Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK BRITANNIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pentangle, Malicorne, Rosemary Standley , Blackmore's Night
- Membre : Alan Simon , Richard Thompson
- Style + Membre : Steeleye Span, Jethro Tull

FAIRPORT CONVENTION - Rosie (1973)
Par MARCO STIVELL le 9 Octobre 2012          Consultée 852 fois

Rosie, ou la tentative -maladroite- par Dave Swarbrick et Dave Pegg de relever l'édifice FAIRPORT CONVENTION. Lorsque Simon Nicol, le dernier membre originel encore présent en 1971 les abandonne pour l'Albion Band, on a bien cru que le navire allait sombrer car Dave Mattacks déclarait aussi forfait ! Finalement, il reviendra quelques mois plus tard, et il fallait dorénavant se concentrer sur qui tiendrait la guitare. Ne pouvant cette fois pas compter sur lui-même, le groupe n'a cependant pas eu à chercher bien loin pour trouver la perle rare. Il convient même de dire les perles car deux nouveaux membres seront engagés pour ce même instrument, comme au bon vieux temps. Tous deux rescapés du Fotheringay éphémère de Sandy Denny, l'australien Trevor Lucas (ex-mari de la diva) sera le rythmicien et vocaliste alors que l'américain Jerry Donahue s'occupera des parties lead. A cette époque, le groupe commencera d'être surnommé «Fairport Confusion», quolibet auquel s'ajouteront ensuite les «Fotheringay Confusion» ou «Fotheringport Confusion», à plus forte raison lorsque Sandy Denny le rejoindra un peu plus tard...

Rosie aurait déjà pu un peu permettre le temps des grandes retrouvailles, car sur la chanson-titre et par rapport au line-up mythique de Liege & Lief, il ne manque que les renégats de l'Albion Band... Oui, même Richard Thompson apporte sa pierre à cette sucrerie de Dave Swarbrick (guitares électriques et 12 cordes), et Sandy Denny participe aux choeurs féminins, bref c'est un peu une «all-star» song. Pourtant, si elle est unanimement reconnue positivement, j'ai du mal à partager cet enthousiasme ne serait-ce qu'eu égard des chefs-d'oeuvre de ballades passés.

En revanche, sur la qualité de l'album global on se rejoint à peu près tous. Les autres chansons de Dave Swarbrick sont comme son chant : elles peuvent paraître jolies mais manquent de relief. «Furs & Feathers» partait de bonnes idées pour les élans avec guitares rapides, mais la sauce retombe sur les refrains pourtant plus rock. «My Girl» est une ballade acoustique peu passionnante, malgré un petit solo de guitare et une envolée de violon doublée. Le sautillant «Me With You» est plus humoristique grâce à son ton léger et son jeu de percussions, mais peine à convaincre également. Swarbrick co-écrit avec Dave Pegg la chanson «Matthew, Mark, Luke & John» sur les quatre évangiles, autre ballade acoustique au bon arrangement de guitare sur le final, sans plus.

Pegg est aussi touché par cette panne sur son «Hungarian Rhapsody», qu'il essaie de chanter en choeur et entrain avec son ancien complice. Cette bluette folk tente de faire ressortir le piano de Mattacks sur le final en fade-out. On lui préfèrera «Peggy's Pub», de Pegg toujours, au riff de mandoline amusant et son développement en jig «militaire». Même chose pour l'instrumental de la seconde partie, bien qu'il soit court et n'ait pas la fièvre des medleys d'autrefois. C'est en fait le petit nouveau, Trevor Lucas qui s'en sort le mieux dans la composition comme dans l'arrangement et même dans le chant. Doté d'une belle voix grave de baryton-basse -on ne dira pas qu'elle a beaucoup plus de relief que celle des collègues, mais elle fait son effet-, il interprète la ballade traditionnelle «The Plainsman» au très bel arrangement de guitare et de violon, ainsi que le très rock «Knights of the Road» qui était en réalité écrite pour le deuxième album avorté de Fotheringay, ce dernier n'étant destiné à voir le jour que trente-cinq ans plus tard...

Il manque à Rosie tout comme à Angel Delight de 71 de la consistance et de la conviction, autant dans l'écriture des chansons que dans leur arrangement, face auxquels l'auditeur pourra aisément voir poindre des signes de lassitude durant l'écoute. Pourtant le disque n'est pas long, et chacun des anciens membres semble faire son boulot habituel, mais hélas avec moins de réussite. Guitaristiquement, Donahue et Lucas assurent évidemment, mais il manque ce petit plus qu'il y avait à l'époque Thompson/Nicol, ou même lorsque ce dernier officiait seul comme sur Babbacombe Lee. Côté batterie, si Mattacks est revenu, on notera qu'il ne tient la batterie que sur quatre chansons, le reste du mérite revenant équitablement à Tim Donald et à Gerry Conway, ce dernier étant issu de je vous le donne en mille : Fotheringay !! Il ne trouvera une place de choix au sein de FAIRPORT CONVENTION que de bien nombreuses années plus tard. Après le surprenant Babbacombe Lee, Rosie revient à des idées plus simples mais ne contribue pas beaucoup au mythe, et ça il va falloir s'y habituer.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Marissa NADLER
The Sister (2012)
Indie folk irréel et classieux...




Gabriel YACOUB
Quatre (1994)
La beauté semée aux quatre vents


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Dave Swarbrick (chant, fiddle, alto, mandoline, guitare acoustique)
- Trevor Lucas (chant, guitares acoustiques)
- Jerry Donahue (guitares, choeurs)
- Dave Pegg (chant, basse, mandoline)
- Dave Mattacks (batterie, percussions, piano)
- + Richard Thompson (guitares)
- Sandy Denny (choeurs)
- Linda Peters (choeurs)
- Gerry Conway (batterie)
- Tim Donald (batterie)
- Ralph Mctell (guitare acoustique)


1. Rosie
2. Matthew, Mark, Luke & John
3. Knights Of The Road
4. Peggy's Pub
5. The Plainsman
6. Hungarian Rhapsody
7. My Girl
8. Me With You
9. The Hen's March Through The Midden
10. Furs And Feathers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod