Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mika, Billy Joel
- Membre : Angelo Branduardi
 

 The Illustrated Elton John Discography (1247)

Elton JOHN - The Captain & The Kid (2006)
Par MARCO STIVELL le 11 Novembre 2011          Consultée 2269 fois

Après tant d'années et de productions à la diversité relative, nous sommes enfin prêts à vous donner la recette d'un album "classique" d'Elton JOHN. Voici les sept points capitaux.

1°) La base des bases : Il vous faut un bon parolier et un bon compositeur. Ce dernier sera toujours le même, un certain Elton JOHN, et il est préférable que le parolier s'appelle Bernie Taupin.

2°) L'écriture : Elton va écrire des musiques et Bernie Taupin des textes dans le même délai, sur une durée un peu plus longue au fur et à mesure que le temps passe. Comprendre qu'après avoir livré plus d'une vingtaine d'albums sur un rythme fort régulier, des débuts surproductifs puis un album par an, les deux personnes vont finir par s'essouffler et ne proposer un album que tous les deux, trois, voire quatre ans, mais vous conviendrez que c'est une longueur ridicule à côté de certains autres artistes, de la variété entre autres.

3°) Le self-hommage album : Après avoir proposé des dizaines d'albums originaux, sans citation particulière, vous allez avoir tendance à puiser dans votre passé, surtout au moment où l'inspiration semble s'essouffler. Trente ans après avoir écrit un album autobiographique baptisé Captain Fantastic and the Brown Dirt Cowboy, vous allez décider de faire un nouveau bilan, avec des chansons traitant des diverses joies et difficultés de cette longue période, en n'oubliant point parce qu'il le faut quand même, un second retour sur vos débuts ("Old 67") parce que ça aussi, c'est la base des bases. Si ce nouvel album s'appelle The Captain & the Kid, c'est en partie parce que vous voulez que l'écho avec le précédent self-hommage album soit marqué, et aussi parce que vous voulez signaler qu'un enfant est arrivé dans votre vie, nouveau protégé d'Elton et de son conjoint du même sexe.

4°) Le style des chansons : Un album d'Elton JOHN a toujours été, est et restera un mélange de pop-rock élancé et de ballades, bien que ces dernières aient tendance à prévaloir depuis quelques temps, au soulagement de vos fans et au grand dam des autres. Vous aimez aussi revenir à certains de vos premières grandes décisions musicales comme la folk-song, de manière mesurée.

5°) Les musiciens : Vous avez une certaine tendance à vous reposer sur vos acquis et compter sur les musiciens qui vous ont accompagné durant les moments les plus fastes de votre carrière. Ainsi, des lointaines années de jeunesse, vous avez gardé des éléments essentiels tels que le batteur Nigel Olsson et le guitariste Davey Johnstone. Pour une raison inconnue le percussionniste Ray Cooper n'est présent qu'en concert, et si le bassiste Dee Murray n'était pas décédé depuis quelques années, il va sans dire qu'il serait encore de la partie. D'autres musiciens plus "récents" sont devenus également habitués, comme le claviériste Guy Babylon qui décèdera aussi peu de temps après.

6°) L'arrangement : C'est bien entendu le gros morceau du processus, ce qui fait que l'on accrochera ou pas à votre musique en premier lieu, sachant que des chansons mal écrites peuvent être sauvées par un arrangement maîtrisé.
6 a) Il y a le principe d'harmonisation. Depuis toujours, une chanson d'Elton, même lorsqu'elle se fait aventureuse, reste basée sur des enchaînements d'accords simples, majeurs/mineurs et "enrichis", avec possibilité de sortir d'une gamme/tonalité pour aller dans une autre. Globalement, c'est un peu plus fourni que la base des bases de la pop, mais pour sûr, vous n'êtes pas prêt de venir titiller Arnold Schöenberg dans son univers atonal.
6 b) Les musiciens présents ont été choisis dans la même configuration que le précédent album "Captain". C'est uniquement votre groupe qui vous accompagne, un ensemble chant/piano-guitares-basse-batterie-claviers-percussions, certains de ces musiciens participant aussi au côté "choeurs" de l'histoire. Vous avez souvent aimé rajouter cordes et cuivres orchestraux ou rock, mais pour ce genre autobiographique, vous préférez les laisser de côté.
6 c) Même si l'inspiration n'est plus similaire à celle des jeunes années, car à force de répéter le propos vos idées de composition ne surprennent plus, vous savez encore faire sonner une chanson. C'est ainsi valable pour tout votre The Captain & the Kid, les enchaînements d'accords viendront tout juste nous lécher agréablement l'oreille (très rarement la peau des bras), par contre de solides arrangements sauront nous toucher au plus profond et rajouter de la vie à ces chansons. Le piano est omniprésent et se réserve carrément le droit d'introduire les chansons, parfois seul. Qu'il soit blues ou pop, le reste de l'arrangement va dans son sens, et ce bien que vous restiez dans la lignée du précédent "Captain". "Postcards from Richard Nixon", "Old 67" et "And the House Fell Down" rentrent dans le cadre d'une pop pleine de finesse avec soit des ambiances de bar, soit des séquences inédites comme un piano électrique nébuleux (sur la troisième) et un pont à la limite de l'industriel (idem). Sur la quasi-totalité de l'album, vous mettrez des "Aaah" vocaux venant rajouter une couleur épique. Vous élèverez rarement le tempo, tout juste sur le sautillant "And the House Fell Down" et le blues-rock hargneux de "Just Like Noah's Ark", où vous laisserez une belle part à l'orgue Hammond comme à la belle époque. Sur les ballades en revanche, comme "Wouldn't Have You Any Other Way (NYC)", vous mettrez d'autres claviers plus féériques comme le mellotron, et n'hésiterez pas à ajouter des développements instrumentaux de toute beauté, encore une fois comme par le passé. A la fin de l'album pour terminer, vous "countryserez" le ton mais sans solo de saxophone, à la place ce sera un synthé-flûte ("I Must Have Lost It on the Wind") ou un harmonica frais.

7°) Le self-hommage chanson : J'ai parlé de nombreuses citations au passé. Il faut encore savoir que certaines chansons se présenteront comme les "nouvelles". "The Bridge" sera la nouvelle "Your Song", et "Blues Never Fade Away" sera le nouveau "Someone Saved My Life Tonight". Sur la chanson "The Captain & the Kid" enfin, vous citerez textuellement quelques-une de vos anciennes prouesses telle la mythique "Yellow brick road"...

Quoiqu'il en soit vous avez toutes les astuces pour livrer une nouvelle réussite. Vous ne faites que "du Elton JOHN", mais vos fans au moins vous seront reconnaissants pour cette dose d'émotion que vous savez, malgré le temps qui passe inexorablement, leur procurer. Viva sir Elton JOHN !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


FLEETWOOD MAC
Greatest Hits (1988)
Bonne compilation et très bons inédits !




Joe JACKSON
Night & Day (1982)
Groovy et intense


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Elton John (chant, piano)
- Davey Johnstone (guitares, banjos, mandolines, harmonica, chœurs)
- Nigel Olsson (batterie, choeurs)
- Bob Birch (basse, choeurs)
- Guy Babylon (claviers, arrangements)
- John Mahon (percussions, choeurs)
- Matt Still (choeurs)


1. Postcards From Richard Nixon
2. Just Like Noah’s Ark
3. Wouldn’t Have You Any Other Way (nyc)
4. Tinderbox
5. And The House Fell Down
6. Blues Never Fade Away
7. The Bridge
8. I Must Have Lost It On The Wind
9. Old 67
10. The Captain And The Kid



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod