Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ange, Blackmore's Night, Pentangle, Steeleye Span, The Gentle Storm , Barleyjuice
- Membre : Black Sabbath, Alan Simon , Martin Barre
- Style + Membre : Ian Anderson , Fairport Convention

JETHRO TULL - War Child (1974)
Par DAVID le 3 Février 2007          Consultée 6528 fois

Profondément blessé par les critiques, Ian Anderson décide de s'éloigner le plus possible de l'ambition démesurée de Thick As A Brick et A Passion Play, avec un album simple, direct et dépouillé : War Child. L'heure de la revanche a sonné, War Child est un bon p'tit album rock des familles et il faudrait en tenir une sacrée couche pour le classer dans le rock progressif (comme c'est le cas pour pas mal de Tull d'ailleurs, soit dit en passant !).

Ce qui surprend d'entrée de jeu sur War Child, outre sa pochette pseudo-moderne assez laide, c'est justement son absence d'ambition et son côté "déjà-entendu" : on retrouvera en permanence des éléments d'A Passion Play (l'utilisation du saxophone, Ian Anderson n'a jamais aimé en jouer), Thick As A Brick et Aqualung. Dans sa construction, War Child tendrait davantage à se rapprocher d'Aqualung, dans une version extrêmement simplifiée encore. Pourtant, dès l'intro au piano et saxo sur le morceau-titre, on se croirait encore sur le théâtral A Passion Play... clin d’œil ?
Dans un premier temps, War Child ne nécessite pas de nombreuses écoutes, là où ses prédécesseurs, quelque peu surchargés, étaient assez difficiles à assimiler. À l'inverse, War Child n'atteint que trop rarement l'excellence des classiques du Tull, il ne faut pas en attendre autre chose qu'un simple bon album, dépourvu d'ambition. Peut-être que si "WarChild", "Back-Door Angels" et "Bungle In The Jungle" étaient apparues sur Aqualung, elles auraient été considérées comme génialissimes. Mais on ne peut pas en dire autant des autres.

Les morceaux acoustiques ("Ladies", "Only Solitaire", "Skating Away On The Thin Ice Of The New Day") sont sympathiques, mais ils sont expédiés trop rapidement pour pouvoir réellement marquer les esprits, et ce malgré l'utilisation originale d'un accordéon (par John Evan) sur certains d'entre eux. Quelques riffs heavy bien envoyés ("SeaLion"), avec en prime des solos explosifs sur fond d'orgue Hammond ("Back-Door Angels"), un des moments les plus intenses du disque, évoquant un peu Deep Purple par la même occasion. L'humour est toujours présent ("Bungle In The Jungle"), le mélange de styles musicaux antagonistes également, avec une dynamique folk des plus entraînantes ("The Third Hoorah", "Tow Fingers").

Si War Child demeure oublié dans la discographie du Tull, puisqu'il constitue une régression artistique qui se poursuivra sur Minstrel In The Gallery et Too Old To Rock 'n' Roll : Too Young To Die !, il n'en est pas moins assez bon, agréable à écouter, pas prise de tête.

A lire aussi en ROCK par DAVID :


TOTO
Turn Back (1981)
Rock




JETHRO TULL
Stand Up (1969)
Rock & folk

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   DAVID

 
   ARP2600
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



- Ian Anderson (chant, guitare acoustique, flûte, saxophone)
- Martin Barre (guitare)
- John Evan (piano, orgue, accordéon)
- Jeffrey Hammond-hammond (basse)
- Barriemore Barlow (batterie)


1. War Child
2. Queen And Country
3. Ladies
4. Back-door Angels
5. Sealion
6. Skating Away On The Thin Ice Of The New Day
7. Bungle In The Jungle
8. Only Solitaire
9. The Third Hoorah
10. Two Fingers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod