Recherche avancée       Liste groupes



      
OPERA-FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Glenmor, An Triskell , Wurtemberg, Machin
- Membre : Magma, Alan Simon , René Werneer
 

 Site Officiel (1863)
 Musique Progressive Bretonne (362)

TRI YANN - Le Vaisseau De Pierre (1988)
Par CHIPSTOUILLE le 2 Juillet 2006          Consultée 9172 fois

Oubliez tout, oubliez le TRI YANN que vous connaissez, oubliez le folklore breton, oubliez la musique, fermez les yeux et écoutez votre respiration reprendre le bruit des vagues s’écrasant sur une falaise. Au bout d'un moment vous ressentirez l'embrun marin, quelques gouttes d'eau salée humecteront votre atmosphère, puis viendra le souffle d’un vent à perdre raison, quelques élucubrations oisives de mouettes égarées, et la douce chaleur d'un soleil dont la réflexion baigne dans l'océan. En rouvrant vos yeux, vous vous retrouverez à Trëhoët, petit village breton imaginaire enclavé dans une baie découpée dans l'écorce discontinue de la côte sauvage.

Le destin de ce village fut couché sur papier par Pierre CHRISTIN concernant le scénario et le célèbre Enki BILAL pour les dessins en 1976. La bande dessinée relate le combat acharné opposant des entrepreneurs aux habitants de Trëhoët à propos d’un projet de transformation du littoral en un St Tropez Breton. L’affrontement sera finalement dominé par un vieil aveugle propriétaire d'un château qui aurait été autrefois "vaisseau de pierre". Le thème étant très proche de leurs diverses préoccupations culturelles, politiques et écologiques, TRI YANN eut donc l'idée d'adapter l'histoire pour en faire un concept album tenant à l'origine sur deux vinyles.

De ce concept naquit un album très original, de même qu'un spectacle visuellement très riche (et malheureusement sans doute trop ambitieux, bien que mené à terme). On avait eu quelques échos sur leur précédents albums (studio et surtout live), le synthétiseur fait alors une irruption fracassante dans le folklore du groupe breton. La musique est également en grande partie composée par celui-ci contrairement aux arrangements habituels de thèmes traditionnels. On ne reconnaît donc plus TRI YANN qui s’envole dès les premières secondes sur quelques nappes de synthé ambiantes introduisant de façon mystique un album au final très électrique, bourré d'effets et d'arrangements divers.

Les fans s’étonneront alors du tournant très mode-erne que prend cet album, entre batterie triggée voir synthétique, orgues poreux, mise en retrait et réverbération sur le chant, basse plaintive (les fameux « ouin-ouin » qui envahiront à mon plus grand regret leur album suivant) et surtout la quasi-absence des instruments traditionnels. Un titre comme "un soir à Trëhoët" se rapproche alors du thème mielleux du film "la boum" (et autres films du genre), on retrouve également l'influence de QUEEN et de son album A kind of magic sur l'instrumentale "Musik Gwen". De même, on retrouve un côté très VANGELIS dans cette façon mystique d'englober l'espace sonore de nappes de synthés sombres et volumineuses. Enfin on pourra remarquer un clin d'oeil évident à leur thème de "Kan ar Kann" de l'album An heol a zo glaz sur "Kan bale ar re varo".

Est-ce pour autant mauvais? Je serais tenté d'affirmer un tonitruant: Non! Car de nombreuses choses sont fort réussies sur cet album, notamment cette influence celtique qui ensorcelle les claviers et leur donne tout leur cachet. Le côté très progressif de l'album pourra plaider en sa défaveur, celui-ci n'étant pas des plus accessibles (les thèmes sont loin d'être tous immédiats, et ils sont très nombreux) mais je suis persuadé que les fans de rock progressif qui ne rechignent pas sur quelques synthés un peu envahissants (AYREON, RUSH, etc.) y trouveront leurs marques. Les fans de musique folklorique seront quant à eux plus que déroutés, quand bien même de nombreux thèmes empruntent régulièrement au style celtique (le final sous forme de Bagad par exemple), mais je les encourage d’autant plus à tenter l’expérience unique en son genre. On retrouvera même quelques titres qui pourraient très bien briguer le statut de "hits", à savoir le chant marin "With a bing-tow-row-row", de même que le très réussi "Le plus dur métier".

Il ne faudrait pas pour autant ignorer la présence d’un très gros raté : "Les guerriers d'une nuit", chanté par Gérard Goron, dénote complètement avec l'esprit très atmosphérique et sombre de l'album (présence de cuivres envahissants pour un mauvais rock franchouillard de bistrot façon années 80). Un autre regret est l’abandon mystérieux de quelques titres pour le pressage sur CD, titres que je n'ai donc malheureusement pas eu l'occasion d'écouter.

Si les choix artistiques de TRI YANN ne plairont donc certainement pas à tout le monde, je vous conseille vivement une écoute de ce CD, si vous connaissez déjà le groupe sous ses aspects traditionnels, le Vaisseau de pierre constitue une oeuvre tellement originale qu'il serait dommage de passer à côté. Toutefois, il ne faudrait pas mettre de côté quelques erreurs de parcours dans les arrangements, et surtout une longueur assez difficile à soutenir (notamment sur les derniers titres moins bons dans l'ensemble que la première partie de l'album plus réussie). Pour autant, Le Vaisseau de Pierre est très fortement conseillé à ceux qui ne rechignent pas sur les ambiances "typiquement prog" formées à coup de synthés bien placés, l' "Opéra-Folk breton" dont le groupe n'est encore aujourd'hui pas peu fier leur tend les bras grands ouverts (à condition qu’ils arrivent à s’en procurer une version, mais ceci est un autre débat…).

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par CHIPSTOUILLE :


TRI YANN
Portraits (1995)
Seznec est innocent

(+ 2 kros-express)



TRI YANN
An Naoned (1972)
Ye jacobites by name, lend an ear, lend an ear

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   GEGERS
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



- Jean Chocun (choeurs, guitare acoustique)
- Jean-paul Corbineau (lead vocal, choeurs)
- Gérard Goron (batteries, prog rythm., choeur, guit. elec.)
- Jean-louis Jossic (lead vocal, choeurs, bombarde)
- Bruno Sabathé (synthétiseurs, choeurs, piano)
- Louis-marie Seveno (basse, violon, flûtes, percus, choeurs)


1. Musik Glaz
2. Digoradur - Ouverture
3. L'abordage De L'avelenn - Les Matins De Chagrin
4. With A Bing Tow-row-row
5. L'ouverture Du Chantier - Sonerezh Koz - Quiemboi
6. Gavotten Nevez War Sujet Mouilc'hi Tromilio
7. Un Soir à Trëhoët
8. Klemnou Ha Meleudi
9. Cantic War Sujet An Anaon
10. Chant Des Anciens
11. Musik Gwenn
12. Le Plus Dur Métier
13. Les Préparatifs Du Déménagement
14. Kimiad Eur Paour Kaez Den Oblijet Da Guitad E Vro
15. Les Guerriers D'une Nuit
16. Histoire Du Bateau Blanc Changé En Goeland
17. Kan Bale Ar Re Varo
18. Gwerz Inimaginabl War Disparti Lestr A Vaen - Fina
19. Les Lambeaux De L'enfance
20. L'en Dro Vert



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod