Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Léo Ferre
- Style + Membre : Wurtemberg, Machin

Hubert Felix THIEFAINE - Le Bonheur De La Tentation (1998)
Par ERWIN le 23 Octobre 2016          Consultée 1459 fois

Seconde partie du dyptique sur la tentation et le bonheur. Cette fois, la tentation est à l'ordre du jour. Un album tout de noir vêtu, toute trace positive a disparu. L'air stressé et tourmenté de Hubert-Félix, qui semble en proie à ses démons, domine la photo. La vision négative de l'artiste ? Ou un retour logique à son fond de commerce habituel ? Pour ses cinquantes hivers, on imagine que le poète maudit de Dole ne laissera pas passer l'occase de balancer quelques baffes bien senties aux bien pensants, et quelques parpaings sur les murs de l'establishment.

Et quel plus bel exemple de provocation, 15 ans avant le "Suicide social" d'ORELSAN, que cet "Exercice de simple provocation" qui touche au sublime en bien des aspects : la jolie mélodie y enrobe à merveille les textes géniaux de THIEFAINE. Un texte pour l'éternité, qui renvoie toute la concurrence soit disant rebelle à leurs pelles et à leurs seaux. Tout le monde en prend plein la gueule pour pas un rond. Une vraie offrande au monde de la rébellion sans la moindre langue de bois puisque "J'me sens coupable" ! Ce titre a une sacrée gueule ! Il est d'ailleurs curieux de constater qu'il n'a pourtant pas la postérité méritée, totalement ignoré lors des concerts. Un sommet !

Autre grand moment de volupté de l'opus, le violoncelle lancinant de "Empreintes sur négatif", qui est l'occasion d'une mélodie ou l'artiste laisse enfin sa voix voguer au grè de la mélodie plus que d'ordinaire, - il chante mais oui ! - jusqu'à ce que la guitare prenne le relais avec efficacité. Un superbe titre presque baroque qui ne laissera personne indifférent. Du même niveau, la comptine Folky de "La ballade d'Abdallah Geronimo Cohen", est malgré l'environnement noirâtre, une ambiance positive de grands espaces américains, c'est finalement rare chez notre Jurassien, qui n'aime rien tant que les situations intimistes. Cela dit, cet assemblage improbable de noms fait mouche, l'histoire se laisse écouter, bercée par une mélodie que ne renierait pas le grand Bob DYLAN. La reprise en choeur d'enfant sur le final est tout aussi réussie.

Et sinon du riff à tous les étages ! Ecoutez donc cette rythmique de gratte cinglante sur "Le chaos de la philosophie" ! Elle doit autant aux STRAY CATS qu'aux mouvements punks. Les paroles hallucinantes et le bridge alternatif lui donnent une identité très originale. On sent que l'artiste ne fume pas que de la menthol.Et c'est assez jouissif ! Le joli riff de "Eurydice nonante sept" fait à nouveau pencher la balance vers un rock alternatif de haute volée, comme un CURE sous amphétamines. Le temps a passé mais THIEFAINE reste d'une probité exemplaire en matière de non concession au niveau du son. Les grattes déchirent !

On s'approche d'ailleurs du Hard rock avec ce "Dans quel état terre" de belle extraction qui n'a rien à envier aux titres les plus bastons de TRUST, avec un solo de gratte et des rythmiques d'acier. Quand à "Bouton de rose" il s'agit d'un slow aux orchestrations métalisées, ceci n'échappera pas aux amateurs du genre. Mais il y a aussi des ambiances plus smooth, les chiffres y sont encore présents : sur "27eme heure, suite faunesque" une ambiance bluesy rock'n'roll bien sombre, presque glauque mais assez géniale. ou "Retour vers la lune noire" qui propose une ambiance proche d'un blues rock sudiste. C'est drôlement bien gaulé ! Enfin, "Méthode de dissection du pigeon à zone-la-ville" rappelle BASHUNG tant dans le chant que dans la composition, plus mainstream mais toujours bien agréable.

Il n'y a pas à réfléchir bien longtemps pour déterminer que le niveau de cet album est remarquable. Du gros son en veux-tu en voilà, qui met en valeur une avalanche de textes superbes. L'album noir de THIEFAINE est donc particulièrement recommandable, c'est dit !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Robert PALMER
Heavy Nova (1988)
Metal bossa




Anneke VAN GIERSBERGEN
Drive (2013)
Laissez-vous conduire


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Retour Vers La Lune Noire
2. La Ballade D'abdallah Geronimo Cohen
3. Empreintes Sur Négatif
4. Méthode De Dissection Du Pigeon à Zone-la-ville
5. Dans Quel état Terre
6. Bouton De Rose
7. 27eme Heure, Suite Faunesque
8. Eurydice Nonante Sept
9. Le Chaos De La Philosophie
10. Exercice De Simple Provocation
11. Final Abdallah



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod