Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Léo Ferre
- Style + Membre : Wurtemberg, Machin

Hubert Felix THIEFAINE - 40 Ans De Chansons Sur Scène (2019)
Par RAMON PEREZ le 31 Mai 2019          Consultée 440 fois

Ca commence rock. Par « 22 mai ». Oui, « 22 mai ». H-F.T. pose d'emblée le concept de la soirée : la surprise. L’album Tout corps vivant a 40 ans, ça se fête. En trois temps : la réédition de tous les albums, la sortie d’une compilation et enfin une mini-tournée, dont voici maintenant l’album live (comme d’habitude versions audio et vidéo pour le même prix). Douze dates, une semaine en octobre, une en novembre et c’est tout. Pour ceux qui n’ont pas eu le privilège d’assister à l’une d’elles, ce live est l’occasion malgré tout de profiter de ce set, dont on sait qu’il n’aura pas de réplique. Le groupe des deux dernières tournées est de la partie, sur des arrangements du fidèle Christopher Board et de Thiéfaine fils. Un groupe augmenté au fil des morceaux par un second clavier, deux violoncellistes, un saxophoniste basse et un troisième guitariste. Pas n’importe lequel : Yan Péchin, qui avait officié en soliste à l’époque de Scandale Mélancolique. Première surprise de ce spectacle : le voir partager la même scène qu’Alice Botté, soit les deux guitaristes m’ayant le plus impressionné sur le circuit ces dernières années. La variété de ce groupe permet au fur et à mesure du concert de varier les ambiances, du plus épuré (« Un automne à Tanger », chanté depuis le canapé trônant au milieu de la scène, assis à côté de son fils, seul musicien pour l’occasion) au plus plein (la fusion de « L’agence des amants de Mme Muller »). D'un rock franchement saignant à des sonorités beaucoup plus vintage ou encore à des touches plus tragiques ou avant-gardistes.

Ce groupe n’est pas venu trier les lentilles et enchaîne pleine puissance (même si on peut parfois déplorer l’équilibre difficile à trouver avec autant de zicos), le temps d’une trentaine de morceaux. C’est à dire plus de deux heures et demie. Le père THIEFAINE, qui marque par la même occasion son passage parmi les septuagénaires (je veux bien être dans sa condition quand j’y serai !), assure le coup, de sa puissance sereine inimitable. Toujours habité et précis, il fait plaisir en réincarnant quelques anciens personnages (comme ce bon vieux Borniol) ou en faisant claquer ses tournures les plus géniales. Il faut le voir à l’issue de ces 160 minutes faire chanter seul sur scène toute la salle avec sa mythique « Dernière station avant l’autoroute » en guise d’au-revoir pour définitivement se rendre compte de la grandeur du bonhomme.

Avant cela, il répond à la question « qu’est-ce aujourd’hui qu’un incontournable de H-F.T ? ». C’est-à-dire les titres interprétés lors de ses deux dernières tournées puis à nouveau dans ce concert spécial. Il y en a six. Les tubes : le récent « La ruelle des morts » ainsi que les inévitables « Lorelei » et « Fille du coupeur de joints ». Les préférées de leur auteur : « Les dingues et les paumés » et « Confession d’un never been ». Le monument « Alligator ». Ajoutons à cette liste les quatre chansons présentes sur l’un ou l’autre des deux live précédents. Tu comprends alors le côté exceptionnel de la track-list de celui-ci. Si on enlève ces dix titres, il en reste une vingtaine qui n’avaient plus été interprétés depuis des années, voire des décennies. Au fil de cette soirée débutée donc par l’improbable « 22 mai », suivi du non moins improbable « Stalag-tilt », H-F.T. ressort des étagères d’anciens moments de gloire pour le plus grand plaisir de son public (« La vierge au Dodge 51 », « L’ascenseur de 22h43 ») et fait les fonds de tiroir pour le dérouter (« Crépuscule-transfert », « Eloge de la tristesse »).

Chaque album est représenté au moins une fois, jusqu’au dernier avec l’étonnant « Toboggan » qui n’avait pas été proposé durant le Vixi tour. Mais ce sont bien les deux premières galettes qui sont mises à l’honneur. Thiéfaine expliquant vers la fin qu’il a largement assez joué de nouveaux titres durant ses dernières tournées. Un tiers de la liste provient de ces deux premiers albums, dans des versions assumant parfois sans détour le côté kitsch des originales (grand moment de disco avec « Enfermé dans les cabinets » !). De quoi faire tirer quelques larmes aux vieux de la vieille, ravis de pouvoir dire que ces chansons ne les rajeunissent pas. Un public de fidèles auquel H-F.T. rend ici le plus beau des hommages, conscient qu’il est de tout lui devoir. Il pense aussi à en rendre un à ses techniciens, les faisant monter sur scène pour une standing ovation bien méritée. Il faut dire qu’à chaque tournée, même pour dix dates, son équipe lui assure un cadre (décor, éclairage, son) d’une élégance rare. Une qualité technique qu’on retrouve à nouveau dans le mixage et le montage de cet album. Qui est donc un sacré cadeau d’anniversaire. Il y en a qui devraient avoir 40 ans plus souvent.

A lire aussi en ROCK par RAMON PEREZ :


Jacques HIGELIN
Irradie (1975)
Rock the casbah.




TêTES RAIDES
Not Dead But Bien Raides (1989)
Ginette la punkette.


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Lucas Thiéfaine (guitares & percussions)
- Alice Botté (guitares)
- Christopher Board (claviers)
- Frédéric Scamps (orgue)
- Bruce Cherbit (batterie)
- Marc Perier (basse)
- Yan Péchin (guitares, banjo & mandoline)
- Frédéric Gastard (saxophone basse)
- Maëva Le Berre (violoncelle)
- Jeff Assy (violoncelle)
- Hubert-félix Thiéfaine


1. Ouverture
2. 22 Mai
3. Stalag-tilt
4. Éloge De La Tristesse
5. Les Dingues Et Les Paumés
6. Le Jeu De La Folie
7. Crépuscule - Transfert
8. La Ruelle Des Morts
9. La Vierge Au Dodge 51
10. Septembre Rose
11. Critique Du Chapitre 3
12. Lorelei Sebasto Cha
13. Exil Sur Planète-fantôme
14. Affaire Rimbaud
15. Confessions D'un Never Been
16. Mathématiques Souterraines
17. Un Vendredi 13 à 5h
18. L'agence Des Amants De Madame Müller
19. Je T'en Remets Au Vent
20. La Dèche, Le Twist Et Le Reste
21. Un Automne à Tanger
22. L'ascenseur De 22h43
23. Enfermé Dans Les Cabinets (avec La Fille Mineure D
24. Alligators 427
25. Sweet Amanite Phalloïde Queen
26. La Maison Borniol
27. Soleil Cherche Futur
28. Exercice De Simple Provocation Avec 33 Fois Le Mot
29. Toboggan
30. La Fille Du Coupeur De Joints
31. Dernière Station Avant L'autoroute



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod