Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 ...>...>>... 703
Comment poster un commentaire ?


BJÖRK
DEBUT


Le 25 Octobre 2018 par KID66


Tiens j'aurais pu poster exactement le même commentaire, amusant ! J'ai aussi mis des années à apprécier ce Debut. Pour compléter l'analyse en parlant des morceaux, je dirais qu'il est dommage d'y trouver les deux faiblesses que sont "Like Someone In Love" et "Aeroplane". Mais le reste est de qualité, avec une mention spéciale pour la bonus track "Play Dead" qui ne faut surtout pas zapper quand on écoute le disque.





YELLO
STELLA


Le 24 Octobre 2018 par TOI


Oh Yeah ! ça me rappelle toujours les Simpson avec Duffman et son déhanché avec sa ceinture de canettes de bière.





SIMPLE MINDS
NEW GOLD DREAM (81-82-83-84)


Le 24 Octobre 2018 par RICHARD


Je souscrits volontiers à la plupart des commentaires.
Il s'agit sans conteste de l'un des meilleurs albums des Ecossais. Ils ont trouvé sur celui-ci l'équilibre parfait entre titres accrocheurs mais pas encore sans saveur et morceaux moins directs.
Quoi que l'on pense de SIMPLE MINDS, les cinq premiers albums sont de véritables pépites de new wave intelligente .





ENYA
WATERMARK


Le 24 Octobre 2018 par NONO

Pour moi, l'artiste pop/rock ayant le plus d'originalité et de personnalité musicale est sans conteste : Nik Kershaw. Ce mec est un vraie génie : il arrive à se plier à différents styles tout en gardant un style d'arrangements et de mélodies tout-à-fait à lui. Il a sorti en tout 8 albums (le premier datant de 1984 contenant notamment les fameux tubes "wouldn't it be good" puis "the riddle" pour le second album début 1985, et le dernier album datant de 2012), les chansons sont à la fois chacune unique et en même temps aussi abouties et typiques les unes que les autres.
Il arrive à couvrir une étendue allant de la bluette au piano ("So Quiet") jusqu'au véritable heavy-metal ("You might", "Progress") en passant par le reggae ("Roses") et la musique traditionnelle irlandaise ("The riddle").
Jamais je n'ai trouvé d'artiste équivalent, maitrisant autant de styles tout en restant à dominante pop.





ENYA
WATERMARK


Le 24 Octobre 2018 par CLANSMAN57

@Nono:
C'est vrai, certains artistes possèdent une sacrée personnalité, on les reconnaît tout de suite sans connaître le morceau.
C'est ce qui m'est arrivé avec Danko Jones. Alors que je me promenais chez un disquaire en Allemagne, j'ai aussitôt reconnu le bougre sans connaître la chanson diffusée.
Il ne m'en faut pas plus pour dire que le mec possède une personnalité.

On pourra en dire de même pour les compositeurs de musique classique : dans la voiture, j'ai la radio bloquée sur une fréquence classique (bien que j'écoute rarement de la musique dans la voiture, j'aime plus trop), et je me suis surpris à reconnaître une symphonie de Haydn, alors que je ne la connaissais pas, lol!
M'enfin, j'ai eu de la chance, c'était une symphonie de sa période "Sturm und Drang"(sa période de crise que je connais un peu), sinon je n'aurais peut-être pas reconnu sa patte.

En tout cas, c'est ce que je préfère, c'est mieux que de trop ressembler à un/voire plusieurs autre(s).
Problème un peu trop récurrent de nos jours je trouve.





SIMPLE MINDS
SPARKLE IN THE RAIN


Le 24 Octobre 2018 par SQRT(-1)/0


Sparkle In the Rain est parfois déplaisant. Ce style bourrin où ils font du U2 au marteau, au mépris du talent et des qualités perso qu'ils avaient pu montrer dans les albums précédents, est assez décevant.





INDOCHINE
DANCETARIA


Le 24 Octobre 2018 par THIERRY RAOULT


Tout simplement le MEILLEUR album d'Indochine. La production est énorme, le son est extrêmement travaillé. Sans hésiter, 5/5.





ENYA
WATERMARK


Le 24 Octobre 2018 par NONO

@Claismans : Oui, c'est cela : ce procédé d'enregistrement est propre à ENYA, c'est vraiment LA marque de fabrique de ses albums.
Beaucoup d'artistes et groupes ont aussi leur son typique qui les rend uniques et reconnaissables : le son du clavier Wurlitzer pour Supertramp, la guitare de Brian May chez QUEEN, une pop très planante et éthérée pour Donna Lewis, etc.
A tel point que lorsqu'on écoute un titre dont on ne connaît pas l'auteur, il suffit qu'il y ait ces caractéristiques sonores pour immédiatement faire le lien.





ENYA
WATERMARK


Le 24 Octobre 2018 par CLANSMAN57

@ Nono:
Je ne connais pas toute sa discographie, seulement "A Day Without Rain", "Watermark" et là j'ai commencé "Shepherd Moons".
En gros, oui, c'est toujours plus ou moins la même chose, mais perso, ça ne me dérange pas, puisque c'est bien fait et beau.

Disons que ces disques commencent toujours par une instrumentale, qu'on en retrouve quelques unes par la suite (parfois assez courtes), qu'elle propose pas mal de ballades planantes, contrebalancées par des chansons un poil plus grandiloquentes.
Elle utilise effectivement ce procédé de nappes superposées, de même pour sa voix parfois démultipliée et elle ne chante pas qu'en anglais.
C'est la recette Enya, qui débouche sur un résultat très onirique et unique.
Ensuite, si je devais me farcir toute la discographie, peut-être que je finirais par me lasser de cette formule?
C'est la raison pour laquelle je n'ai investi que dans ces trois disques, qui sont les mieux vendus si je me trompe pas.
(Et puis entre nous, je n'achète plus les discographies complètes depuis un moment, je pense qu'avec internet, on peut très bien repérer le nec plus ultra en faisant quelques recherches.)

En bref, si l'auditeur recherche l'évolution à chaque disque, il sera sans doute déçu.
En tout cas, j'adore, ça me fait beaucoup de bien.





BJÖRK
DEBUT


Le 24 Octobre 2018 par DINICED


J'ai mis des années à apprécier cet album.
L'ambiance me plait depuis le début (ha ha) ainsi que la voix de la chanteuse, pleine d'émotion et de force. Par contre, elle n'est jamais sur le rythme, mais alors JAMAIS. Et ça j'ai eu du mal à m'habituer, d'ailleurs je ne suis pas allé plus loin que "Post" avec Björk, ça demande trop de travail...





Mylene FARMER
Désobéissance


Le 24 Octobre 2018 par BAKER

J'ai du mal à rester aussi patient et magnanime lorsque la "chute" est savamment calculée. Ce qui est clairement le cas sur cet album qui pour moi ressemble plus à un tableau croisé dynamique sous Excel ("comment ratisser large sur la bande FM tout en gardant notre fanbase qui va pouvoir troller à qui mieux-mieux") qu'à une véritable envie de mutation artistique.

Des albums ratés après tout une grande majorité d'artistes en ont fait, mais il y a une différence entre rater son essai et renier son talent. Un des commentateurs disait espérer que Farmer ne devienne pas comme Madonna : je pense que ça vient d'arriver hélas.

C'est un divorce, et les divorces ne se finissent pas toujours bien...





Mylene FARMER
Désobéissance


Le 23 Octobre 2018 par AIGLE BLANC

Monsieur Baker,

Si Mylène Farmer vous a apporté du bonheur pendant 30 ans, alors cela mérite bien que vous lui disiez adieu en lui serrant la main quand même. Ce n'est pas comme si elle vous avait procuré du malheur pendant 30 ans.
Ne soyons pas ingrats envers les artistes qui nous ont touchés, séduits et accompagnés dans notre vie pendant des décennies.

Je précise que je ne goûte pas et n'ai jamais goûté l'art musical de Mylène Farmer. Ma défense est donc des plus gratuites et me semble tomber sous le sceaux de l'évidence.





Mylene FARMER
Désobéissance


Le 23 Octobre 2018 par BAKER


Je serai encore plus méchant que mon estimé confrère sur cet album que je viens de m'emplâtrer deux fois in extenso. Première écoute : rage difficilement étouffée voire écoeurement ("Histoire de Fesses", "Prière") ; seconde écoute : peine ; peine de voir un univers musical s'écrouler comme un château de cartes, et celle qui l'a porté à bout de bras pendant 30 ans lui uriner dessus à grands coups de fan-service.

Depuis le décevant Avant que l'Ombre, chaque nouvel album de Farmer me faisait peur ; et aucun ne m'a vraiment plu, mais il y avait toujours des éléments salvateurs. C'est la première fois qu'il n'y en a absolument aucun. Walter dit au revoir à Mylène, je lui dis adieu et ne lui serre même pas la main.

Si vous écoutez Fun ou NRJ, jetez-vous dessus, ça va vous plaire. Dans le cas contraire, ne vous faites pas de mal pour rien, et repassez-vous L'Autre.





Jacques HIGELIN
AUX HEROS DE LA VOLTIGE


Le 23 Octobre 2018 par GOLGOTH 68


Un album que j'ai totalement zappé depuis plusieurs années. Vraiment rien de mémorable dedans... Quant à dire que c'est le plus mauvais d'HIGELIN, pas sûr, il y a eu pire à mon avis ("75") mais clairement un album dispensable





INDOCHINE
INDOCHINE AU ZENITH


Le 23 Octobre 2018 par THIERRY RAOULT


Très bon album live, véritable best-of, tous les titres sont bons sur scène. Le groupe et plus spécialement Nicola Sirkis ont une énergie très communicative. Les percussions ajoutent un plus aux chansons.
J'ai eu l'opportunité de les voir en 86 à Angers et je les ai trouvé très bons, moi qui suis un amateur de hard rock. Bref, 5/5.





ENYA
WATERMARK


Le 23 Octobre 2018 par NONO

@Claismans : Moi aussi j'aime bien Enya, seulement j'ai l'impression qu'elle fait, en gros, toujours la même chanson (?) Peut-être que je me trompe ? En tous cas je connais ses plus grands classiques et j'ai récemment écouté un best-of... c'est magnifique mais on dirait que son procédé voix/nappes de synthé qui se superposent (donnant un résultat sublime et très personnel à elle), est cependant constamment réutilisé à l'identique....





SOLDAT LOUIS
PAVILLON NOIR


Le 23 Octobre 2018 par MARCOLYMPIQUE DE M.

Quelques piques, en nombre décroissant vu que je suis moi-même conscient de ma propre lourdeur (étant donné que vous semblez être attentif, vous l'avez sans doute remarqué), ne sont pas grand-chose face à une réalité autrement "lourde" et qui, elle en revanche, n'est pas près de changer.

Sinon, musicalement, on pourra peut-être connaître votre avis ? Ça nous intéressera toujours !
Bonne journée.





SOLDAT LOUIS
PAVILLON NOIR


Le 23 Octobre 2018 par GAUNT

Ca commence à être lourd, ces piques anti-Paris...





BLUR
THINK TANK


Le 23 Octobre 2018 par ERONE


Le virage "électro" de Blur en fin 90 - début 2000 est ma période préférée du groupe, assez bizarrement. J'aime bien l'album "Blur" pour son côté expérimental prédestinant la création de Gorillaz, "13" est peut-être un peu moins glorieux, mais j'apprécie beaucoup plus "Think Tank" qui justement est dans le prolongement du 1er album de Gorillaz, en y insufflant la veine pop chère à Blur. Si certains titres ont peut-être un peu mal vieilli (Crazy Beat en particulier) le reste est toujours aussi puissant, et surtout l'impressionnante ouverture qu'est "Ambulance".

J'adore ce titre, une de mes pépites rares du groupe. Le rythme déglingué, les choeurs qui élèvent la mélodie, la voix de tête d'Albarn, et ces guitares basses et solistes vrombissantes tranchant les envolées de claviers...

Une vraie réussite d'un album sous-estimé à mon goût, très probablement parce que Graham Coxon ne fait pas partie du casting.





KRAFTWERK
KRAFTWERK


Le 22 Octobre 2018 par AIGLE BLANC

Cher Follow the Tortoise,
Je suis ravi que vous appréciiez l'album Phaedra de Tangerine Dream, mais je ne souscris pas à votre avis à l'emporte pièce qui qualifie de Nawak les albums de Tangerine Dream pré Phaedra. Il est vrai que ce sont des disques difficiles d'accès... et il est vrai aussi que les premiers Kraftwerk sont loin d'être indispensables à l'écoute.
J'espère toutefois qu'un jour vous vous rendrez compte qu'un album comme Atem (1973) de Tangerine Dream, bien qu'antérieur à Phaedra justement, est loin d'être du Nawak. Je le considère pour ma part comme l'un des meilleurs du groupe, toutes périodes confondues.
Vous avez le droit de ne pas apprécier les premières oeuvres de Tangerine Dream, mais je ne peux pas laisser dire que ces disques sont du Nawak. Non !!







Commentaires :  1 ...<<...<... 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 ...>...>>... 703






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod