Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Maxime Le Forestier , Julien Clerc

Alain SOUCHON - Ultra Moderne Solitude (1988)
Par MARCO STIVELL le 26 Avril 2016          Consultée 1327 fois

En 1984, quelques mois avant la sortie de C'est Comme Vous Voulez, Alain SOUCHON, non pas le chanteur ni même l'acteur, mais l'aviateur passionné, avait battu un record historique pour une traversée de la Manche en un temps réduit. Trois ans plus tard, le chanteur retourne en Angleterre pour enregistrer partiellement un album qui nous donne, à notre tour, l'envie d'avoir "la tête dans les nuages"...

Et pour cause, Ultra Moderne Solitude, sorti en 1988 est son meilleur album, ou disons un de ses deux ou trois meilleurs, avec le suivant. Il aura fallu quinze ans à SOUCHON pour s'imposer parmi les plus grands chanteurs français, en dépit d'un talent déjà fort et parsemé sur les albums précédents. Il conservera ce statut grâce à une période dorée de quinze ans environ et en se contentant du strict minimum : trois albums, trois live.

SOUCHON le décrit noir et austère, mais de toute évidence, son huitième album s'éloigne avec largesse de la lourdeur musicale du précédent. Le son est fortement réverbéré, mais très clair, presque acoustique, et cela confère une beauté plus grande encore aux mélodies aériennes, splendides. Laurent VOULZY en est responsable pour un tiers, mais SOUCHON doit d'abord à lui-même, ainsi qu'à ses musiciens, la réussite totale de cet opus.

En effet, sur ce travail d'orfèvre, filon à l'anglaise complété à Bruxelles et aux studios +30 de Paris, les mélodies sont le maître mot, au détriment d'une prose retenue mais pas moins marquante qu'avant. SOUCHON pose un regard pessimiste sur le monde moderne, celui des hautes sphères ("Les cadors on les retrouve aux belles places... Nickel !", quelques mots et un peu d'argot suffisent), puis celui de l'amour. Perdu, sans repères, "j'attends quelqu'un", chante-t-il à propos d'un sentiment déçu avec aisance par le temps, confiné à cette "ultra moderne solitude".

Quelle "comédie" ! Le grand sablier, l'incompréhension entre l'homme et la femme, une véritable tragédie humaine. Cela devient une obsession sur le magnifique "On Se Cache des Choses" et sur le titre en duo avec Jane Birkin, bande originale du film Comédie de Jacques Doillon dont ils partagent également l'affiche. En proie aux vicissitudes, l'auteur s'accroche comme il peut à ses rêves sur "Normandie Lusitania", au parfum de son adolescence à travers les visages des belles actrices, Louise Brooks, Ava Gardner, Audrey Hepburn...

Dès la première chanson de l'album, l'écriture mesurée du rouquin nous saisit par une finesse qui n'a d'égale que celle des phrases de notes. "Pourquoi ces rivières...", voix et refrain en dentelle... "La beauté d'Ava Gardner"... Ces tournures textuelles entêtantes se fondent à merveille dans un ensemble musical taillé sur mesure. Les synthétiseurs vaporeux, les arpèges aquatiques de guitares en mode "Grand Bleu", les cordes factices mais pourtant délicieuses et rétro de la ritournelle "Quand Je Serai K.O."...

Après tout, derrière SOUCHON, il y a la crème des musiciens anglais : Mickey Feat, Charlie Morgan, Hugh Burns, Luis Jardim... "La Chanson Parfaite" rappelle fortement POLICE au moment de "Wrapped Around Your Finger" et fonctionne aussi bien que le piano-voix de "On Se Cache des Choses". Le saxophone de Chris White (DIRE STRAITS), tour à tour alto et soprano, plane comme une caresse au-dessus d'arrangements déjà bien envoûtants.

Le summum est atteint sur "Dandy", rien qu'avec les paroles : "Dandy, elle est dandy / elle affecte une négligence, dandy / Et cette négligence, dandy, et cette nonchalance, dandy, c'est de l'élégance"... Et puis la musique, qui révèle l'unité de tous ces musiciens et requins de studio, y compris l'excellente choriste Linda Taylor. Merci à VOULZY pour sa capacité à écrire des suites d'accords tellement simples et magistrales ! La recette est toujours optimale, et cela continuera encore sur l'album suivant, au même niveau.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Gilles SERVAT
La Liberté Brille Dans La Nuit (1975)
Chanson bretonne à la sauce parisienne




Alain SOUCHON
Au Ras Des Pâquerettes (1999)
Pop française 24 carats.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alain Souchon (chant)
- Laurent Voulzy, Linda Taylor (choeurs)
- Charlie Morgan, Roland Kerridge (batterie)
- Andy Pask, Mickey Feat (basse)
- Hugh Burns, Les Davidson (guitares)
- Mick Parker (claviers)
- Luis Jardim (percussions)
- Chris White (saxophones alto et soprano)
- Jane Birkin (chant sur 'comédie')


1. Ultra Moderne Solitude
2. Les Cadors
3. Quand J'serai K.o.
4. La Chanson Parfaite
5. Comédie (duo Avec Jane Birkin)
6. Dandy
7. J'attends Quelqu'un
8. La Beauté D'ava Gardner
9. Normandie Lusitania
10. On Se Cache Des Choses



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod