Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  DVD

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style + Membre : Siouxsie And The Banshees

The CURE - Trilogy (2002)
Par CAMEO172 le 19 Mai 2008          Consultée 4255 fois

C'est avec une certaine émotion que je suis en train de regarder ce DVD pour pouvoir le chroniquer.
Mais en fait, ai-je vraiment besoin de regarder le DVD ? J'étais dans la salle !

De mémoire c'est durant l'été 2002 que l'on a appris le projet de ces concerts berlinois où l'intégralité des albums Pornography (1982), Disintegration (1989) et Bloodflowers (2000) serait jouée dans l'ordre. C'était aux yeux de Robert Smith une trilogie cohérente de part l'atmosphère et les textes de ses trois albums.
Je vous passe la frénésie pour avoir des billets : il suffisait d'être dans la salle pour voir la présence de Japonais, d'Américains, de Mexicains et j'en passe. Aucun fan n'avait envie de louper ce spectacle au déroulement pourtant ultra prévisible.

Au point de vue concert, le pic d'intérêt porte pour moi sur la première partie correspondant au premier DVD regroupant les deux premiers sets.
Pornography est tout simplement un album unique et le voir en concert même sans effet de surprise est un moment magique. Short Term effect, titre ultra puissant, n'était tout simplement plus joué live depuis 1982 et un grand nombre de personnes rêvait de l'entendre, dont moi.
Le second set, Disintegration n'est pas non plus sans intérêt. Le rythme est beaucoup moins tribal que pour Pornography, beaucoup plus new-wave et le public était en total communion, quasi en transe. Et là aussi certains titres fort émotionnellement n'avaient pas été joué depuis 1989 : Closedown, Homesick, Last Dance. Je dois confesser que j'ai versé une larme sur Homesick ; ce ne fut pas pour les concerts de Berlin mais pour le concert répétition qui a eu lieu à Bruxelles quelques jours auparavant

Le second DVD permet de voir la fin du concert composée tout d'abord de l'album Bloodflowers. On se demande où Smith a vu une trilogie tant l'ambiance et les paroles sont différentes... Watching me fall traîne en longueur, 39 est vide, Maybe someday horripilante. Seuls Out of this world et Bloodflowers sont des titres réellement plaisants live et ont certains échos aux albums des sets précédents. Je connais quelques fans qui profitaient de ce set ennuyeux pour aller au WC ou faire un tour au bar en attendant les rappels composés d'une partie de l'album Kiss me Kiss me Kiss me. Ces rappels sont très bons et The Kiss est le moment parfait pour évacuer l'adrénaline du concert aussi bien pour le groupe que pour le public.
D'autres titres seront joués en rappels mais ne seront pas gardé pour le DVD, ce qui est dommage.

Le DVD rend parfaitement honneur à la qualité sonore du live : sur ce point là les amplis peuvent être à fond. Chaque instrument est parfaitement présent, ce qui n'était pas forcément le cas en vrai surtout au niveau du piano.
Concernant l'image, je la trouve assez granuleuse, pas très nette : c'est assez dommage. Toujours vis à vis d'elle, la présence du public est trop minime ce qui gâche beaucoup le plaisir : peu de plans larges, peu de prises de la fosse ou de la table de mixage ; trop rarement on peut se rendre compte du nombre de personnes présentes et de la beauté du lieu avec sa sublime structure chapiteau en bois. Ce parti-pris est étonnant, car quelques caméras se baladaient dans la salle au milieu du public.
Je regrette certains effets de post-production : des effets sur la voix ont été rajoutés, de la percussion ici et là. Je comprend que l'on cherche un bon mixage des instruments ; je comprends moins que l'on dénature le vrai. Il y a aussi quelques effets visuels mais ça se marie assez bien avec le son et ce sont de bonnes idées.
Les bonus sont extrêmement légers : il n' y a que des vagues interviews sans réel intérêt. En piste cachée, la possibilité de voir une caméra collée au micro sur le titre Same deep water as you et ainsi se rendre compte que Smith a vraiment grossi et fait très bien la grimace. C'était pas fondamental pour la qualité du DVD.

Ce DVD reste important pour tout ceux ayant envie d'avoir un son live pour deux des meilleurs albums de Cure. Il aurait cependant fallu un peu de Seventeen Second et tout faith pour avoir la trilogie parfaite à mes yeux.
Au final, un 5/5 pour le premier DVD parfait mais un petit 2/5 pour le second DVD que je juge peu intéressant si ce n'est le rappel. Parce que je suis gentil ça fera un 4/5 au global.

A lire aussi en ROCK par CAMEO172 :


Marisa MONTE
Memórias, Crônicas & Declarações De Amor (2000)
L'amour fábrica no brasil




PINK FLOYD
Is There Anybody Out There ? (1981)
The wall complet joué live : jouissif


Marquez et partagez





 
   CAMEO172

 
  N/A



- Robert Smith (chant, guitare, basse 6 cordes)
- Simon Gallup (basses)
- Perry Bamonte (guitares, claviers)
- Jason Cooper (batterie)
- Roger O'donnell


- pornography Set
1. One Hundred Years
2. A Short Term Effect
3. The Hanging Garden
4. Siamese Twins
5. The Figurehead
6. A Strange Day
7. Cold
8. Pornography
- disintegration Set
9. Plainsong
10. Pictures Of You
11. Closedown
12. Lovesong
13. Last Dance
14. Lullaby
15. Fascination Street
16. Prayers For Rain
17. The Same Deep Water As You
18. Disintegration
19. Homesick
20. Untitled

- Bloodflowers Set
1. Out Of This World
2. Watching Me Fall
3. Where The Birds Always Sing
4. Maybe Someday
5. The Last Day Of Summer
6. There Is No If...
7. The Loudest Sound
8. 39
9. Bloodflowers
- rappel
10. If Only Tonight We Could Sleep
11. The Kiss



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod