quelques contrastes ("Sardine" et le splendide titre d'avant "Lettres aux Dames" en piano-voix) et contient de grandes chansons, ne serait-ce qu'"On Avance". Dans un registre similaire, SOUCHON fera bien mieux cinq ans plus tard...

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alain SOUCHON
Ultra Moderne Solitude (1988)
Pop-soft et ultra inspirée




SHEILA
Seulement Pour Toi (2002)
Réenregistrements bienvenus.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. On Avance
2. Casablanca
3. Billy M'aime
4. Lily Peter
5. Les Papas Des Bébés
6. Lennon Kaput Valse
7. Saute En L'air
8. Lettre Aux Dames
9. Sardine
10. On Est Si Beau (en Duo Avec Michel Jonasz)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod