Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK BRITANNIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pentangle, Malicorne, Rosemary Standley , Blackmore's Night
- Membre : Alan Simon , Richard Thompson
- Style + Membre : Steeleye Span, Jethro Tull, Fotheringay

FAIRPORT CONVENTION - Over The Next Hill (2004)
Par MARCO STIVELL le 16 Janvier 2020          Consultée 469 fois

J'ai toujours aimé cette pochette d'une naïveté confondante et d'un esprit très anglais. Oh, même dans le genre, il y a mieux, regardez ce que Peter Cross a créé pour Anthony PHILLIPS, mais voilà. Over the Next Hill, après la cessation de Woodworm, est le premier disque publié par FAIRPORT CONVENTION sur leur nouveal label Matty Grooves, un nom qui donne à sourire car même si c'est un morceau traditionnel ("Matty Groves") à l'origine, c'est aussi un des chevaux de bataille les plus mémorables de la carrière du groupe britannique.

À noter ici, pour parler de folklore, que FAIRPORT fait le strict minimum en termes d'arrangements : une "Wassail Song" (chant de Noël) par-ci, un "Auld Lang Syne" par-là mais très loin, en titre caché de "Si tu dois partir". Le public français y reconnaît aisément l'équivalent outre-Manche de "Ce n'est qu'un au revoir", idéalement placé en continuité du morceau de Bob DYLAN déjà repris en 1969 sur le troisième album Unhalfbricking (35 années déjà !). Bien aidé des choeurs, Simon Nicol, dernier membre à incarner cet esprit d'antan, remplace la regrettée Sandy Denny au pied levé, langue de Molière comprise !

En plus du sample de Martin Lamble pris sur la version 69 (et décédé au même moment), on peut entendre la batterie forte de Gerry Conway sur ce titre comme sur plein d'autres. Elle dynamise énormément les chansons, que ce soit "Canny Capers", "The Wassail Song", le final de "Already There" ou encore le morceau-titre. Sur ce dernier, écrit par leur compère Steve TILSTON et évocateur des jeunes années ("Forever, forever, the road goes on forever, over the next hill maybe there's good weather"), les musiciens s'éclatent tellement qu'ils mentionnent "Satisfaction" des ROLLING STONES. Pour "Westward" (Julie ANDREWS), le violon de Sanders emprunte directement à des standards du swing.

"Westward", justement, avec "Willow Creek", deux titres au rythme exotique, antillais on peut dire, confirment que l'élaboration de ce disque a dû être un plaisir. De même, l'orientation pop sudiste/routière, plutôt américaine de "Wait for the Tide to Come in", rejointe par "Over the Falls", une composition de Chris Leslie. Heureusement qu'il est là pour apporter un vent de fraîcheur à FAIRPORT ; ne serait-ce qu'au niveau du chant, on sent combien c'est une locomotive pour le groupe. Simon Nicol gère toutes les guitares lui-même et ses arpèges en électrique, ses rares solos même (sur "Wait for the Tide to Come in") avec leur côté artisanal, sont révélateurs de bonne ambiance, du soin réservé aux arrangements.

Ne parlons pas des choeurs, des refrains porteurs... Et si on regrette que Dave Pegg ne participe pas à l'écriture, guère plus que son ancien collègue Nicol, au moins la basse fait-elle quelques jolies incursions sur le festif instrumental "Canny Capers" aux côtés de ces diablesses de mandolines, sur "Willow Creek" avec sa rythmique alambiquée, en croches simples mais efficaces pour "Wait for the Tide to Come in"... Autres coups de coeur, l'instrumental celtique planant "Some Special Place" de Ric Sanders, "I'm Already There" à la partition inhabituelle et au ton épique, la ballade acoustique "The Fossil Hunter" de Chris Leslie (vocaux et flûte indienne superbement gérés), enfin son chant mélancolique mêlé à celui de Simon Nicol, toujours magnifique, sur le marin "Westward".

À l'époque de sa sortie en 2004, le magazine Mojo titre que Over the Next Hill est le meilleur album de FAIRPORT CONVENTION sur plus de 25 ans, c'est-à-dire depuis leur reformation au milieu des années 80. Si on en rajoute quinze après, on convient sans mal qu'il demeure un élément de haute volée !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Bernard BENOIT
Avel Dro An Distro (avec Yann Benoist) (1998)
Belle collaboration.




Anne SYLVESTRE
La Femme Du Vent (1962)
Folk français.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Simon Nicol (guitares, chant)
- Dave Pegg (basses, contrebasse, mandoline, chant)
- Ric Sanders (violon, mandoline)
- Chris Leslie (mandolines, violon, bouzouki, chant, flûte)
- Gerry Conway (batterie, percussions)
- Anna Ryder (accordéon)
- Chris While (choeurs sur 11)
- Martin Lamble (sample percussions sur 11)
- Simon Mayor, Hilary Mayor (choeurs sur 11 bis)


1. Over The Next Hill
2. I'm Already There
3. Wait For The Tide To Come In
4. Canny Capers
5. Over The Falls
6. The Wassail Song
7. The Fossil Hunter
8. Willow Creek
9. Westward
10. Some Special Place
11. Si Tu Dois Partir



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod