Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Léo Ferre
- Style + Membre : Wurtemberg, Machin

Hubert Felix THIEFAINE - Meteo Für Nada (1985)
Par ERWIN le 23 Août 2016          Consultée 1310 fois

Nous voici face au septième méfait de Hubert-Félix THIEFAINE. Quelques instants de recuillement et d'analyse avant d'attaquer le vif du sujet : nous nous souvenons des qualités de l'artiste, cet esprit lancinant et poétique, ces vers noirâtres souvent tournés vers la mort, du rock bien couillu, mais un dernier opus résolument axé sur la new wave alors très en vogue. Alors voyez plutôt cette pochette pour la nouvelle offrande, j'y lis personnellement la rébellion, l'envie de baston, HF se pose et fixe l'objectif d'un air de défi. Ca démarre bien !

Allons droit à l'essentiel du sujet : l'album contient son lot de classique, qu'on retrouve aujourd'hui sur les set lists de Hubert. A commencer par la favorite des fans, l'originale "Sweet amanite queen" au refrain que tout le monde connaît et à gueulé au moins une fois dans sa vie ! Si vous ne l'avez pas encore fait, écoutez le que diable, vous allez voir, vous allez avoir envie de gueuler ! Il s'agit bien sur du titre majeur de l'album ! Puis l'étrange riff de "Bipède à station verticale" attire aussitôt l'attention. On sent l'artiste pressé d'en découdre à nouveau. L'accent traîne un brin de ci de là jusqu'au fabuleux refrain que la radio nous laissait entendre de temps en temps dans ces lointaines années. Je me souviens même qu'une émission Hard rock d'alors l'avait passé entre un MAIDEN et un KISS.. Et oui, HF était connu pour ne pas faire dans la dentelle.

Tout ceci signe donc un vrai retour dans le giron du Rock ! Nous avons même un bon Hard rock'n'roll avec "Zone chaude môme" ou la gratte de Claude Mairet crée une belle ambiance super pêchue. Impossible de dire que le jurassien ne recolle pas aux principes fondamentaux après un tel traitement. "Dies ole, sparadrad joey" qui ouvre l'opus dépote aussi pas mal, les choeurs lui donnnent une identité parfois mainstream, mais les paroles "la bidoche c'est fait pour saigner" montre que les considérations de THIEFAINE n'ont pas beaucoup changé. "Errare humanum est" est un chouette rock trépidant ou Mairet s'éclate. Le son est assez light mais le résultat me plaît. Enfin, la passion des chiffres revient sur "Diogene série 87", petit rock bien marrant et rentre dedans ou HF s'amuse avec les mots, sympa.

Quelques relents alternatif sont toutefois présents. Et comme dab avec l'ancien séminariste le sexe n'est même pas sous jacent, on a ainsi le "Precox ejaculator" qui traînnaille, avec son atmosphère à la BASHUNG, une histoire abominable qui porte bien son nom "Je te laisse te finir toute seule"... Murf, c'est dur ! Le synthé tressautant nous laisse en contact étroit avec la New wave. L'intermêde "Narine marchande" reste bien subversif pour les années 80 et "Affaire Rimbaud" nous replonge dans les délices verbeux et littéraires des débuts de carrière du poête maudit de la chanson française. Les arpèges de guitare rendent bien justice à l'ambiance développée ici, presque orientalisante et à nouveau proche d'INDOCHINE. Je sais cela peut paraître choquant, mais c'est pourtant vrai.

Bref, un joli retour aux affaires pour moi. On est sur les bases d'un bon 3,5. J'aurai souhaité un classique de plus pour mettre un solide 4. Globalement toutefois, cet album est chaudement recommandable.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Stevie NICKS
Bella Donna (1981)
La colombe s'envole




The MARSHALL TUCKER BAND
The Marshall Tucker Band (1973)
Au far west


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Dies Ole, Sparadrad Joey
2. Zone Chaude Môme
3. Precox Ejaculator
4. Narine Marchande
5. Affaire Rimbaud
6. Bipêde à Station Verticale
7. Sweet Amanite Phalloide Queen
8. Diogene Série 87
9. Errare Humanum Est



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod